Heliot - Frankenstein 1918 - Les miss chocolatine bouquinent

Frankenstein 1918 a tout du grand roman. Outre le partage du souvenir, les mises en garde contre la folie humaine, ses croyances, la cruauté sont de rigueur. Tout n’est pas sombre, Heliot insuffle une dose d’optimisme et de bienveillance. L’amour est là tapi dans l’ombre prêt à reprendre ses droits et le final en est le parfait exemple.

- Esmeralada, le 14 novembre 2018. 

Publié le 16 novembre 2018

à propos de la même œuvre