Quand Hieronymus Stein, le leader charismatique de l'Association Renaissance, qui lutte contre l'esclavage génétique, est assassiné, la reine Elisabeth III décide d'envoyer aux obsèques ses représentants personnels. L'un de ses objectifs ce faisant est d'agacer son gouvernement, dirigé par Haute-Crête, qui bien sûr n'enverra pas de délégation officielle. Mais elle vise surtout à tenter de réparer, si c'est encore possible, les relations de Manticore avec Erewhon, où se déroulera la cérémonie, relations distendues par l'incurie et l'arrogance de l'actuel gouvernement manticorien. Enfin, elle en profite pour rappeler à tous combien la maison Winton est fermement opposée à l'esclavage, en envoyant pour la représenter Anton Zilwicki, fléau de Manpower et compagnon de Cathy Montaigne. De surcroît, elle est sûre qu'ainsi sa nièce Ruth courra fort peu de risques, et qu'elle sera formée comme espionne, puisque c'est là son bizarre choix de carrière, par un maître. Sa demande que Berry Zilwicki accompagne son père aura des répercussions très inattendues. Pendant ce temps, sur Havre, la présidente Héloïse Pritchart accepte d'envoyer à ces mêmes obsèques l'épouse de Kevin Usher accompagnée du meilleur adjoint de celui-ci, les rumeurs qui en font des amants représentant la meilleure couverture possible. Elle n'accepte pas sans réticences, d'ailleurs. Et encore n'imagine-t'elle pas l'ampleur de l'opération que Cachat montera une fois sur place ! Si l'action prend peu de place dans ce volume, qui met en position les différentes pièces et décrit les joueurs, il n'en est pas moins intéressant et fort agréable à lire, grâce surtout à une galerie de personnages souvent inconnus du public français, et plus attachants les uns que les autres. Il faut enfin dire que la couverture de Genkis est non seulement parfaitement appropriée mais de surcroît fort belle. Mureliane (15/02/2012)

Weber, Flint - La couronne des esclaves (L. 1) - Les Chroniques de l'imaginaire

Quand Hieronymus Stein, le leader charismatique de l'Association Renaissance, qui lutte contre l'esclavage génétique, est assassiné, la reine Elisabeth III décide d'envoyer aux obsèques ses représentants personnels. L'un de ses objectifs ce faisant est d'agacer son gouvernement, dirigé par Haute-Crête, qui bien sûr n'enverra pas de délégation officielle. Mais elle vise surtout à tenter de réparer, si c'est encore possible, les relations de Manticore avec Erewhon, où se déroulera la cérémonie, relations distendues par l'incurie et l'arrogance de l'actuel gouvernement manticorien. Enfin, elle en profite pour rappeler à tous combien la maison Winton est fermement opposée à l'esclavage, en envoyant pour la représenter Anton Zilwicki, fléau de Manpower et compagnon de Cathy Montaigne. De surcroît, elle est sûre qu'ainsi sa nièce Ruth courra fort peu de risques, et qu'elle sera formée comme espionne, puisque c'est là son bizarre choix de carrière, par un maître. Sa demande que Berry Zilwicki accompagne son père aura des répercussions très inattendues.

Pendant ce temps, sur Havre, la présidente Héloïse Pritchart accepte d'envoyer à ces mêmes obsèques l'épouse de Kevin Usher accompagnée du meilleur adjoint de celui-ci, les rumeurs qui en font des amants représentant la meilleure couverture possible. Elle n'accepte pas sans réticences, d'ailleurs. Et encore n'imagine-t'elle pas l'ampleur de l'opération que Cachat montera une fois sur place !

Si l'action prend peu de place dans ce volume, qui met en position les différentes pièces et décrit les joueurs, il n'en est pas moins intéressant et fort agréable à lire, grâce surtout à une galerie de personnages souvent inconnus du public français, et plus attachants les uns que les autres. Il faut enfin dire que la couverture de Genkis est non seulement parfaitement appropriée mais de surcroît fort belle.

Mureliane (15/02/2012)

Publié le 23 janvier 2013