Le sous-titre, Fragments, décrit bien cet assemblage de textes qui se déroulent tous dans l'univers créé par l'auteur dans son roman Rêves de Gloire. On y trouve non seulement plusieurs versions de la mort du Général, et une théorie bien science-fictive sur la pluralité de ces récits, mais aussi un texte délicieusement ironique sur l'action de la Gloire dans le petit monde de St Germain-des-Prés ; un autre sur la façon dont elle affecte des jeunes en région parisienne, au départ proches apparemment de l'esprit vautrien, mais qui évoluent très différemment ; un autre sur les possibles conséquences de sa consommation sur un esprit fragile ; un autre sur un groupe de rock qui traverse tous ces évènements sans vraiment s'en apercevoir ; un autre qui explique la survie d'Albert Camus ; un autre sur un organisateur de concerts en Algérois. Y figure enfin un récit qui se déroule dans le même monde mais complètement ailleurs sur la planète. Tous ces récits sont différents, bien sûr, dans le fond, mais aussi dans la forme, avec leur variété réjouissante d'accents soigneusement retranscrits, par exemple. Pour ma part, j'ai été particulièrement impressionnée par la façon dont l'auteur a réussi à rendre perceptible la dissociation psychotique. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu Rêves de Gloire pour l'apprécier, mais ça aide bien, et inversement ceux qui l'ont lu apprécieront de voir éclairées d'autres facettes de l'univers fascinant développé par Roland Wagner. La tonalité de ce recueil m'a paru beaucoup plus ouvertement sombre, du fait que s'y déploient les zones d'ombre qui n'étaient qu'évoquées ou sous-entendues dans le roman. En tout cas, pour les fans du roman, ou pour ceux de l'auteur, c'est clairement un must. Mureliane (28/03/2012)

Wagner - Le Train de la réalité et les morts du Général - Les Chroniques de l'imaginaire

Le sous-titre, Fragments, décrit bien cet assemblage de textes qui se déroulent tous dans l'univers créé par l'auteur dans son roman Rêves de Gloire.

On y trouve non seulement plusieurs versions de la mort du Général, et une théorie bien science-fictive sur la pluralité de ces récits, mais aussi un texte délicieusement ironique sur l'action de la Gloire dans le petit monde de St Germain-des-Prés ; un autre sur la façon dont elle affecte des jeunes en région parisienne, au départ proches apparemment de l'esprit vautrien, mais qui évoluent très différemment ; un autre sur les possibles conséquences de sa consommation sur un esprit fragile ; un autre sur un groupe de rock qui traverse tous ces évènements sans vraiment s'en apercevoir ; un autre qui explique la survie d'Albert Camus ; un autre sur un organisateur de concerts en Algérois. Y figure enfin un récit qui se déroule dans le même monde mais complètement ailleurs sur la planète.

Tous ces récits sont différents, bien sûr, dans le fond, mais aussi dans la forme, avec leur variété réjouissante d'accents soigneusement retranscrits, par exemple. Pour ma part, j'ai été particulièrement impressionnée par la façon dont l'auteur a réussi à rendre perceptible la dissociation psychotique.

Il n'est pas nécessaire d'avoir lu Rêves de Gloire pour l'apprécier, mais ça aide bien, et inversement ceux qui l'ont lu apprécieront de voir éclairées d'autres facettes de l'univers fascinant développé par Roland Wagner. La tonalité de ce recueil m'a paru beaucoup plus ouvertement sombre, du fait que s'y déploient les zones d'ombre qui n'étaient qu'évoquées ou sous-entendues dans le roman. En tout cas, pour les fans du roman, ou pour ceux de l'auteur, c'est clairement un must.

Mureliane (28/03/2012)

Publié le 23 janvier 2013

à propos de la même œuvre