L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | Le Maedre | Les sept sceaux
Commande librairie Logo caddie
  • Le Maedre

Kai Meyer

Les sept sceaux

Les sept sceaux

Date de parution : octobre 2008


Traduit par : Mikael Cabon
Illustrateur : Wahed Khakdan

Collection : Le Maedre

ISBN13 : 9782841724338

Nombre de pages : 192
Prix : 12,90 €
État : disponible

Nous sommes en l’an 999. Le nouveau millé­naire approche. Dans le petit village de Giebelstein, la vie de Dea, douze ans, change du jour au lendemain quand elle fait la connaissance de son père, le chasseur de sorcières Goten. Au cours d’un voyage plein de péripéties, elle rencontre un nouveau monde inquiétant et un personnage non moins inquiétant, Abakus, lui aussi chasseur de sorcières… Goten et lui sont-ils amis ou ennemis ? Et Dea est entraînée dans une lutte magique dont l’enjeu n’est rien moins que le pouvoir sur le nouveau millénaire et dont l’aventure culmine au-delà des frontières de ce monde, au royaume des sept sceaux.

Un conte initiatique riche en rebon­dis­sements et en frissons.

  • Revue de presse
+
Meyer - Les Sept Sceaux - Les Histoires Sans Fin
Posté le 30 décembre 2008 -
Tous les mille ans, sept sages se réunissent et se racontent les mille ans à venir, fixant chaque détail de l’histoire du monde. Déa, douze ans, est l’un de ces détails. Et en l’an 999, alors que chacun est persuadé que la fin du monde approche, elle est contrainte de partir sur la route et d’affronter son destin. En compagnie de son père, un chasseur de sorcières, elle va mener une lutte de tous les instants contre Abakus, l’être le plus maléfique sur Terre.
Conte initiatique aux accents de prophéties, Les Sept Sceaux inaugurent une série fantastique originale. Il fixe les débuts de l’intrigue et présente les facettes de ce monde menacé par les démons et la magie noire. Mais on reste un peu sur sa faim, car il ne fait seulement qu’annoncer le combat qui fera rage tout au long de la série. Ce qui fait qu’on attend qu’une chose. Quoi donc ? Bah la suite, évidemment !

Myriam Midy, Les Histoires Sans Fin, décembre 2008

+
Meyer, Les sept sceaux - Courrier français
Posté le 17 février 2009 -

En l'an 999, à l'aube du nouveau millénaire, une fillette de douze ans retrouve par hasard son père. Dès lors, elle le suit... Et ce dernier, chasseur de sorcières dans un monde où la démonologie est reine, entraînera sa fille dans une aventure hors du commun, entre féérie et cauchemar, au sein d'un univers étrange, le royaume des Sept Sceaux, l'avenir du monde s'y jouant...

Encore peu connu en France, malgré la publication du remarquable roman La conjuration des visionnaires, l'allemand Kai Meyer, spécialisé dans la littérature jeunesse, a livré dans cette dernière catégorie nombre de brillants ouvrages. Les sept sceaux en est un parfait exemple.  

 

Christian Robin, Courrier français, n° 3358, 23 janvier 2009. 

+
Meyer, Les sept sceaux - ActuSF
Posté le 26 février 2009 -
Une année pour les mille ans passés et une année pour les mille ans futurs.
Les Sept sceaux est un des cinquante livres dont Kai Meyer est l'auteur. Cet écrivain allemand a tout d'abord connu le succès dans son pays avant de séduire une bonne partie du globe. Auteur de romans pour adultes et adolescents, la plupart sont des récits historiques fortement empreints de fantastique.
 
Parfois, la vie change vite.
Nous sommes en l'an 999 et les gens ont peur du passage au nouveau millénaire, la fin du monde est peut-être pour demain.
Dea a douze ans et n'a jamais eu l'impression d'être réellement à sa place dans son petit village. Mais elle n'était pas pour autant préparée à le quitter. Elle apprend que son père n'est autre que le redoutable chasseur de sorcières Goten. Elle part avec lui sur les routes et devient son apprentie.
Dea va vite découvrir qu'elle détient un grand pouvoir, celui de discerner des choses étranges et voir ainsi la vraie nature des gens.

Vivement la suite !
Les Sept sceaux est un roman initiatique très réussi. L'auteur a su installer un suspense et des touches de fantastique sans toutefois verser dans l'horreur. Ce roman est tout à fait adapté aux jeunes lecteurs et ponctué de très belles illustrations en noir et blanc.
C'est un très bon premier tome. Les personnages sont attachants et la fin du récit donne une réelle envie d'en lire plus. Les Sept sceaux est une œuvre à faire lire et à lire aux jeunes lecteurs sans modération.

Myriam De Loddere, ActuSF , février 2009.


+
Meyer - Les sept sceaux - ActuSF
Posté le 08 juin 2009 -
Il y a quelques illustrations, contrairement aux romans que je lis d’habitude. Je trouve que les combats magiques sont bien décrits et que les descriptions des visages des monstres aussi. J’aime bien le livre parce que l’histoire est intéressante, mais j’aime aussi le début  : l’auteur se met à la place d’un des sept conteurs (à vous de découvrir à quoi ils servent) et nous parle directement. Ce n’est qu’au chapitre deux qu’il raconte l’histoire de Dea.

Claire Nottola, chroniqueur(se) ado, ActuSF, juin 2009
+
Meyer - Les sept sceaux - NooSFere
Posté le 08 juin 2009 -
A la veille du premier millénaire, Dea, une fillette de douze ans qui n'a jamais connu son père, fait la rencontre du chasseur de sorcières Goten. Sans explication, sa mère la jette alors hors de sa maison, et elle n'a d'autre choix que de suivre Goten. Lequel révèle bien vite sa véritable identité...
Ce roman initiatique prend place dans un monde de fantasy à l'ambiance « fin du monde » très prégnante, ce qui est relativement inhabituel pour un roman jeunesse, et donne un cachet certain aux aventures de Dea et Goten. Celles-ci sont rythmées et attrayantes, mais néanmoins assez prévisibles, et parfois peu crédibles. La faute bien souvent aux personnages : en effet, Goten et son ennemi Abakus – lui aussi chasseur de sorcières – semblent alternativement supérieurement intelligents et incroyablement naïfs compte-tenu de leur position « sociale ». Même chose pour Dea : par instants, elle a des réactions d'adulte alors qu'elle a douze ans, si bien que lorsqu'elle se comporte comme une fillette, ses actes sont incohérents avec ceux qui les ont précédés. Ces défauts, qui ne gêneront peut-être pas les plus jeunes des lecteurs, empêchent néanmoins une réelle empathie envers les protagonistes de l'histoire.
Pour peu que l'on ne s'attarde pas sur la psychologie des personnages, Les sept sceaux reste donc un court roman relativement plaisant, agrémenté d'illustrations de Wahed Khakdan, mais vraisemblablement vite oublié.

Bruno PARA, NooSFere, novembre 2008
  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Courageux
Jack Campbell
Livre9
Entends la nuit
Catherine Dufour
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Offre numérique : Mémoires de Lady Trent à 4,99e
Posté 09 novembre 2018 -

Le dernier tome des Mémoires de Lady Trent sort ce mois-ci : Le Sanctuaire ailé !
À cette occasion, le reste de la série est à prix réduit en numérique.

ladytrent_site.jpg

+
La pratique de l’Hilketa selon John Scalzi
Posté 06 novembre 2018 -

L’hilketa est un sport inventé aux États-Unis où deux équipes de onze joueurs ont pour principal objectif d’arracher la tête à l’un de leurs adversaires puis de la lancer ou de la porter entre les poteaux de but.

Ils marquent ainsi des points auxquels peuvent s’ajouter ceux attribués en récompense d’actions défensives ou offensives. En raison de la violence de cette discipline, aucun organisme humain n’est présent sur le terrain pendant la partie

Lire la suite sur le blog

hilketa.jpg

+
"Entends la nuit" sur Alternantes
Posté 17 octobre 2018 -

Écoutez l'émission ici

 catherine-dufour_couv_s.jpg

 

 

+
Texto, le nouveau roman de Dmitry Glukhovsky
Posté 24 septembre 2018 -


 

À paraître en janvier 2019.

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2019. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected