L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Bordage Pierre - Les dames blanches - Interview 1 livre en 5 questions - Blog littéraire et musical
Posté le 19 août 2015
Comment vous est venue cette idée de ces étranges sphères blanches ?

Je ne sais pas au juste. Il me fallait une structure qui ait une apparence inerte et inoffensive, et la sphère m’a semblé tout indiquée.
Et d’autant plus judicieuse, je m’en suis rendu compte en développant le récit, qu’elle est l’image du ventre, de la matrice, et que l’un des sujets principaux du roman est la relation à la  maternité, à la filiation.

La thématique est très actuelle, dans un monde où « la peur pousse à l’aberration », comme vous le dites si bien dans le livre…

La peur est notre seul véritable ennemi, je crois, et le pire !
Peur de l’autre, peur du manque, peur du vide, peur du noir, peur de la perte, peur de la solitude, peur de la souffrance, peur de la maladie… Si on observe l’être humain avec lucidité, on se rend vite compte que la plupart de ses outrances sont liées à la peur.
Elle nous retire toute raison, toute réflexion, et peut nous conduire à l’extrémisme, à l’intolérance, au génocide, et au sacrifice de ses propres enfants, comme le raconte le roman.

Comme toujours dans vos romans, vous mettez les personnages en avant. Les dames blanches est aussi une histoire de rencontres…

Un roman est avant tout une affaire de personnages.  De rencontres, comme vous dites, avec d’autres humains.
Un auteur est un être humain, si, si, je vous assure, qui s’adresse à d’autres êtres humains pour parler de problèmes humains. Le personnage est le véhicule idéal, parce qu’il n’est pas dogmatique, il est de chair et de mots, parce qu’il suscite, c’est son but, l’empathie, l’identification, et permet d’explorer en toute liberté différentes facettes de l’humanité.  

Vous semblez vraiment avoir pris soin de travailler autant l’aspect « réflexion » que l’aspect « ludique » de cette étonnante et magnifique histoire…

Je pense que l’aspect réflexion est dû au genre SF, qui permet, par ses sauts dans l’espace temps créant un effet loupe, de mieux cerner les courants de fond qui traversent notre présent. Le saut dans l’espace temps permet également de générer cet aspect ludique dont vous parlez.
Pour moi la SF, et particulièrement l’anticipation, est une combinaison magnifique de divertissement, de réflexion sur le présent et d’interrogation fondamentale, philosophique.

Si je vous dis que ce livre, comme la plupart de vos livres, est avant tout humaniste, que me répondez-vous ?


Je vous réponds oui, mille fois oui. Je ne suis qu’un explorateur de l’humanité, comme tous les romanciers je suppose.

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Offre numérique : Mémoires de Lady Trent à 4,99e
Posté 09 novembre 2018 -

Le dernier tome des Mémoires de Lady Trent sort ce mois-ci : Le Sanctuaire ailé !
À cette occasion, le reste de la série est à prix réduit en numérique.

ladytrent_site.jpg

+
La pratique de l’Hilketa selon John Scalzi
Posté 06 novembre 2018 -

L’hilketa est un sport inventé aux États-Unis où deux équipes de onze joueurs ont pour principal objectif d’arracher la tête à l’un de leurs adversaires puis de la lancer ou de la porter entre les poteaux de but.

Ils marquent ainsi des points auxquels peuvent s’ajouter ceux attribués en récompense d’actions défensives ou offensives. En raison de la violence de cette discipline, aucun organisme humain n’est présent sur le terrain pendant la partie

Lire la suite sur le blog

hilketa.jpg

+
"Entends la nuit" sur Alternantes
Posté 17 octobre 2018 -

Écoutez l'émission ici

 catherine-dufour_couv_s.jpg

 

 

+
Texto, le nouveau roman de Dmitry Glukhovsky
Posté 24 septembre 2018 -


 

À paraître en janvier 2019.

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2019. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected