L'atalante éditions
 
Commande librairie Logo caddie
  • NOUVEAUTÉS

Vagabonds des airs Camille Brissot
Vagabonds des airs
Camille Brissot
Date de parution 21 mai 2015
Les Dames blanches Pierre Bordage
Les Dames blanches
Pierre Bordage
Date de parution 21 mai 2015
Espoir-du-Cerf Orson Scott Card
Espoir-du-Cerf
Orson Scott Card
Date de parution 21 mai 2015
Structura Maxima Olivier Paquet
Structura Maxima
Olivier Paquet
Date de parution 25 juin 2015
Skarabapur Kai Meyer
Skarabapur
Kai Meyer
Date de parution 25 juin 2015
Glaive imparfait Jack Campbell
Glaive imparfait
Jack Campbell
Date de parution 25 juin 2015
  • À PARAÎTRE

La maison d'acier David Weber
La maison d'acier
David Weber
Date de parution 21 août 2015
Les sentinelles endormies Andreas Eschbach
Les sentinelles endormies
Andreas Eschbach
Date de parution 20 août 2015
La montagne blanche David Wingrove
La montagne blanche
David Wingrove
Date de parution 20 août 2015
vote
Livre9
Trilogie des Guerriers du silence
Pierre Bordage
Date de parution 20 mars 2014
Livre9
54 x 13
Jean-Bernard Pouy
Date de parution 31 mai 1996


triangle noir Lettre d'information triangle noir
Consulter les archives
forum atalante espace pro  Foreign Rights liens divers

  • REVUE DE PRESSE

+
Bordage - Les Dames blanches - Cafardsathome
Posté 22 juin 2015 -
Aaaaah Pierre Bordage! C'est un de mes chouchous! Il n'y a pas beaucoup de ses ouvrages qui ne me sont pas passés entre les mains. Que de souvenirs de lectures! Quel talent pour planter une situation, des personnages, une histoire qui dépasse souvent la sphère intimiste pour tâter l'universalité! C'est un des maîtres de la SF "à la française" et ce n'est pas son dernier né qui va me contredire avec un savant mélange de prospective et d'humanité dont le vendéen a le secret.

De mystérieuses bulles blanches - bientôt surnommées les Dames blanches - apparaissent sur Terre à divers endroits du globe. Très vite, on signale des disparitions de jeunes enfants (tous âgés de moins de 4 ans) qui semblent avoir été attirés par une force étrangère et "avalés" par ces objets non identifiés. Face à l'inexplicable, les hommes - comme toujours - vont mal réagir, les autorités voyant un ennemi dans ce qu'ils ne comprennent pas, le temps passe et les mesures prises sont de plus en plus extrémistes. On va suivre de chapitre en chapitre des personnes directement concernées par ce phénomène: des parents éplorés, des militaires / miliciens, de simples citoyens lambda… chacun ayant été touché à son niveau par ces apparitions / disparitions et par les mesures politiques mises en place.

Chaque chapitre porte le nom d'un personnage tantôt principal tantôt secondaire. On avance donc par bonds successifs dans notre lecture: des bonds géographiques (on suit deux à trois trames principales) et des bonds historiques (il se passe parfois des mois voir des années entre deux chapitres). Par une simple phrase ou une allusion à peine voilée, nous assistons impuissants à l'évolution d'un monde terrorisé face à l'inconnu. Des lois d'exceptions sont prises et la démocratie recule, la vie des personnages changent du tout au tout comme leur situation personnelle (dépression, mariage, parentalité, séparation…). Le rythme est rapide, les années défilent de page en page et peu à peu face à la radicalisation des autorités, tout espoir semble quitter un monde en perdition dont les Dames blanches sont les principales observatrices et actrices avec des disparitions qui continuent de s'égrener. La fuite en avant est alors inévitable et le lecteur impuissant ne peut qu'assister à la déchéance du monde et des sociétés humaines.

En 377 pages et 41 chapitres, Pierre Bordage réussit le tour de force de nous conter une grande histoire d'anticipation. Le monde qui y est décrit est le nôtre et ce qu'il pourrait devenir si nous étions confrontés aux mêmes événements. Pas de quoi être optimiste quand on constate déjà les méfaits dont nous pouvons nous rendre responsables aujourd'hui. Déclarées ennemies de l'humanité, les boules blanches vont être au centre de toutes les décisions (permettant au passage de calmer tous les conflits en cours) et vont pousser la morale d'état dans ses retranchements et même en dehors de tout sens commun. Des décisions iniques sont prises et imposées, et c'est le cœur gros que le lecteur poursuit sa lecture dans un monde qui s'enfonce dans les enfers (je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais on touche ici à des choses tabous entre toutes). Tout est accentué notamment par les différents points de vue adoptés au travers des différents personnages que nous suivons. Nous sommes bien peu de choses face à ceux qui nous gouvernent, que vaut la douleur d'une mère / d'un proche face à la raison d'État qui par définition n'a pas tort (du moins dans son esprit). Des passages sont vraiment rudes et le lecteur est pris à la gorge par des sentiments violents d'injustice et de colère. La tension va crescendo et on se demande bien comment tout cela va finir. Pour ma part, j'ai commencé à deviner où l'auteur voulait nous emmener à mi parcours, au détour d'un chapitre tout bonnement effrayant relatant les premières mesures prises par les différents gouvernements pour essayer de découvrir d'éventuelles faiblesses aux mystérieuses visiteuses venues d'ailleurs.

Je me suis beaucoup attaché à certains personnages, ce qui m'a été fatal car leurs vies sont décortiquées devant nous et l'auteur ne leur fait pas de cadeaux entre des mères dont l'enfant disparaît, des pères fous de chagrin tombant dans l'alcoolisme, des membres de la même famille qui ne se parlent pas, des trahisons entre amis, des résistants humanistes recherchés et persécutés par un nouvel ordre totalitaire... autant de trajectoires brisées qui font écho aux combats qui ont pu être menés (notamment durant la Seconde Guerre mondiale ou dans des conflits plus localisés, je pense notamment au commandant Massoud en Afghanistan contre les Talibans) ou ceux qui nous attendent dans les décennies à venir (et il y a de quoi faire!). Par moment, des lueurs d'espoir apparaissent portées par une minorité (je pense notamment à Basile, un ufologue à la philosophie humaniste qui m'a profondément touché ou aux nouvelles générations n'ayant pas connu la Terre avant les Dames blanches), cela remet du baume au coeur dans un récit tout de même fortement teinté de pessimisme quant à la capacité des hommes à apprendre de leurs erreurs.

On retrouve dans ce roman toutes les forces narratives de Bordage déjà évoquées en début de chronique, la lecture est une fois de plus un bonheur de tous les instants et l'on retrouve cette écriture accessible et évocatrice qui a fait mon bonheur sur les milliers de pages que j'ai pu lire de cet auteur. On retrouve aussi son goût pour les mythes qui ont jalonné l'évolution humaine, les Dames blanches étant peut-être la prochaine étape. A travers cette constellation de destins, il nous parle de l'homme dans ce qu'il y a de plus fragile, de plus attachant mais aussi de plus désespérant.

Un grand et beau livre de SF.

Mr K - www.cafardsathome.canalblog.com - 01 juin 2015

+
Bordage - Les Dames blanches - Lanfeust Mag
Posté 22 juin 2015 -

Si la science-fiction reste largement dominée par les anglo-saxons, il existe quelques auteurs français qui leur tiennent la dragée haute. Pierre Bordage en fait partie.

Elles sont arrivées sans prévenir. Et sans se faire remarquer. Un jour, il y en avait une tout simplement. Puis une autre. Et une autre. Et une autre. Les Dames Blanches ont finit par se compter par millions. De grosses bulles indestructibles posées sur le sol. Aucune communication, aucune explication, aucune interaction, si ce n'est qu'elle « appelle » des enfants qui disparaissent en leur sein pour ne plus jamais réapparaitre. Le premier contact avec ce qui ne peut visiblement être qu'une entité extraterrestre est plus que déroutant pour l'espèce humaine. Il n'en fallait pas plus pour que les Hommes donnent le pire d'eux-mêmes ... Par de courts chapitres nous présentant le point de vue de l'un des protagonistes de l'intrigue et par le croisement de ces parcours, Pierre Bordage nous donne à voir une histoire globale qui, pour être fantastique, n'en reste pas moins toujours à hauteur d'homme. Le procédé fluidifie la lecture et permet à l'auteur de construire un récit avant tout sensible et empathique. D'apparence léger, Les Dames Blanches est un roman très noir, un aspect d'autant plus renforcé qu'il n'est justement pas empli de bruit et de fureur. Pierre Bordage nous raconte un contact extraterrestre au contraire très doux qui tranche avec la réaction des hommes qui, dominés par la peur et l'incompréhension, ne tardent pas à laisser libre cours à leurs instincts primaires. Ou quand la crainte de l'étranger et du dissemblable provoque la violence et la haine. Ah tiens, peut-être pas tant de la science-fiction que ça, en fait ...

 

 

Lanfeust Mag - numéro de mai 2015

+
  • À la une
+
"Celle qui a tous les dons" sélectionné pour le prix des Utopiales 2015
Posté 03 juillet 2015 -

Cette année, cinq ouvrages entrent en compétition :  

Celle qui a tous les dons, Mike Carey (traduction de Nathalie Mège), éd. L’Atalante, 10/2014
Lum’en, Laurent Genefort, éd. Le Bélial, 05/15
Thinking Eternity, Raphaël Granier de Cassagnac, éd. Mnémos, 08/2014
L'Adjacent, Christopher Priest (traduction de Jacques Collin), éd. Denoël, 04/2015
Autre Ville, Michal Ajvaz (traduction par Benoît Meunier), éd. Mirobole, 04/2015  , Michal Ajvaz (traduction par Benoît Meunier), éd. Mirobole, 04/2015 

 carey_v4orangervb1.jpg

+
ORSON SCOTT CARD LAURÉAT DU PRIX DES IMAGINALES
Posté 31 mai 2015 -

Père-des-pierres d'Orson Scott Card est le lauréat de la catégorie nouvelles du prix des Imaginales de cette année !

couv_pere_des_pierres1.jpg cardportrait1.jpg

+
2015, le premier semestre !
Posté 23 mars 2015 -

thumb_mars_livre11.jpgthumb_mars_livre22.jpgthumb_mars_livre33.jpgthumb_mars_livre44.jpg

+
Tout 2014 !
Posté 16 septembre 2014 -
+
Tout 2013 !
Posté 27 novembre 2013 -
+
Manuscrits
Posté 22 janvier 2013 -
Les conditions de soumission de manuscrits viennent de changer. N'hésitez pas à aller les consulter ici .
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -
facebook-icone-9793-32.png twitter-icone-8307-32.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Honor Harrington
Posté le 30 mai 2015 par Nynn
J'en suis au 7 dans la version en Shakespeare's language, après les 3 français... Bon, c'est comme tous les Weber: quand on plonge dedans, on a du mal à refaire surface
Mais je pensais que ça irait [...]