Un excellent opus !

Du côté de chez Cyan
Article Original

Quand un mage défroqué devient père d’un huitième fils, les problèmes (c’est-à-dire l’apocralypse* et autres joyeusetés) ne tardent pas à arriver. Et quand Rincevent, le mage le moins doué et le plus couard du Disque est son dernier espoir, ça s’annonce plutôt mal.

Pour résumer mon avis sur ce livre, je pourrais me contenter de ça , d’ailleurs ça fonctionnerait pour l’ensemble de la série ^^ Parce que chaque tome est vraiment l’occasion de se tordre de rire.

Mais à côté de ça, je me dois de dire que c’est également de la fantasy bien ficelée. L’univers, tout improbable et tordu qu’il soit, fonctionne, même si le mot d’ordre de sa logique est: absurde. On est dans la parodie, mais dans la parodie intelligente. Il y a une vraie intrigue, les protagonistes ont une personnalité propre (de Rincevent, l’anti-héros de l’histoire, aux figurants, en passant par le Bagage et les endroits qu’on visite) et l’environnement est réellement décrit. La preuve qu’on peut faire un bon tome de fantasy en moins de 300 pages, n’en déplaise aux auteurs de pavasses.

L’humour de Pratchett, la parodie et les sarcasmes étant la cerise sur le gâteau.

Bref, on ne s’ennuie pas une minute. Un excellent opus ! A recommander aux amateurs de fantasy qui n’auraient pas encore lu la série et à tous les autres 

*Oui, avec un R ^^

Publié le 9 septembre 2020

à propos de la même œuvre