L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Dunyach - L'instinct du troll - Les lectures de Xapur
Posté le 21 juin 2017

Je me méfie toujours un peu des textes de SFFF à tendance humoristique, je n’y suis pas toujours réceptif mais le thème de l’entreprise (mal)traité à la sauce fantasy m’intéressait. J’ai donc lu un extrait de la première nouvelle avant de me décider à acheter le livre.

On est avec ce petit recueil dans le pastiche et l’humour bon enfant (et moins déjanté que dans la saga Naheulbeuk par exemple). Quatre nouvelles se suivent et sont en fait à lire dans l’ordre.

Tout d’abord, une critique du monde de l’entreprise vue à travers une compagnie minière dans laquelle un troll, manager intermédiaire, est pris en tenaille entre les ordres des directeurs (des nécromants qui poussent à la rentabilité) , et ses subordonnés nains assez dissipés. Sans parler des objectifs à atteindre et des tableaux prévisionnels à remplir. Ou encore du stagiaire, à former ou à déformer – à grand coups de taloches si nécessaire !

Les textes nous proposent aussi un démontage en règle des quêtes épiques de la fantasy où, entre combats et monstres, il ne faut pas oublier de prendre les reçus destinés à remplir ses notes de frais. Et aussi une nouvelle version du mythe d’Excalibur revisité de façon… originale ! Ou encore l’organisation d’un mariage et d’un festival de rocs !

En filigrane, on notera aussi dans l’esprit du héros, un troll un peu lourdaud mais pas si bête au final (bien qu’il s’en défende), le regret pour les choses simples et l’envie de prendre le temps de vivre, entre tonneaux de bière ou d’eau ferrugineuse, et grignotage de tartines aux grenats et saphirs. Parce qu’il y a autre chose dans la vie que le travail…

A noter la belle couverture de Gilles Francescano…

Xapur - Les lectures de Xapur



  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Lettre d'information



Archives
  • À la une
+
François Rouiller reçoit le prix Rosny Aîné
Posté 17 juillet 2017 -

metaquine12.png

François Rouiller est le lauréat du prix Rosny Aîné pour Métaquine dans la catégorie "roman". Bravo à l'auteur et merci aux participants à la 44e convention de SF.

+
Celle qui a tous les dons – The Last Girl
Posté 29 juin 2017 -
the-last-girl-affiche.jpg L'adaptation cinématographique du roman de Mike Carey, Celle qui a tous les dons, sort en France le 28 juin. Le film est réalisé par Colm McCarthy et nous retrouvons à l'affiche Gemma Arterton, Glenn Close et Paddy Considine. Tous en salles !
+
Notre collection poche débarque !
Posté 24 mai 2017 -

 grandangle-poches-general.jpg

Voilà bientôt 30 ans que notre collection s'étoffe, et nombre des livres que nous avons publiés ne sont disponibles qu'en grand format. Certains libraires s'étant montrés encourageants, voire insistants (merci!), L'Atalante Poche voit donc le jour et arrive dans les rayons le 25 mai prochain avec 6 premiers titres. Rendez-vous chez votre libraire !

+
Manuscrits
Posté 27 janvier 2017 -
Nous avons pris la décision, à partir du 1er février, d’interrompre la réception de manuscrits pendant quelques mois et nous réfléchissons à une nouvelle méthode pour les traiter. Tous les manuscrits déjà reçus avant cette date seront lus. Cependant, n’hésitez pas à préparer vos textes, à les peaufiner, car nous vous signalerons comment les envoyer, et surtout quand. Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux, des informations arriveront d’ici l’été.
Stay tuned !
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Honor Harrington
Posté le 16 juin 2017 par Spyro1
Ben depuis ils sont passé a lune autre guerre, je pense que ce tome cloturerait celle là, ensuite après une 30 aine d'années de guerre ininterrompue, le sel de la série se perdrait un peu a mon sens [...]