Andrej Delany est un jeune homme que la vie n'a pas épargné. Il a été rejeté de son village, Borsa, perdu dans la Transylvanie, il vient de perdre sa femme bien aimée et leur enfant nouveau né. Il décide de revenir sur les lieux de son enfance, retrouver son fils qu'il avait abandonné à des membres de sa famille. Mais il arrive dans un paysage qui n'est que désolation, meurtres et sang. Tous les habitants du village ont été tués, le village complétement rasé. Andrej y retrouve l'unique survivant de ce massacre, un jeune garçon de douze ans, Frédéric. Ce dernier va lui raconter les événements : un Inquisiteur et une bande de chevaliers, dont trois dotés d'armures dorées, ont tendu un piège aux villageois, les accusant d'avoir dans leurs rangs un sorcier maléfique. Andrej retrouve le corps de son jeune fils empalé et va décider de pourchasser ces hommes dans un but de vengeance. Voilà un premier tome de Dark Fantasy très réussi. Nous sommes plongés très vite dans l'histoire, qui d'ailleurs ne s'essouffle pas une seconde. Le personnage principal est très énigmatique, c'est un homme qui a souffert et souffre encore. Il porte une malédiction sur lui et on veut bien sûr savoir laquelle. L'ambiance de ce livre est des plus noires : les paysages de Transylvanie, de la mer noire, des meurtres, un Inquisiteur, un héros mystérieux... Ce rendu est très bien traduit ne serait ce que par la couverture : des tons sombres, du marron, du jaune foncé et surtout du noir. L'auteur a vraiment une écriture prenante et arrive à bien nous transmettre les sentiments de ces personnages. Il nous présente un personnage torturé et charismatique à souhait. Il a réussit à créer une ambiance mélangeant la fantasy et le fantastique, dans un paysage de l'Europe de l'Est, dans une fin de moyen âge sombre et apocalyptique. Le seul point négatif que je peux reprocher à cet ouvrage est que sa lecture nous rend dépendant ! A quand la suite ? Scorpionne (13/04/2007)

Hohlbein - Au bord du gouffre - Les Chroniques de l'imaginaire

Andrej Delany est un jeune homme que la vie n'a pas épargné. Il a été rejeté de son village, Borsa, perdu dans la Transylvanie, il vient de perdre sa femme bien aimée et leur enfant nouveau né. Il décide de revenir sur les lieux de son enfance, retrouver son fils qu'il avait abandonné à des membres de sa famille. Mais il arrive dans un paysage qui n'est que désolation, meurtres et sang. Tous les habitants du village ont été tués, le village complétement rasé.

Andrej y retrouve l'unique survivant de ce massacre, un jeune garçon de douze ans, Frédéric. Ce dernier va lui raconter les événements : un Inquisiteur et une bande de chevaliers, dont trois dotés d'armures dorées, ont tendu un piège aux villageois, les accusant d'avoir dans leurs rangs un sorcier maléfique. Andrej retrouve le corps de son jeune fils empalé et va décider de pourchasser ces hommes dans un but de vengeance.

Voilà un premier tome de Dark Fantasy très réussi. Nous sommes plongés très vite dans l'histoire, qui d'ailleurs ne s'essouffle pas une seconde. Le personnage principal est très énigmatique, c'est un homme qui a souffert et souffre encore. Il porte une malédiction sur lui et on veut bien sûr savoir laquelle. L'ambiance de ce livre est des plus noires : les paysages de Transylvanie, de la mer noire, des meurtres, un Inquisiteur, un héros mystérieux... Ce rendu est très bien traduit ne serait ce que par la couverture : des tons sombres, du marron, du jaune foncé et surtout du noir.

L'auteur a vraiment une écriture prenante et arrive à bien nous transmettre les sentiments de ces personnages. Il nous présente un personnage torturé et charismatique à souhait. Il a réussit à créer une ambiance mélangeant la fantasy et le fantastique, dans un paysage de l'Europe de l'Est, dans une fin de moyen âge sombre et apocalyptique. Le seul point négatif que je peux reprocher à cet ouvrage est que sa lecture nous rend dépendant ! A quand la suite ?

Scorpionne (13/04/2007)

Publié le 29 janvier 2013