Daniel Garnier, Jean-Charles Cozic
La presse à Nantes de 1757 à nos jours
de 1928 à nos jours
1928. Cela commence comme un cri du cœur : «Moi, un p’tit gars de Barbin, diriger le grand journal républicain de Nantes!» Ex-ouvrier, gagné aux idées du socialisme, franc-maçon et dreyfusard de la première heure, Francis Portais succède aux patrons de presse Mangin et Schwob. À la tête du Phare de la Loire, son pragmatisme trouve vite à s’em­ployer : crise de 1929, montée des ligues factieuses, unité ouvrière retrouvée. Maurice Thorez lance de Nantes l’idée d’un «front populaire». Un jeune radical, André Morice, s’impose aux côtés de Gaston Veil, le directeur du Populaire. C’est la guerre! La presse sombre dans la collaboration. Elle reparaît à la Libération sous d’autres titres, débarrassée des puis­sances d’argent et parée de nouveaux idéaux. En 1981, le «papivore», Robert Hersant, prend le contrôle d’une presse nantaise où L’Éclair a remplacé Le Populaire, et Presse-Océan La Résistance de l’Ouest. L’avionneur Serge Dassault lui succède. Et, en 2005, Ouest-France a le dernier mot. Témoin d’une période contemporaine à ses lecteurs, ce troisième volet ne peut man­quer de se faire l’écho d’événements encore sujets à polémique dans la presse nantaise…
Parution
25 septembre 2009
Collection
Nombre de pages
512
Format
Grand format
Prix
21,80 €
isbn13
9782841723973
Taille
14,5 x 20 cm
Langue originale
français

éditions & formats

Revues de presse

( 4 )
Voir tous les résultats