Entre l'excitation de nouvelles découvertes et la peur de l'inconnu Becky Chambers nous offre une palette d'émotions fortes.

Les lectures du Maki
Article Original
Becky Chambers est une autrice américaine très appréciée dans la sphère de l'imaginaire grâce à sa série Les Voyageurs : une trilogie feel-good, un peu atypique dans le space opera. C'est justement ce côté "bon enfant" qui me freinait. Pas que je sois réfractaire aux romans positifs... Quand Les Editions l'Atalante ont publié la novella  Apprendre, si par bonheur, je me suis dit que c'était l'occasion de découvrir l'autrice avec ce format court.
 
A bord de leur vaisseau, quatre astronautes parcourent la galaxie à la recherche de planètes susceptibles d'abriter quelques formes de vie. Apprendre si par bonheur est le journal de bord de l'une des voyageuses qui va nous faire partager une partie de leur épopée avec la découverte de quatre "Terres" très différentes. 
 
Cette novella bien que très courte est d'une richesse folle. Non seulement elle s'attarde sur les différentes formes de vie mais interroge aussi sur la place de l'Homme dans l'univers et son impact sur les planètes qu'il étudie. On pourrait classer cette novella dans la Soft Hard-SF. L'autrice nous donne des leçons de chimie, de biochimie, de biologie, de génétique, d'évolution ou encore de géologie. Très didactique et jamais ennuyeuse, elle n'oublie pas la psychologie et les relations humaines dans ce huis-clos. Dire que quatre personnes enfermées dans "une boite de conserve" sur de très longues périodes montrent des signes de tension est un euphémisme. Entre l'excitation de nouvelles découvertes et la peur de l'inconnu Becky Chambers nous offre une palette d'émotions fortes.
 
Le point fort du texte est la somaformation, adaptation du corps humain en fonction de la planète à visiter. Concept très fort, original et qui est formidablement traité. J'aurais bien aimé en savoir un peu plus d'ailleurs ! Et c'est là le point faible, le format fait que beaucoup d'éléments sont survolés, quelques raccourcis ou facilités scientifiques peuvent faire grincer des dents mais le propos est ailleurs. 
 
Apprendre si par bonheur est passionnant de bout en bout, c'est un sacré voyage qui fait réfléchir, qui interroge et qui instruit sur la Vie en générale. Ici pas d'anthropocentrisme, l'Homme n'est que la partie d'un tout et c'est rafraîchissant. Cette lecture agréable, humaniste et positive m'a juste donné envie de découvrir sa série Les Voyageurs.

Bref avec Apprendre si par bonheur c'est du Bonheur à prendre !
 
Publié le 10 septembre 2020

à propos de la même œuvre