J’avoue que j’avais peur d’une fin un peu bâclée comme cela arrive parfois, trop souvent à mon goût, où on est tenu en haleine tout le long du roman et puis l’auteur, sans doute à bout de souffle ou d’idée, nous balance vite fait une fin décevante. Et bien là, non. Pierre Bordage nous offre une fin intéressante, sensée, avec encore des parts de mystère, mais vu le sujet cela me paraît évident… et plein d’humanité comme son roman.

Bordage - Les dames blanches - Ma passion les livres
Article Original

Un vrai coup de cœur et surtout un coup au cœur que ce livre de Pierre Bordage. Premier livre que je lis de lui suite à la lecture d’une critique très enthousiaste d’un babéliote dont je suis également le blog « Gruz ». Oui j’ai été touchée au cœur par cette histoire très bien écrite avec beaucoup d’humanité sur un sujet, certes de science-fiction (mais à peine), mais qui parle de notre propre humanité, notre vie d’être humain sur cette terre.

J’ai vraiment été touchée par cette histoire, les destins des différents personnages qui représentent bien notre société. La cruauté, l’égoïsme et l’indifférence d’autrui qui sont sous-jacents de notre société, de l’être dit humain. Et aussi combien l’Homme s’habitue à tout, même au plus abject, aux pires cruautés. Ce qui explique que les massacres, les guerres, les barbaries et les génocides se répètent invariablement dans l’histoire de l’humanité. Il est aussi assez sidérant, mais réaliste, de voir à quelle vitesse, toute notre société basée sur les technologies, peut très rapidement régresser sans ces dernières.

Je me suis réellement attachée aux personnages, souvent complexes, chacun avec sa part d’ombre, à part peut-être Basile, être assez lunaire ou solaire plutôt qui procure un bien fou. Est-il vraiment humain pour être si rempli d’humanité ?

Je me suis laissée happer par l’histoire, son suspense. Envie de savoir ce que cache ces dames blanches, qu’advient-il des enfants et comment cela va-t-il se terminer pour l’humanité.

J’avoue que j’avais peur d’une fin un peu bâclée comme cela arrive parfois, trop souvent à mon goût, où on est tenu en haleine tout le long du roman et puis l’auteur, sans doute à bout de souffle ou d’idée, nous balance vite fait une fin décevante. Et bien là, non. Pierre Bordage nous offre une fin intéressante, sensée, avec encore des parts de mystère, mais vu le sujet cela me paraît évident… et plein d’humanité comme son roman.

Vraiment, vraiment à découvrir. Quel bon moment de lecture et de réflexion.

 

Lilou - Ma passion les livres

Publié le 19 septembre 2016

à propos de la même œuvre