Danse avec les lutins nous parle ainsi de notre société actuelle et de ses nombreux maux. Elle les dépeint au travers d’un récit de fantasy et de créatures féeriques. Elle nous interroge sur des sujets brûlants de l’actualité comme le racisme, la radicalisation, l’économie, l’écologie, les guerres.

Au pays des caves trolls
Article Original

Danse avec les lutins signe le retour à la fantasy pour Catherine Dufour après Blanche-Neige et les lance-missiles, récompensé par le prix Merlin en 2002. Le roman a été publié aux éditions l’Atalante en mai 2019. Il ne faut pas se fier à son titre et à sa très belle couverture, ce n’est pas un roman destiné à s’évader ou s’émerveiller, c’est un livre pour parler de nos sociétés actuelles par le biais de l’humour et de la fantasy.

Tout débute sur la très jeune Terre abandonnée par Dieu. De très nombreuses créatures féeriques la peuplent et sont forcées de cohabiter. Cependant, la vie est difficile pour certaines créatures alors qu’elle est plus facile pour d’autres. Les ograins issus d’une union entre nain et ogre semblent plutôt privilégiés, ils se multiplient très vite et prennent peu à peu le dessus sur les autres peuples en s’étendant de plus en plus, bien entendu au détriment des autres peuples. Les ograins se moquent des conséquences de leurs actes comme la destruction de l’environnement naturel des autres peuples, comme les ondines ou les sylvains. Plusieurs peuples se retrouvent ainsi dans la ville de Scrougne qui va bientôt être le théâtre d’un drame.

Sous couvert d’humour, Catherine Dufour aborde un sujet douloureux. Elle nous parle de terrorisme et de radicalisation et des effets qu’ils ont sur les familles touchées sans oublier les proches de ceux qui sont embrigadés. Grâce à un travail important sur le langage et l’humour, elle arrive à en parler, à dédramatiser peu à peu les faits. Elle parle aussi d’économie, du capitalisme poussé à l’extrême, de l’oppression, des oubliés. [...] La plume de l’autrice est plaisante à lire et inventive. On sourit parfois, on rigole aussi, on s’émeut souvent. Les références sont nombreuses (le bâtard de Korigan notamment m’a marqué).

 

Danse avec les lutins nous parle ainsi de notre société actuelle et de ses nombreux maux. Elle les dépeint au travers d’un récit de fantasy et de créatures féeriques. Elle nous interroge sur des sujets brûlants de l’actualité comme le racisme, la radicalisation, l’économie, l’écologie, les guerres.

Publié le 10 septembre 2020

à propos de la même œuvre