"Danse avec les lutins est un roman extrêmement drôle, mêlant magie, fantastique et satire sociale plus ou moins nuancée."

Librairie du jeu de mot
Article Original

Un roman de fantasy, avec des elfes, des lutins, des fées, des bourdons magiques… et des métis ogro-nains. Dans l’immense ville de Scrougne, un garçon nommé Figuin vit très mal le racisme et la misère auxquels il est confronté. C’est alors qu’entre en scène un banquier… Froid, inusable, immensément riche, il cherche à l’être plus encore. Il décide de creuser un fossé au milieu de la population, afin de jeter une moitié aux trousses de l’autre – qui lui achètera des armes au passage. Il lui faut un garçon un peu paumé à endoctriner, pour l’envoyer se faire exploser au milieu d’une fête de quartier.

Danse avec les lutins est un roman extrêmement drôle, mêlant magie, fantastique et satire sociale plus ou moins nuancée.

Les inspirations de Catherine Dufour pour Terry Pratchett sont facilement reconnaissable, entre autre concernant les noms de lieux et de personnages, mais également la manière dont elle crée cet univers, sans pour autant que cela ne soit un copié-collé.
La manière dont elle écrit les pensées des différents personnages, en italique, permet d’aider à la compréhension, tout en permettant de mieux cerner les différents personnages, même si au début, le procédé peut sembler déroutant.

Les personnages qu’elle crée sont très attachants et drôles, elle réussit à leur donner une personnalité et une histoire propre, sans aucune caricature, sans jamais grossir le trait.

Il est vraiment très lisible et peut donc être conseillé aux plus petits comme aux plus grands. Tout le monde peut y retrouver son compte, même sans apprécier énormément cet univers.

Publié le 5 février 2020

à propos de la même œuvre