L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Grossman - La Terre du magicien - Ange et Lit
Posté le 02 novembre 2017

Nous y voilà donc, le dernier tome, la fin d’une trilogie qui m’aura fait rêver jusqu’au bout.  J’aurais mis un sacré moment à me décider de lire ce dernier tome, mais j’ai toujours du mal à dire au revoir à des personnages auxquels je me suis attachée au fil des pages.

Ce tome nous permet de voyager entre deux mondes :

Nous suivons Quentin après son bannissement de Fillory. Il retourne à Brakebills pour y enseigner, mais par un ensemble de circonstances, même l’école qui a fait de lui ce qu’il est, ne veut plus de lui. Quentin est seul, sans lieu où se réfugier. C’est à ce moment-là qu’il trouve une lettre, lui proposant de se rendre à un mystérieux rendez-vous.

Perdu, plus seul que jamais et hanté par son passé, Quentin se rend à ce rendez-vous et se retrouve enrôlé dans un groupe de mercenaires qui ont pour mission de voler une mallette pour le compte d’un mystérieux client. Pensant avoir tiré un trait définitif sur Fillory, le jeune homme remarque rapidement que l’univers de ses romans d’enfance n’en a peut-être pas terminé avec lui.

En parallèle, nous suivons les aventures des souverains de Fillory, c’est-à-dire Eliott, Janet, Poppy et Josh. Nous allons plus particulièrement suivre Eliott et Janet, partis dans une quête suite à une révélation d’Ambre, le dieu bélier du monde qu’ils gouvernent.

Fillory est en train de mourir. Les deux souverains, dans leur quête, rencontrent eux aussi des personnages appartenant à leur passé mais aussi font un bilan sur les changements opérés dans leur vie depuis leur arrivée sur cette terre.

J’avais une certaine appréhension quant à ce dernier tome. J’avais peur d’être déçue, peur que ce tome ne m’emmène pas là où je le souhaitais. Mais je suis plus que satisfaite de ce dernier tome. Il clôture avec une telle beauté les aventures de Quentin ! Ce dernier fini enfin par avoir son Happy Ending, car je dois bien l’avouer, à la fin de chaque aventure sur Fillory, notre personnage principal en prenait pour son grade, c’est toujours à lui qu’arrivaient les malheurs. Je sais que les épreuves qu’il a endurées lui ont permis de devenir l’homme qu’il est à la fin du récit, mais voilà, j’aurais voulu que le sort s’acharne un peu moins sur lui et qu’il ait, lui aussi, à un moment le droit de goûter à la victoire. Et ce fut enfin le cas dans La Terre du Magicien.

J’ai adoré que, dans ce roman, nous suivions d’un côté Quentin sur Terre et de l’autre Eliott et les autres souverains de Fillory. J’ai beaucoup apprécié le fait que deux quêtes pourtant diamétralement opposées finissent par être liées. Au fil de la lecture, on prend conscience de certains événements des tomes précédents et on comprend leurs impacts dans le dénouement.

J’ai grandement apprécié que certains personnages oubliés fassent leur retour dans ce tome, pour qu’on puisse également leur faire nos adieux. Et c’est fou de voir leur évolution depuis le tout premier tome. On a l’impression d’avoir passé des années avec eux, d’avoir vécu mille aventures alors qu’il n’y a eu que trois tomes.

– J’étais parfaite. J’étais immortelle. J’étais heureuse. Tu m’as pris tout cela. Tu t’attendais à des remerciements ? C’est ça ? Je ne voulais pas redevenir humaine, mais tu m’as traînée de force dans ce corps.

Elle leva les mains comme si c’était de la viande de mauvaise qualité, des abats de boucherie.

– J’ai tout perdu par deux fois. La première, j’ai tout sacrifié. Mais la seconde, tu m’as tout volé.

19 oct. 2017 



  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Offre numérique : De Haut Bord à 4,99e
Posté 06 septembre 2018 -
Avis aux amateurs de science-fiction militaire !
En septembre, la trilogie De Haut Bord est à prix réduit en numérique. Embarquez à bord du Cumberland !
Ici : bit.ly/DeHautBordEmaginaire et partout ailleurs.
 
dehautbord_site.jpg
+
Frankenstein, toujours !
Posté 08 août 2018 -
Frankenstein : cinq mots pour décrypter la créature de Mary Shelley article de Lloyd Chery dans Le Point POP :
 
« Frankenstein, c'est presque de la hard-science avant l'heure », analyse l'auteur Johan Heliot. « On pourrait dire que ce livre est le père de la science-fiction moderne. Le roman s'interroge sur la nature de la vie et de l'homme, qui sont des questions encore très présentes dans ce genre. » Le spécialiste français des uchronies historiques publie, le 20 septembre prochain, Frankenstein 1918 aux éditions de l'Atalante. Cet excellent récit imagine les recherches de Frankenstein utilisées pour créer des super-soldats dans les tranchées allemandes. Reprenant le même procédé épistolaire de Shelley sous forme de mémoires et rapport de guerre, Heliot met en scène un Winston Churchill traquant, dans une Europe post-apocalyptique, un de ses monstres qui s'est échappé. Originale et efficace, cette uchronie rappelle que l'ouvrage de Shelley inclut plusieurs genres.
 
en librairie le 20 septembre 2018 !
frankenstein_1918_s.jpg
+
L'Or du diable, sélectionné pour le prix Utopiales 2018
Posté 26 juillet 2018 -

L'Or du diable d'Andreas Eschbach est sélectionné pour le Prix Utopiales 2018 !

Découvrez toute la sélection

 eschbach_or-du-diable_site.jpg

+
Le Chant du coucou, sélectionné pour le prix Elbakin 2018
Posté 26 juillet 2018 -

Nous avons la joie de vous annoncer que Frances Hardinge est nommée au prix Elbakin.net 2018 pour son roman Le Chant du coucou dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit".

Découvrez toute la sélection

chant-du-coucou_site.jpg

 

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected