David Armitage
Du Nouveau Monde à l'Amérique d'Obama
un empire contre nature

« De tous les grands repères de l'histoire des États-Unis, la Déclaration de 1776 est presque le seul dont l'héritage n'a pas fait l'objet d'un examen des historiens. Mais cette réticence à penser l'histoire en termes mondiaux, du fait de la domination même des États-Unis sur la scène internationale, est particulièrement visible. »


Sorti en 2007 aux États-Unis, en plein «bushisme», cet ouvrage suscita la polémique. Les néoconservateurs n'ont pas apprécié cette révision à charge de l'histoire américaine. À lire David Armitage, il est vrai, on découvre que l'Amérique est devenue un empire… malgré elle. Que dit-il? Les États-Unis se sont construits contre les empires, en premier lieu contre l'empire britannique et son roi Georges III. Leur déclaration d'indépendance de 1776 n'est pas un discours sur les droits des individus, comme on l'entend souvent, mais une déclaration… d'indépendance. L'un des nombreux intérêts de cet essai est qu'il «désidéalise» l'histoire américaine.

On mesure alors combien il sera difficile à Barack Obama de faire des États-Unis d'Amérique un État comme les autres. En effet, être président des États-Unis, c'est irréversiblement présider un empire. Parviendra-t-il à s'émanciper de cette réalité historique?

Parution
22 octobre 2009
Nombre de pages
272
Format
Grand format
Prix
19,90 €
isbn13
9782841724840
Titre original
Declaration of independance
Langue originale
Anglais (États-Unis)
Parution originale
2007

éditions & formats