Gwynn le soudard et Raule la chirurgienne fuient ensemble leur pays d'origine pour aller vers Escorionte. Anciens révolutionnaires, l'une trouve une place dans un hôpital de charité et l'autre dans la bande d'un trafiquant d'esclaves. Mais un jour Gwynn tombe sur une eau forte illustrant une énigme l'entraînant à la recherche de Beth, qui a une vision du monde en parfait décalage. Elle va tenter d'emmener Gwynn dans un univers énigmatique, et il devra essayer de recadrer le réel... Aquaforte, premier roman de K. J. Bishop est un roman tout en longueur et finesse autour de l'imaginaire et du réel. Un roman mature, très bien construit, qui nous pose des questions sur notre propre vision des choses, et nous laisse suivre des personnages déviants dans leurs faits et gestes, au milieu d'une société qui pourrait, après tout, presque se retrouver dans des régions extrêmes orientales d'aujourd'hui. L'auteur arrive tout simplement à nous tenir à l'aide d'ambiances, de décadence et de situations particulières brumeuses et apaisantes malgré leur brutalité. J'ai personnellement beaucoup apprécié ce roman, très surprenant, que je ne conseillerais toutefois pas à des adolescents en quête d'action et de sacrifices. Aphrael (20/10/2006)

Bishop - Aquaforte - Les Chroniques de l'imaginaire

Gwynn le soudard et Raule la chirurgienne fuient ensemble leur pays d'origine pour aller vers Escorionte. Anciens révolutionnaires, l'une trouve une place dans un hôpital de charité et l'autre dans la bande d'un trafiquant d'esclaves. Mais un jour Gwynn tombe sur une eau forte illustrant une énigme l'entraînant à la recherche de Beth, qui a une vision du monde en parfait décalage. Elle va tenter d'emmener Gwynn dans un univers énigmatique, et il devra essayer de recadrer le réel...

Aquaforte, premier roman de K. J. Bishop est un roman tout en longueur et finesse autour de l'imaginaire et du réel. Un roman mature, très bien construit, qui nous pose des questions sur notre propre vision des choses, et nous laisse suivre des personnages déviants dans leurs faits et gestes, au milieu d'une société qui pourrait, après tout, presque se retrouver dans des régions extrêmes orientales d'aujourd'hui. L'auteur arrive tout simplement à nous tenir à l'aide d'ambiances, de décadence et de situations particulières brumeuses et apaisantes malgré leur brutalité. J'ai personnellement beaucoup apprécié ce roman, très surprenant, que je ne conseillerais toutefois pas à des adolescents en quête d'action et de sacrifices.

Aphrael (20/10/2006)

Publié le 29 janvier 2013

à propos de la même œuvre