Wolfgang Hohlbein, dans une narration prenante en rebondissements, se concentre ici essentiellement sur le personnage d’Andrej, pris entre le besoin de boire le sang de ses ennemis pour survivre, et son inquiétude pour l’enfant qui abrite désormais une âme de monstre dépourvu d’humanité, cruelle et avide de vengeance. Une lecture qui peut parfois mettre le lecteur mal à l’aise, mais plus que curieux de découvrir l’évolution de ces deux héros, vagabondant entre crimes, humanité et instinct de survie. La Chronique des immortels est d’ores et déjà un cycle étonnant et captivant.   Émilie Simone, Khimaira

Hohlbein - Le Vampyre - Khimaira

Wolfgang Hohlbein, dans une narration prenante en rebondissements, se concentre ici essentiellement sur le personnage d’Andrej, pris entre le besoin de boire le sang de ses ennemis pour survivre, et son inquiétude pour l’enfant qui abrite désormais une âme de monstre dépourvu d’humanité, cruelle et avide de vengeance.

Une lecture qui peut parfois mettre le lecteur mal à l’aise, mais plus que curieux de découvrir l’évolution de ces deux héros, vagabondant entre crimes, humanité et instinct de survie.

La Chronique des immortels est d’ores et déjà un cycle étonnant et captivant.

 

Émilie Simone, Khimaira

Publié le 5 mai 2008

à propos de la même œuvre