La victoire éclatante des forces manticoriennes sur la force d'intervention de la Flotte de la Ligue Solarienne entraîne certains problèmes logistiques pour les vainqueurs, bien sûr, mais aussi de la colère terrifiée au sein de la Ligue, ainsi qu'une énorme flambée de fierté et de soulagement dans l'Empire. Le choc n'en est que plus dévastateur quand le coup que le lecteur voyait venir depuis longtemps s'abat enfin sur le système-mère de Manticore : toute la capacité de production industrielle, tant militaire que civile, de l'Empire est anéantie. Honor Harrington, rappelée d'urgence de Havre, va découvrir qu'elle est aussi personnellement concernée par cet attentat. Tout comme Nimitz. Ce douzième tome de la saga Honor Harrington est particulièrement satisfaisant. En effet, il constitue une suite non seulement à L'ennemi dans l'ombre, dont il est de fait inséparable vu l'insupportable suspense sur lequel s'arrêtait l'histoire, mais aussi à Coûte que coûte, à L'ombre de Saganami, et à Torch of freedom. Tous les fils qui étaient restés pendants, tous les "à suivre" informulés dans ces différents opus trouvent ici leur résolution. Ou du moins presque tous, puisqu'aucune scène ne se déroule sur Torche. Et bien sûr, d'une certaine façon, ce tome est aussi une conclusion à l'intrigue de base de la saga. (...) Pour le dernier chapitre, que j'attendais depuis tellement longtemps, il ne m'a pas déçue... Les amateurs d'intrigues à grande échelle, toutefois, ne pourront qu'être séduits par l'ampleur de l'univers créé par David Weber, qui ne cesse de se complexifier. En somme, ce tome évoque un ressort qui se resserre pour mieux se détendre par la suite, et il permet de prévoir des tomes suivants plus "éclatés" géographiquement, qui recommenceront à se concentrer chacun sur un front ou l'autre. Mureliane (03/01/2012)

Weber - En mission (vol. 2) - Les Chroniques de l'imaginaire

La victoire éclatante des forces manticoriennes sur la force d'intervention de la Flotte de la Ligue Solarienne entraîne certains problèmes logistiques pour les vainqueurs, bien sûr, mais aussi de la colère terrifiée au sein de la Ligue, ainsi qu'une énorme flambée de fierté et de soulagement dans l'Empire. Le choc n'en est que plus dévastateur quand le coup que le lecteur voyait venir depuis longtemps s'abat enfin sur le système-mère de Manticore : toute la capacité de production industrielle, tant militaire que civile, de l'Empire est anéantie. Honor Harrington, rappelée d'urgence de Havre, va découvrir qu'elle est aussi personnellement concernée par cet attentat. Tout comme Nimitz.

Ce douzième tome de la saga Honor Harrington est particulièrement satisfaisant. En effet, il constitue une suite non seulement à L'ennemi dans l'ombre, dont il est de fait inséparable vu l'insupportable suspense sur lequel s'arrêtait l'histoire, mais aussi à Coûte que coûte, à L'ombre de Saganami, et à Torch of freedom. Tous les fils qui étaient restés pendants, tous les "à suivre" informulés dans ces différents opus trouvent ici leur résolution. Ou du moins presque tous, puisqu'aucune scène ne se déroule sur Torche. Et bien sûr, d'une certaine façon, ce tome est aussi une conclusion à l'intrigue de base de la saga. (...)

Pour le dernier chapitre, que j'attendais depuis tellement longtemps, il ne m'a pas déçue... Les amateurs d'intrigues à grande échelle, toutefois, ne pourront qu'être séduits par l'ampleur de l'univers créé par David Weber, qui ne cesse de se complexifier.

En somme, ce tome évoque un ressort qui se resserre pour mieux se détendre par la suite, et il permet de prévoir des tomes suivants plus "éclatés" géographiquement, qui recommenceront à se concentrer chacun sur un front ou l'autre.

Mureliane (03/01/2012)

Publié le 24 janvier 2013

à propos de la même œuvre