Daniel Garnier, Jean-Charles Cozic
La Presse à Nantes de 1757 à nos jours
Tome 2 : Les années Schwob ( 1876 -1928 )

Le vendredi 30 juin 1876, l’information fait le tour de la ville : Évariste, le dernier de la dynastie des Mangin, cède la main. Mais qui est donc ce George Schwob qui achète le Phare de la Loire ? Un nom difficile à pro­noncer. Une fiche à la préfecture : « appar­tient à la religion juive, affiche des idées matérialistes ». Une for­tune acquise en Égypte. Elle court, la rumeur. L’antisémitisme s’affirme sans honte. D’origine alsacienne, lettré, ardent défen­seur de la République et patriote sourcil­leux, il veut faire de Nantes, comme les Mangin, un foyer de la lumière républicaine. Avec ses fils, Maurice, polytechnicien, qui lui succé­dera, et Marcel, le « roi au masque d’or », écrivain dédicataire du Père Ubu, qui colla­bore au journal, il va connaître l’âge d’or de la presse : les mutations techniques et la trans­formation de la profession que la loi du 29 juillet 1881 libère. Le nombre et les tirages des journaux s’envolent. À la charnière des XIXe et XXe siècles, un bouquet de lois fonde un régime démocra­tique et laïque que défendent d’illustres « Nantais », Waldeck Rousseau, Clemen­ceau, Briand. Le Phare en est l’un des sou­tiens tandis que se profile une concurrence venue de Rennes, L’Ouest-Éclair

 

Parution
24 octobre 2008
Collection
Nombre de pages
400
Format
Grand format
Prix
19,91 €
isbn13
9782841723966
Taille
14,5 x 20 cm

éditions & formats