L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Suhner - Actusf
Posté le 25 janvier 2017
Actusf fait la tournée des vœux auprès des auteurs de science fiction et de fantasy et en profite pour leur poser quelques questions.
 
Laurence Suhner est l’auteure de deux bandes dessinées (Éclats d’Âme et Le Secret de Chimneys, en collaboration avec François Rivière) avant de se lancer dans une trilogie de science fiction publiée par les éditions L’Atalante : QuanTika.

ActuSF : Sur quoi travailles-tu ? Quels sont tes projets ?
 
J’ai une nouvelle qui est actuellement en attente de validation auprès de la revue Nature. On croise les doigts. Je saurai la semaine prochaine.
 
Cette nouvelle a été écrite pour présenter la version romancée d’une importante découverte en astrophysique (exposée la première fois en mai 2016 dans cette même revue) qui sera publiée dans la revue Nature en début d’année 2017.
 
Elle s’intitule "Le Terminateur" (the Terminator). Elle a été traduite en anglais par Sheryl Curtis. Elle s’inspire des découvertes de Michael Gillon et son équipe internationale dont fait partie mon correcteur scientifique pour QuanTika, Amaury Triaud. Je ne peux pas trop en parler avant la publication de l’article scientifique dans Nature, car ça spolierait la nature des découvertes.
 
J’ai également écrit plusieurs nouvelles de science-fiction durant l’été 2016, parmi lesquelles "Et chez vous, tout va bien ?", "La Valise Noire", "Le Piège" et "L’Accord Parfait".
 
J’en écris d’autres en ce moment même, dont l’une qui met en scène notre ami Chtulhu dans le LHC à Genève (Large Hadron Collider). J’espère la terminer pour la semaine prochaine. Il me reste 3 pages à écrire. Elle s’intitulera "La Fouine"
 
Ces nouvelles constitueront, avec des textes plus anciens déjà publiés ou non, un recueil de nouvelles qui sortira probablement en automne 2017 aux éditions l’Atalante. Ce n’est pas encore totalement validé par mon éditrice, Mireille Rivalland. En suspens donc. Le recueil, s’il sort, s’intitulera : "L’Accord Parfait" pour reprendre le titre de l’une des nouvelles qui le compose.
 
Une nouvelle "Et chez vous, tout va bien ?" qui va paraître dans le courant 2017 dans l’anthologie pulp de Martin Lessard (Ad Astra).
 
J’espère préparer avec une dizaine de dessinateurs une expo autour de QuanTika qui sera peut-être présentée aux Utopiales 2017 pour accompagner la sortie en Folio SF (Gallimard) de Vestiges (octobre 2017). L’Ouvreur des Chemins et Origines ressortiront dans cette même collection en 2018 et 2019 avec de nouvelles couvertures de Manchu.
 
Concernant l’expo, j’espère fournir de mon côté une série de dessins, illustrations et quelques planches BD inédites inspirées de Vestiges, L’Ouvreur des Chemins, Origines et Les Mondes de Jade (spin-off de QuanTika).
 
J’attends très vite des nouvelles de Gilles Francescano et Jeanne-A-Debats concernant cette expo. On croise les doigts. On peut aussi égorger un poulet, le cas échéant pour accélérer les choses. En suspens, donc.
 
Un projet BD (comics) autour de QuanTika : en suspens lui aussi. J’espère, là aussi, avoir prochainement des nouvelles. Ce serait énorme. Le poulet est inévitable dans ces circonstances.
 
Concernant les romans :
 
Le premier est Les Mondes de Jade (spin-off de QuanTika) dont j’ai écrit les premières 150 pages durant l’été et que j’espère continuer et achever durant 2017 ou début 2018. Publication en 2018 ? Je ne sais pas encore. C’est un gros morceau qui parle de divergence et d’univers.
 
Un autre roman de science-fiction pus court, qui s’intitule pour l’instant "Le Voyage", prêt à être pondu, inspiré de la découverte astrophysique à l’origine de ma nouvelle "Le Terminateur". Il s’agit d’un planet opera assez réaliste.
 
Le cas échéant il paraîtra peut-être avant les Mondes de Jade. On verra.
 
En parallèle, toujours mon cours BD pour les activités culturelles de l’université de Genève et mes ateliers d’écriture : Fictions !
 
Quelles seront tes prochaines dédicaces ?
 
J’ai été invitée au Congrès Boréal 2017 pour dédicacer et donner des ateliers d’écriture et de scénario. J’attends des nouvelles du financement… On peut égorger un autre poulet... Autrement : Imaginales et Salon du Livre de Genève.
 
 


+


Chambers - L'espace d'un an - Mort Sure
Posté le 25 janvier 2017

Alors qu'il a au début fallut un kickstarter pour que ce livre sorte en auto-publication, il a finalement été repéré et publié chez Hodder avant d'être enfin traduit dans quelques pays dont la France chez L'Atalante. Autant vous dire qu'on est presque passé à côté d'un superbe space-opera où j'ai vraiment trouvé tout ce que j'aimais dans la science-fiction : de longs voyages dans l'espaces, des espèces extra-terrestres nombreuses et variées, et une bonne dose de réflexion autour de thèmes vraiment intéressants.

L'intégration à ce drôle d'équipage pour le moins hétéroclite se fait tout en douceur car le lecteur n'est pas le seul à le découvrir. Il y a en effet un nouveau membre sur le Voyageur : Rosemary, la nouvelle greffière. En découvrant ses nouveaux camarades et leurs habitudes, elle aide le lecteur à se faire lui aussi une place dans l'équipage.

On découvre ainsi petit à petit toute l'étendue de l'imagination de l'auteure, toute la profondeur de l'univers qu'elle a créé. L'équipage n'est pas uniquement constitué d'humains : il y a aussi Sissix, une aandrisk (sorte de vélociraptor aux plumes chatoyantes et dont la conception de la famille est vraiment intéressante), Ohan, un sianat qui vit avec un parasite qui lui confère des pouvoir étranges et pour le moins abstraits et monsieur Miam, un grum (espèce de limace à 6 pattes, l'un des derniers de sa race, mais un super cuistot !) et au fur et à mesure des missions et escales, son univers devient toujours plus riche et on rencontre de nombreuses autres espèces. J'ai adoré découvrir toutes ces cultures si différentes de la nôtre. Elles sont d'ailleurs très souvent confrontées, notamment au sein de l'équipage, et nous font réfléchir, parfois de manière vraiment rigolote.

Et c'est ce qui fait toute la force de ce livre : la relation des différents membres de l'équipage. Rosemary prend petit à petit connaissance de l'histoire de chacun, même la sienne va être découverte alors qu'elle essayait de la cacher, et son destin va en être changé. Elle va vraiment découvrir des personnes en qui elle peut avoir confiance, des personnes différentes et dont elle se sent pourtant si proche. C'est un livre extrêmement humain et beau. Les histoires d'amour, les relations amicales ou fraternelles sont vraiment fortes. Tout cela fait que l'on s'attache énormément aux personnages.

Et toutes ces relations évoluent au fil des missions et des épreuves. Le Voyageur est un gros tunnelier, il creuse des passages pour aller d'un point de l'univers à un autre. C'est un travail laborieux, des missions longues et parfois dangereuses comme celle que l'on va suivre dans le livre. Certains passages vous coupent le souffle, l'équipage se retrouve parfois dans des situations pas possibles ! Mais l'unité au sein de l'équipage les aide toujours à s'en sortir.

C'est un livre qui m'a vraiment transporté. J'ai trouvé la vision du futur de l'auteure vraiment intéressante et la culture des différentes nouvelles espèces qu'elle introduit vraiment passionnante. Elle a parfois inventé jusqu'au langage de certaines espèces ! L'espace d'un an réunit vraiment tout ce que je recherche dans un livre de science-fiction et m'a vraiment fait voyager. J'espère que la suite va être traduit, car cette auteure mérite vraiment d'être lue ! Merci au forum Mort-Sûre et à L'Atalante pour la découverte !

 

 May - Mort Sure

 



+


Brennan - Une histoire naturelle des dragons - Lumance
Posté le 25 janvier 2017
Une histoire naturelle des dragons : Mémoires, par Lady Trent : c’est ce titre et cette magnifique couverture qui accrochent mon œil au milieu des centaines de livres de la section « Fantasy », à la librairie des Utopiales, le festival international de science-fiction qui a lieu tous les ans à l’automne à Nantes. Et me voici embarquée dans l’incroyable histoire de cette scientifique aventurière amoureuse des dragons, narrée en cinq tomes. Deux sont déjà publiés en français aux éditions L’Atalante : le premier volume a reçu le prix français des Imaginales 2016 !

Un cadre historique familier pour un monde fantastique
Accent british, révolution industrielle et colonisation : non, vous n’êtes pas en Angleterre en 1850 mais bien au Scirland en 5658, terre d’enfance de Lady Trent. La bienséance est omniprésente dans la bonne société de ce pays, où les femmes sont priées de s’adonner à des pratiques « de dames »…

Broderies et enfants, voilà la définition de l’ennui profond pour Isabelle qui s’entoure de compagnons prêts à la traiter avant tout comme une personne et une scientifique. Elle n’a que faire du « qu’en dira-t-on », et porte donc des pantalons en sirotant du gin. Son esprit vif et sa malice rendront son histoire parfois jubilatoire aux lecteurs qui, comme moi, aiment les fortes têtes.

Lucions, serpents des mers, veurs et dragules surgissent au détour de chaque chapitre comme autant de monstres suscitant peurs et émerveillements. Le bestiaire né sous la plume de Marie Brennan mêle féerie et naturalisme dans des décors grandioses. Dans les airs, sur terre et dans les profondeurs, les dragons sont partout dans cet univers. Mon coup de cœur : les illustrations du talentueux Todd Lockwood qu’on retrouve au long des aventures de Lady Trent, et qui donnent vie à ce fabuleux bestiaire.


Science, politique et contrées lointaines. Avec de l’humour s’il vous plait !

Conflits guerriers ou diplomatiques n’ont jamais arrêté les scientifiques : Lady Trent nous le prouve en bravant les frontières. Elle revient de ses expéditions avec des talents incontestées de diplomate et avec un humour mordant qui vous donnera le sourire lors de la lecture de ses mémoires. La plume acérée d’Isabelle critique sans pitié hommes politiques, chasseurs et scientifiques qui comptent utiliser les dragons pour leur propre intérêt.

À travers les mots d’Isabelle on retrouve ceux de Marie Brennan, qui nous content une histoire écolo et scientifique aussi mouvementée que passionnante. Elle dépeint une jeune naturaliste confrontée à de nombreux dangers, des eaux politiciennes aux tréfonds des marais peuplés de dragons. Nulles inquiétudes : pas de grands discours ici. Rien que de la belle fantasy ! Au centre de son histoire, une seule question : qui est vraiment dangereux, le dragon ou l’homme ?
 
Malina - Lumance


+


Dunyach - Le clin d'oeil du héron - Actu du noir
Posté le 25 janvier 2017
Quelques nouvelles de SF pour finir l’année. Des nouvelles écrites par l’un des plus grands spécialistes français, dont je n’ai, étonnamment, pas encore eu l’occasion de causer ici : Jean-Claude Dunyach. Le dernier recueil s’appelle Le clin d’œil du héron.

- Est-il illusionniste ? Magicien ? Elles ne le sauront pas. Mais il leur aura fait découvrir un peu de la magie d’Amsterdam, avant de laisser traverser un héron et de repartir, vers d’autres rencontres.
- La perfection et l’acte d’amour peuvent-ils devenir des formes d’art ?
- L’astrophysique et l’informatique permettent-elles de mesurer Dieu ? Et de sentir quand il nous quitte ?
- Qui peut franchir les portes entre les mondes ?
- Comment rencontrer vraiment les stars immortelles, celles dont l’image nous a fait rêver et fantasmer ?
- Comment vivent les anges dans notre monde matérialiste, et à quoi doivent-ils renoncer ?
- De quoi sera fait le luxe dans un futur proche ?

Autant de questions posées, ce qui ne veut pas dire autant de réponses données. Cela faisait longtemps que j’attendais ce huitième recueil des nouvelles de Jean-Claude Dunyach. Un recueil magique et scientifique, toujours humain, terriblement humain. Un recueil tout en saudade, cette mélancolie souriante qui caractérise si bien son écriture. Un recueil qui donne à penser, à réfléchir, qui ouvre des portes sur d’autres mondes tout en nous faisant nous interroger sur le nôtre.
Un recueil où il manque le petit mot de l’ami Ayerdhal. Mais Jean-Claude Dunyach a quand même su lui donner la parole, en citant en quatrième un extrait d’un de ses romans les plus bouleversants, Parleur ou les chroniques d’un rêve enclavé.
 
 
Jean-Marc LaherrèreActu Du Noir



+


Vial - Santé, le trésor menacé - Senior actu
Posté le 25 janvier 2017
Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Un ouvrage brulot et coup de gueule grâce auquel l’auteur, grand connaisseur des rouages de l’industrie du médicament et de la médecine contemporaine, espère que la santé aura une place prioritaire dans la prochaine élection présidentielle.

Quelques faits qui font froids dans le dos : l’espérance de vie a baissé pour la première fois en 2016. Les hôpitaux tuent, les médicaments tuent, beaucoup plus que la voiture ou le cannabis : ainsi, tous les ans une ville de la taille d’Angoulême ou Bastia est rayée de la carte. Les petits hôpitaux sont voués à disparaître d’ici dix à quinze ans. Les personnes âgées et les personnes handicapées subissent un véritable enfermement. La désertification s’accentue. Et, pendant ce temps-là, le « docteur » Google s’apprête à prendre le relai de notre vieille sécurité sociale avec une offre de santé globale. 
  
Antoine Vial publie donc ce mois-ci, un livre choc sur la médecine et le système de santé français en général. L’auteur pointe du doigt les dysfonctionnements et espère redonner du pouvoir aux citoyens et aux malades en particulier. Il souhaite également secouer les politiques et attirer leur attention sur le danger que constituent les dérives de notre système de santé, « ce trésor historique et national ». 

« Ce bilan n’est pas que noir, indique l’auteur dans cet ouvrage. Mais, même incomplet ou gris, il impose de s’interroger sur l’avenir de notre médecine. Dans dix ou quinze ans nous serons face à un système de santé fondé sur l’individualisation du risque et sur une offre de soins majoritairement privée. » 
  
Antoine Vial prend aussi position sur de nombreux sujets de santé publique : il dénonce par exemple les conflits d’intérêts en médecine et le lobbying des laboratoires pharmaceutiques (un « grand classique »), il regrette la mise sur le marché des médicaments pas assez contrôlée et l’évaluation des risques secondaires encore négligée. Il évoque aussi la fermeture programmée des petits hôpitaux (déserts médicaux), de la santé publique détroussée et confisquée, de la double peine des personnes handicapées ou encore de la maltraitance contre les personnes âgées… 
  
L’auteur pointe aussi du doigt les dangers des bouleversements à venir dans la santé via le numérique et la multitude de capteurs qu’il considère comme étant des « mouchards ». Antoine Vial démontre l’urgence de mettre en oeuvre une politique de santé modernisée, en phase avec les enjeux de la collectivité et conforme aux aspirations des citoyens. 
  
Un livre choc en forme de bilan rigoureux et sans concession réalisé par un homme convaincu que la santé participative s’avère la seule alternative à l’effondrement de notre système de santé. 
  
*Après plusieurs missions aux côtés de Médecins sans frontières (MSF) à la fin des années soixante-dix, Antoine Vial a été jusqu’en 2000 producteur délégué et animateur des magazines santé sur France Culture, puis membre de la commission « Qualité et diffusion de l’information médicale » à la Haute autorité de santé (HAS). Il est aujourd’hui expert en santé publique, co-fondateur du Forum des living labs en santé et autonomie. Il siège également au conseil d’administration de la revue Prescrire.
 
 


+


  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
  • Lettre d'information



Archives
  • À la une
+
En mars 2017, tous les ebooks de Javier Negrete à 4,99e
Posté 14 mars 2017 -

En numérique, le mois de mars est dédié à un écrivain espagnol : Javier Negrete. Découvrez « Alexandre le grand et les aigles de Rome », « Le Myther d’Er ou le dernier voyage d’Alexandre le Grand » ainsi que la série Chronique de Tramorée à 4,99 € chez tous vos revendeurs numériques. Bonne lecture !

javiernegrete_site.png

+
Les enfermés de John Scalzi, lauréat du prix Bob Morane 2017
Posté 09 mars 2017 -
Les lauréats du prix Bob Morane 2017 ont été annoncés.
Pour notre plus grand plaisir, le lauréat de la catégorie romans traduits est John Scalzi pour Les enfermés (traduit par Mikael Cabon).

lesenfermes2.jpg

 

+
Une nouvelle sur le système Trappist-1 par Laurence Suhner
Posté 28 février 2017 -

Laurence Suhner est l'auteur d'une nouvelle en lien avec la découverte du système planétaire Trappist-1. La version anglaise de sa nouvelle, The terminator, écrite en collaboration avec les astrophysiciens de l’équipe de Michaël Gillon a été publiée dans la revue Nature de ce mois de février et relayée sur le site de la Nasa. Pour la lire en français, rendez-vous sur le site de l'auteur.

Version anglaise / Version française

theterminator3.jpg

+
Manuscrits
Posté 27 janvier 2017 -
Nous avons pris la décision, à partir du 1er février, d’interrompre la réception de manuscrits pendant quelques mois et nous réfléchissons à une nouvelle méthode pour les traiter. Tous les manuscrits déjà reçus avant cette date seront lus. Cependant, n’hésitez pas à préparer vos textes, à les peaufiner, car nous vous signalerons comment les envoyer, et surtout quand. Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux, des informations arriveront d’ici l’été.
Stay tuned !
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Les Croisades d'Unnord 22ème édition
Posté le 25 janvier 2017 par les croisades d'unnord
Bonjour à tous ! Je vous écris pour vous annoncer que la 22ème édition des Croisades d’Unnord est en marche avec, cette fois encore, un nouveau thème qui sera : Au-delà des apparences. Cette année [...]