Yves Aumont, Alain-Pierre Daguin
Les Lumières de la ville
Un siècle de cinéma à Nantes

Nantes a découvert le septième art sur les champs de foire. Il ne s'appelait pas encore le cinématographe. Pourtant, dès le 13 juin 1896, au 6 de la rue Jean-Jacques Rousseau, là où enfant vécut Jules Verne, l'invention des frères Lumière fit sensation.
De la baraque foraine de Salomon Kétorza à la crise qui provoque aujourd'hui la fermeture de nombreuses salles, ce livre retrace les riches heures et les années noires des cinémas de Nantes : l'American Cosmographe, le Théâtre Appolo, l'Omnia Dobrée, l'Alcazar, le Studio, le Rex, le Royal...
C'est une histoire de pionniers, de familles, de quartiers, de complexes, de circuits. De lumière aussi. Celle du ciel de Nantes et du pays nantais : de la Brière au pavé de la rue Kervégan ; de Saint-Marc aux marches de la cathédrale ; du passage Pommeraye à Rouans : Léon Poirier, Luitz Morat, Édouard Molinaro, Jacques Demy, Jacques Tati, Jean-Loup Hubert, Jean-Luc Godard, d'autres encore.
C'est enfin Bécassine qui provoque une émeute, Je vous salue Marie qui met les intégristes à genoux. Mais aussi la cinémathèque et le festival des Trois Continents.
Autant de feux croisés pour dire les lumières d'une ville : Nantes et le cinéma.

« (Ils) ont rembobiné le film qui, des origines à nos jours, raconte le roman du cinéma à Nantes. Illustrations superbes (...), textes sans frime... Bref, une sorte de perfection. »
Gérard Lefort, Libération.

 

Photographie de couverture :  Marc Michel et Anouk Aimée dans Lola de Jacques Demy (coll. J.-P. Berthomé)

Tome
1
Parution
19 juin 1995
Collection
Nombre de pages
160
Format
Grand format
Prix
35,00 €
isbn13
9782841720125
isbn10
2841720128
Taille
30 x 23 cm
Langue originale
français
Parution originale
1998

éditions & formats