L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Pratchett - La Vérité - Noosfere
Posté le 28 janvier 2018
     L'un des plus grands bouleversements de l'humanité, dit-on, fut l'invention de l'imprimerie. Elle permit la démocratisation progressive de la culture, l'accélération de sa propagation et fit naître de nouveaux modes de transmission et de diffusion de l'information — une culture de masse, nourrie aux mêmes textes, susceptible donc d'être unifiée, éduquée, manipulée. Sans doute fut-elle pour beaucoup dans l'édification des Etats-nations et des systèmes de droit.

     Imaginons maintenant les révolutions qu'une telle invention pourrait générer sur le Disque-Monde, cet univers morcelé en états, en cités, presque en rues autonomes, chacune ayant sa culture propre et son micro-climat social, à une époque où les communications par sémaphores commencent à peine à se développer et où les diablotins des appareils photos et des montres manifestent encore un caractère bien trempé — et fort peu fiable. Nul doute que la Vérité, the Truth, la Pravda, se répandra comme une traînée de poudre et que le taux moyen d'érudition... hmmm... minute... on parle bien d'un livre de Pratchett, là ? Alors il n'y a sans doute guère qu'un jeune aristocrate idéaliste et utopiste comme Guillaume des Mots, le premier rédacteur-en-chef du tout premier journal, pour entretenir une vision aussi idyllique de l'impact culturel de la technologie sur les ankh-morporkiens...

     Comme à son habitude, l'humoriste le plus cynique de la fantasy anglo-saxonne moderne va se faire un plaisir de démonter un à un les mécanismes de l'idéologie du progrès, et de montrer tout ce qu'une nouvelle possibilité peut porter de foncièrement ambigu. Car si Guillaume des Mots, lui, sait ce qu'il veut (la Vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité, pour le salut des masses et l'assainissement de la vie publique), sait-il vraiment ce que veulent les autres ? Un lecteur cherche-t-il à lire des nouvelles, donc à s'instruire, ou bien plutôt des anciennes, c'est-à-dire la confirmation de ce qu'il a toujours pensé ? Après tout, si nous étions à la poursuite d'une plus grande ouverture d'esprit, l'homme de gauche devrait lire un journal de droite, et vice-versa... Le peuple préfère-t-il la Vérité à la Rumeur, le Subtil au Sordide ? Si oui, les tabloïds devraient végéter et les journaux de fond prospérer...

     Et ce qui est vrai du public ne l'est pas moins de l'équipe de rédaction (on se souviendra avec délectation de la page de Gotlib sur la question). Quand on engage comme photographe un vampire repenti, faut-il s'étonner si son addiction suicidaire au flash l'emporte sur ses talents iconographiques ? Quand on se fie trop à son dictaphone pour soulager sa mémoire, faut-il être surpris que le démon du pouvoir s'empare du diablotin qui l'anime ? Quand on autorise les bons citoyens à proposer eux-mêmes des articles, n'est-il pas normal de les voir davantage animés par le désir de reconnaissance que par la volonté de connaissance ? Quand, enfin, à la recherche du scoop du siècle, pour lutter contre la presse poubelle qui s'empare des faits divers pour les tourner à son avantage, on s'efforce de démêler le vrai du faux dans une étrange affaire de tentative d'assassinat impliquant rien moins que le Patricien, peut-on éviter de déplaire à tout le monde et de devenir une cible parfaite pour les guildes, les syndicats, les assassins en tout genre ?

     Ce roman de Pratchett est, sans doute, l'un des meilleurs de ces derniers temps, car il nous offre un regard novateur sur le Disque, loin du cynisme désabusé de Vimaire, de la lucidité impitoyable de Mémé Ciredutemps ou de l'immoralité débonnaire de Nounou Ogg : celui d'un jeune homme bien pensant, plein d'idéaux humanistes, et qui refuse d'y renoncer sous prétexte que tout, dans la réalité, semble leur donner tort.
 
- Nathalie Labrousse, le 05/09/06.


  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Frankenstein, toujours !
Posté 08 août 2018 -
Frankenstein : cinq mots pour décrypter la créature de Mary Shelley article de Lloyd Chery dans Le Point POP :
 
« Frankenstein, c'est presque de la hard-science avant l'heure », analyse l'auteur Johan Heliot. « On pourrait dire que ce livre est le père de la science-fiction moderne. Le roman s'interroge sur la nature de la vie et de l'homme, qui sont des questions encore très présentes dans ce genre. » Le spécialiste français des uchronies historiques publie, le 20 septembre prochain, Frankenstein 1918 aux éditions de l'Atalante. Cet excellent récit imagine les recherches de Frankenstein utilisées pour créer des super-soldats dans les tranchées allemandes. Reprenant le même procédé épistolaire de Shelley sous forme de mémoires et rapport de guerre, Heliot met en scène un Winston Churchill traquant, dans une Europe post-apocalyptique, un de ses monstres qui s'est échappé. Originale et efficace, cette uchronie rappelle que l'ouvrage de Shelley inclut plusieurs genres.
 
en librairie le 20 septembre 2018 !
frankenstein_1918_s.jpg
+
Offre numérique : Magie Ex Libris à 4,99 e
Posté 02 août 2018 -

Le troisième tome de Magie Ex Libris sort à la fin du mois !
Profitez-en pour acquérir Le Bibliomancien et Lecteurs nés, respectivement premier et deuxième tome, à prix réduit en numérique.
Ici : bit.ly/MagieExLibrisEmaginaire
et partout ailleurs.

magieexlibris_site.jpg

+
L'Or du diable, sélectionné pour le prix Utopiales 2018
Posté 26 juillet 2018 -

L'Or du diable d'Andreas Eschbach est sélectionné pour le Prix Utopiales 2018 !

Découvrez toute la sélection

 eschbach_or-du-diable_site.jpg

+
Le Chant du coucou, sélectionné pour le prix Elbakin 2018
Posté 26 juillet 2018 -

Nous avons la joie de vous annoncer que Frances Hardinge est nommée au prix Elbakin.net 2018 pour son roman Le Chant du coucou dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit".

Découvrez toute la sélection

chant-du-coucou_site.jpg

 

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected