L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | Le Maedre | Le Livre des Âmes
Commande librairie Logo caddie
  • Le Maedre

Carina Rozenfeld

Le Livre des Âmes

Le Livre des Âmes

Date de parution : novembre 2012

Série : La Quête des Livres-Monde
Livre : 1

Illustrateur : Benjamin Carré

Collection : Le Maedre

ISBN13 : 9782841726141

Nombre de pages : 224
Prix : 14,90 €
État : disponible

« Zec se laissa tomber. Il sentait son coeur cogner comme un fou dans sa poitrine alors qu’il chutait. L’eau noire du canal se rapprocha… Sans qu’il eût besoin de réfléchir, son instinct prit le dessus et ses ailes se mirent à battre, brassant l’air autour de lui, le redres sant, le faisant remonter, plus haut, encore plus haut. Jusqu’à ce que son visage soit tourné vers les étoiles, jusqu’à ce qu’il sente le froid, jusqu’à ce qu’il réalise qu’il volait vrai ment, que, cette fois-ci, ce n’était pas un rêve. »


Zec a seize ans et vit une adolescence parfaitement normale… jusqu’au jour où, à l’issue d’une nuit agitée, des ailes lui poussent dans le dos. Zec apprend bientôt qu’il est originaire d’une planète disparue dans le néant à cause de l’Avaleur de Mondes, et qu’il a pour mission de la ressusciter. Aidé d’Éden, une jeune fille ailée comme lui, il doit retrouver les trois Livres-Monde, cachés sur la Terre, où sont enregistrés les âmes, les lieux et l’histoire de ce monde perdu.
Mais cette quête s’annonce hautement dangereuse car l’Avaleur de Mondes est bien décidé à terminer ce qu’il a commencé…


Premier volet d’une trilogie fantastique, Le Livre des Âmes est une étourdissante variation sur le thème du superhéros.

Prix Imaginales des collégiens 2009
Prix des Incorruptibles 2010

  • Revue de presse
+
Rozenfeld - Le Livre du Temps - Lecture Jeune
Posté le 27 mars 2013 -

De même que les trois Livres-Monde, ces trois récits auraient pu jamais être réunis si leur auteur n'avait pas été pugnace. Les deux tomes initialement parus allaient en effet rester sans fin si L'Atalante ne les avait pas réédités, accompagnés d'une suite. Comme cela aurait été dommage ! Cette trilogie plonge le lecteur dans un univers singulier, à un rythme haletant. Actions et péripéties se succèdent sans relâche, entrecoupées de notes d'humour fort appréciables. Malgré la densité de l'univers, les ouvrages restent d'une longueur raisonnable, ce qui en fait un parfait point d'entrée dans le genre pour des lecteurs non-initiés au fantastique.

Marieke Mille

+
Rozenfeld - Le Livre des âmes - Actusf
Posté le 03 juin 2013 -

Le début d’une magnifique aventure aussi addictive qu’efficace !

Carina Rozenfeld est une auteure française très prolifique dans le domaine du fantastique et de la jeunesse. Déjà connue pour sa trilogie Doregon (L’Atalante) ou encore Phaenix (Collection R), sa série en deux tomes dont le second sort en avril prochain. Elle revient maintenant avec la trilogie La Quête des Livres-Mondes aux éditions de L’Atalante. Les trois tomes sont sortis en même temps pour la simple raison que les deux premiers étaient déjà sortis chez Intervista (qui a depuis disparu) il y a de cela quelques années. Seul le troisième est donc inédit pour les fans, mais pour les autres, c’est l’occasion de découvrir une très belle série où l’aventure est plus qu’au rendez-vous !

Dans la peau d’un ado à qui il pousse des ailes…

Zec (ou Ezéchiel) a tout de l’adolescent normal. Une vie normale, des amis, un petit coup de foudre pour une des élèves de son école, une famille aimante…que demander de plus ? Mais depuis quelque temps Zec s’interroge sur les deux boutons qui lui poussent dans le dos et qui ne semblent pas vouloir s’arrêter de grandir… et pour cause, une nuit ils se transforment en de magnifiques ailes immaculées !

Evidemment, une myriade de questions se bousculent dans l’esprit de Zec (est-il le seul avoir des ailes ? Faut-il en parler à ses parents ? À un médecin ?) qui ne sait à qui se confier… et les révélations qui vont suivre cette transformation ne sont pas sans danger. Une quête aussi dangereuse que fascinante s’annonce !

On découvre rapidement que Zec et ses amis vont devoir mettre la main sur ce que l’on nomme mystérieusement les Livres-Mondes. Trois au total sont à réunir ; mais ces derniers ont étés extrêmement bien camouflés pour ne pas tomber aux mains de l’Avaleur de Mondes, une entité censée apporter l’équilibre dans l’univers. Là où il y a création, il y a également la destruction pour contrebalancer.

C’est ainsi que le monde de Chébérith a disparu ; mais ses habitants ont toutefois eu le temps de « l’enregistrer » dans les trois Livres-Mondes : le livre des âmes, le livre des lieux et le livre du temps. Chaque tome de la série correspondant à la recherche active d’un de ces précieux livres.

Ainsi, ça n’est pas de fantasy urbaine mais bien de science-fiction dont on parle, même si elle reste assez discrète tout au long de l’œuvre.

Une aventure qui prend vite son envol, et nous avec...

Plonger dans l’imaginaire de Carina Rozenfeld, c’est s’immerger rapidement et sans arrière-pensées dans un univers dense et aisé à assimiler. L’écriture y est toujours fluide et agréable. Encore une fois, elle réussi le petit tour de force de nous amener très rapidement dans son univers. De découvertes intuitives en révélations, on ne peut s’empêcher d’être fasciné, et de toujours en vouloir plus. Le personnage de Zec est très bien pensé, très fidèle à ce qu’est un ado de nos jours, sans fautes de jugement. De même, la très belle amitié entre Zec et son meilleur ami Louis est très bien retranscrite, avec franchise et humour. Quand au personnage d’Eden qui fait son entrée un peu plus tard, il est également parfait. Le petit trio mis en place fonctionne à merveille, de même que les autres personnages qui s’ajoutent petit à petit. Ils sont tous aisément reconnaissables, et surtout terriblement attachants, en particulier Eyver, le vieux Chébérien.

Les sentiments hésitants de l’adolescence mis en lumière

Plus qu’une bonne aventure, La Quête des Livres-Mondes est aussi une série qui parle de sentiments de façon très pudique. Sans en être le thème central, ces derniers ajoutent une note de romantisme à un roman au rythme soutenu. Légèrement fleur bleue sans tomber dans le piège d’une romance excessive, le dosage est bien ajusté. Cela plaira aux filles comme aux garçons pour des raisons différentes.

Mais d’autres sentiments sont également traités ; des valeurs simples, positives qu’essaye toujours de faire passer l’auteure au travers de ses œuvres.

En conclusion, ce premier tome est une réussite. C’est ici l’occasion de découvrir une série simple et extrêmement efficace à l’écriture maîtrisée. On en redemande, et on a qu’une seule hâte, retrouver au plus vite Zec, Eden et Louis pour la quête du second Livre-Monde !

Laura Vitali

+
Rozenfeld - La quête des livres monde - LaChronibook
Posté le 25 octobre 2013 -

Zec et Éden sont deux adolescents originaires de Chébérith, une lointaine planète jadis effacée par l'Avaleur de Mondes. Ils ne pourront la ressusciter que s'ils retrouvent les trois Livres-Monde. Les deux premiers livres ont été réunis, mais leur ouverture a provoqué des distorsions qui ont mis à mal la santé d'Eyver au point de le plonger dans le coma. Sans lui, la quête des Livres-Monde s'arrête net, car il est le seul à pouvoir lire les indices laissés en chébérien dans le carnet de Mélior. Et la rentrée approche pour les quatre amis. Seul motif de satisfaction, l'Avaleur de Mondes n'est pas revenu depuis quelques jours. Mais tout bascule quand un message laissé sur le répondeur de Léa leur apprend qu'il existe d'autres Chébériens quelque part sur Terre...

Après deux précédents tomes étourdissants, Carina Rozenfeld, clos cette saga sur une fin grandiose et magique dans Le livre du temps !

Ma critique ne sera pas très longue, car je ne vais pas répéter les mêmes choses que j'ai pu dire dans les deux critiques précédentes (voir Le livre des âmes , Le livre des lieux ), je serais donc bref, mais efficace !
Nous retrouvons bien entendu les personnages principaux Zec, Eden et Louis. Comme toujours l'humour de Louis est vraiment à tomber et je l'ai encore trouvé plus présent dans ce celui-ci pour mon plus grand plaisir. Les deux autres protagonistes sont toujours aussi attachants, ils me manqueront !
L'intrigue et les rebondissements de ce roman sont palpitants, les éléments s'enchaînent très rapidement pour conclure sur une fin grandiose et ouverte qui nous laisse envisager une possible suite des aventures de Zec et de ses amis. Contrairement au précédent tome où j'avais trouvé que le rythme était plus lent, j'ai été ravi de constater que ce tome-ci avait plus de punch.
Menée d'une main de fer dans un gant de velours, cette saga et son auteure savent captiver l'attention du lecteur pour le surprendre et l'émerveiller par la richesse de leur monde.
Pour conclure, c'est non sans une légère tristesse que je referme ce livre et quitte cette saga. Un roman palpitant, et richesse qui comblera à coup sur tous les amateurs d'héroïque fantasy. Je conseille absolument de lire cette saga ! Ce serait dommage de passer à côté d'un roman aussi original !
 
Note : 5/5
 
Charles DAVID - La Chronibook
+
Rozenfeld - Le Livre des âmes - Les mondes imaginaires
Posté le 18 mars 2014 -


Zec est un adolescent ordinaire. Timide et complexé en société, il n'a qu'un seul ami, Louis.  Ils partagent ensemble leurs secrets d'adolescents, quelles filles les font craquer, quels sont leur rêves, ... Rien de bien excitant jusqu’à ce que deux excroissances poussent soudainement dans le dos de Zec. Il pense à une sorte d'acné et en plaisante sur son blog. Il est le Mosquito-Man, le nouveau Peter Parker est arrivé ! 

Mais quand, après une nuit de souffrance, il se réveille avec des ailes, il doit se rendre à l'évidence. Ce n'est pas de l'acné ! 
Il va alors devoir trouver des réponses aux questions qui tournent dans sa tête. Que lui arrive-t-il ? Qui est-il vraiment ? Que doit-il faire ? Est-il le seul à avoir des ailes ?

Ce livre est agréable, son intrigue est relativement originale et les personnages attachants.
On ne s'ennuie jamais grâce à une succession de courts chapitres qui évitent au lecteur de relâcher son attention. J'ai également beaucoup aimé l'humour de l'auteur et son style léger et fluide.

Un petit aperçu de cet humour avec la réaction girly d'Eden sur les inconvénients d'avoir des ailes :
En soupirant, elle repassa son chemisier. Puis elle ouvrit les porte de son dressing et admira les étagères remplies de piles de débardeurs parfaitement pliés, tous plus jolis et vaporeux les uns que les autres.
- Quel gâchis ! murmura-t-elle. Je ne pourrais plus jamais les mettre. Il faut que je retourne m'acheter des tee-shirts avec des manches, où le dos est bien ouvert.

Et avec celle de Zec et Louis :
Si tu étais un X-Man, je trouverais ça génial ! mon meilleur pote, un mutant ! Mais tu aurais quel pouvoir?
Zec regarda son meilleur ami de toujours droit dans les yeux.
- Louis, je suis un mutant.
Avant que Louis pût dire quoi que ce soit, Zec ôta son t-shirt et se retourna, offrant son dos ailé à la vue de son camarade. Les yeux de Louis s’écarquillèrent  Il ouvrit la bouche, prêt à dire quelque chose, mais la referma aussitôt et regarda les ailes battre doucement dans le dos de son ami. Sans un mot, il avança sa main pour les toucher du bout des doigts. 

L'univers présenté par l'auteur est bien bâti et l'intrigue cohérente et accrocheuse. Nous retrouvons comme souvent dans les livres jeunesse une quête initiatique ; habilement menée, elle met parfaitement en valeur l'évolution de nos jeunes héros. Ceux-ci ont d'ailleurs des réactions très réalistes, ce qui contribue à les rendre rapidement attachants. Ces jeunes gens ballottés par les évènements et soumis à un destin hors du commun découvrent le poids des responsabilités, l'importance de l'amitié et de la confiance réciproque. On assiste également avec plaisir à leurs premiers béguins. 

Pour conclure, le livre des âmes fut une bonne surprise. Je le conseille autant aux jeunes lecteurs qu'aux plus âgés.

 Olivier

Les mondes imaginaires

+
Rozenfeld - Le Livre des âmes - Encre Chimérique
Posté le 18 mars 2014 -
Intriguée par cette trilogie pendant un moment La quête des Livre-Monde, j’ai eu la chance de pouvoir l’obtenir en troc. À une semaine du salon du livre, je la lis enfin, étant donné que je vais aller voir l’auteur au salon. Et c’est une très bonne découverte que voilà.

L’histoire se passe en France et suit Zec, un adolescent tout ce qu’il y a de plus normal qui voit sa vie basculer lorsque des ailes lui poussent dans le dos. Complètement perdu, il ne sait pas quoi faire. Dès les premiers instants de sa transformation, une personne du nom d’Eyver commente son blog en lui faisant comprendre qu’il sait ce qui lui arrive. Il apprend bien vite qu’il n’est pas originaire de la Terre mais de Chébérith, un autre monde « effacé » par l’Avaleur de Mondes. Les Chébériens, plus évolués, ont eu le temps de numériser ce qu’il restait de leur monde et d’eux-mêmes avant l’anéantissement total de la planète. Ils ont mis ces données dans trois livres, les Livres-monde, qui ont ensuite été cachés séparément sur Terre.
La mission de Zec et Eden, retrouver les trois Livres-monde (1 par tome) pour recréer Chébérith telle qu’elle était avant, est une quête pas si simple que cela car ils n’ont pas d’indices sur les lieux des cachettes. Ils doivent également cacher leur nature pour ne pas s’attirer d’ennuis (qui leur tombent dessus tout de même) et surtout, l’Avaleur de Mondes reste un terrible danger pour eux, car cette entité refuse que ce qu’il a détruit soit reconstruit.

Les personnages ne sont pas très nombreux, d’autant que les parents de chaque jeune ne sont au final pas très présents dans le récit, n’étant pas au courant de ce qu’il se trame. Je trouve ça bien pour le premier tome, cela nous permet de nous habituer à l’intrigue et aux personnages principaux.
Ezéchiel, dit Zec, est un adolescent de 16 ans tout à fait normal aux yeux vairons, en fin d’année de seconde. Il rêve de passer en 1re S pour devenir pilote de ligne, du fait qu’il rêve de pouvoir voler. Il est sous le charme de Léa, une jeune fille également en seconde qui l’ignore totalement. Très endurant, il aime beaucoup courir. Il est courageux, mais pas non plus trop téméraire. Dès que les choses changent pour lui, ses envies se modifient : il ne pense plus du tout à Léa, et son passage en S ne le préoccupe plus. Il se détache peu à peu de sa vie Terrestre.
Eden est la seconde Chébérienne amenée par Eyver. C’est une jeune fille assez spéciale dans sa façon de penser. Elle vit à New-York et est assez seule, ses riches parents étant rarement là. Elle prend la nouvelle la concernant avec philosophie, elle n’est pas trop étonnée au final. Zec la retrouve bien vite (peut-être un peu trop). Ensemble, ils se lancent dans leur quête sans hésiter.
Eyver est le Passeur, un Chébérien qui a amené Zec, encore sous forme d’embryon, sur Terre, avec un autre embryon également implanté que l’adolescent va devoir retrouver. Eyver est très utile à Zec et Eden dans leur mission, mais il est malade, contaminé par l’Avaleur de Mondes avant son départ, et il s’efface peu à peu.
Concernant les humains, Louis, le meilleur ami de Zec, est très présent. Il est au courant de tout, il les aide, même s’il n’est pas forcément très utile. Par contre, j’ai eu quelques doutes concernant sa sincérité et sa fiabilité.
Et, il y a Léa, qui refait surface vers la fin. On ignore encore pourquoi, mais on sent qu’elle ne va pas rester en retrait très longtemps.


C’est un univers complexe qui nous est présenté ici, mais il est bien construit et bien mené par l’auteur. Ainsi, on comprend assez facilement ce qu’il se passe. […] Chébérith nous est décrite par le biais des souvenirs d’Eyver et d’un autre Chébérien, on devine là un monde sublime, parfait, et on est tristes de savoir qu’il a été détruit. Ainsi, on a envie d’accompagner Zec et Eden dans leur quête pour faire renaitre ce monde.

En bref, un premier tome très accrocheur qui se termine sur un grand danger à venir, qui nous présente un univers riche qui ne demande qu’à s’étoffer dans la suite, et qui nous donne envie de lire les deux tomes suivants pour savoir ce qu’il va se passer. J’ai adoré !

 

Karine N.

Blog Encre Chimérique

 

+
Rozenfeld - Le Livre des âmes - Bibliothèque d'une Serdaigle
Posté le 22 mai 2014 -

Zec a seize ans et vit une adolescence parfaitement normale... .jusqu'au jour où, à l'issue d'une nuit agitée, des ailes lui poussent dans le dos. Zec apprend bientôt qu'il est originaire d'une planète disparue dans le néant à cause de l'Avaleur de Mondes, et qu'il a pour mission de la ressusciter. Aidé d'Eden, une jeune fille ailée comme lui, il doit retrouver les trois Livres-Monde, cachés sur la Terre, où sont enregistrés les âmes, les lieux et l'histoire de ce monde perdu. 
Mais cette quête s'annonce hautement dangereuse car l'Avaleur de Mondes est bien décidé à terminer ce qu'il a commencé... 


Que dire sur cette trilogie donc, qu'est celle de la Quête des Livres Mondes, de Carina Rozenfeld ?
Eh bien il s'agit pour ma part d'un amour d'été qui s'est étalé sur plusieurs années. En effet, je suis tombée sur les deux premiers tomes durant un été à la bibliothèque. Rendue curieuse par le résumé, je les ai empruntés et les ai littéralement dévorés en moins de trois jours. Ramenés à la bibliothèque, j'ai été déçue d'apprendre que l'auteur n'avait pas encore sorti le troisième tome puisqu'elle avait des problèmes d'éditeur qui avait résilié le contrat en pleine trilogie (non mais il avait quoi dans le cerveau celui-là, une pantoufle ?!), et qu'elle cherchait donc une nouvelle maison d'édition.


Carina Rozenfeld a fait pas mal de romans à ce jour - une petite dizaine, que j'ai quasiment tous lu et dont bon nombres sont déjà dans ma bibliothèque. C'est avec Pierre Bottero l'une de mes auteurs française préférée, et ce n'est pas pour rien ! Elle possède une plume légère, qui sait se faire oublier en arrière plan comme une voix de conteuse qui chuchoterait à votre oreille. Elle sait choisir les mots adéquats, les agencer exactement comme il le faudrait pour raconter son histoire sans faire aucune fausse note. Et surtout elle prend le parti d'intégrer également dans son récit des notes un peu plus "jeun's" ; par exemple dans cette trilogie sous la forme d'articles de blog d'un des personnages. Je l'ai déjà vu faire dans certains livres, mais c'est encore et toujours ici que je trouve "l'adaptation" entre le roman et cet univers qui lui est étranger totalement réussie. On n'a à aucun moment l'impression que l'un est dissonant par rapport à l'autre, au contraire. De plus, les articles comme l'histoire ne se répètent pas et c'est une vraie force, cela permet de faire des "pauses" parfois dans le récit, quand tout s'est précipité pendant un moment.

Le récit ! Parlons en, dis donc. J'ai rarement vu récit aussi bien tenu et en même temps si haletant. L'idée de base est à la fois "connue" mais tournée de façon très originale, puisqu'elle aborde le thème des 'anges' (vous comprendrez en lisant qu'il ne s'agit en réalité pas d'ange, faites attention, l'auteur tient à cette distinction !) sous un angle bien spécial : celui des super-héros. Il y a d'ailleurs tout une réflexion à l'intérieur sur cet angle et ce que cela apporte aux jeunes qui vivent cette aventure, tout particulièrement concernant les devoirs. Le scénario est haletant et ne nous laisse presque pas une minute de répit. Quand les jeunes cavalent à la recherche de leurs fameux livres comme un rat de bibliothèque à la recherche de la dernière nouveauté, il y a toujours un danger pour les guetter. Et quand on les pense enfin en sécurité dans leur chambre... eh bien non ! Crois moi, c'est un livre que vous aurez bien du mal à lâcher.
L'un des seuls reproches que je pourrais faire concernant le récit et l'univers serait certainement à propos des ailes des jeunes. Si je peux comprendre qu'ils puissent les cacher sous leurs vêtements au début, car les ailes sont encore petites et discrètes... j'ai bien du mal à me faire à l'idée d'ailes pouvant supporter le poids d'un jeune adulte, mais qui peuvent se cacher sous des vêtements sans que personne ne les remarque. Ce n'est qu'un détail, vous me direz, et c'est peut-être à cause de mon esprit pointilleux, mais pour ma part, je n'ai pas pu m'empêcher de me poser la question à chaque fois qu'il en était fait mention...

Les personnages, enfin, sont véritablement bien construits et bourrés de détails intéressants les uns comme les autres. Zec est parfait dans la peau du garçon qui, déjà, est complètement déboussolé par ce qui lui arrive (sérieusement, vous vous réveillez u matin avec une paire d'aile dans le dos, vous flipperiez pas un peu vous ?), mais qui sait aussi plus tard se ressaisir face à l'importance de la tâche qu'on s'apprête à lui confier. On sent également que malgré tout ce qu'il veut faire passer, ce n'est au final qu'un ado un peu paumé qui se cherche encore, tant dans sa vie personnelle qu'amoureuse...
En parfait miroir, Eden lui ressemble et est pourtant à la fois totalement différente de lui. Elle passe par les mêmes choses mais au contraire ne réagit pas de la même façon - on le voit à la façon qu'elle a de réagir lorsque Zec lui apprend leur mission, déjà. Et puis même, dans la vie elle a une façon bien à elle de foncer droit dans le tas, cela se voit qu'elle croque la vie à pleine dents et c'est un vrai souffle de fraîcheur. 
En parlant de fraîcheur, Louis en est un aussi, mais d'un autre genre. Je dois bien avouer que ses piques d'humour m'ont fait mourir de rire sans même que je m'y attende, me surprenant au détour d'un paragraphe comme s'il sortait du livre pour me crier "SURPRIIIISE !". C'est tout à fait l'esprit du personnage et parfois c'était véritablement une bouffée d'air frais et nécessaire quand le récit devenait trop sombre. Même si, et j'en suis totalement ravie, il n'est pas que ça, à lui aussi droit à sa part sombre et sérieuse, et qu'il endosse à certains moments un rôle plus sérieux qu'on ne pourrait lui penser. Mais toujours avec la légère touche d'humour qui le caractérise. 

Quand aux personnages secondaires, ils sont tous aussi réussis les uns que les autres. Eyver et Jerôme, en particulier, dont j'ai particulièrement aimé l'histoire. Les parents de Zec et le lien qui les lie à leur fils, plus développé dans les tomes suivants (mais je n'en dirai pas plus !) est aussi profondément touchant et m'a, personnellement, beaucoup parlé. Même si je dois avouer que certaines personnages ont eu droit à ma méfiance, parfois à raison, et parfois à tort, malgré le fait qu'une part de moi à cru jusqu'au bout qu'il pourrait trahir. Personnage auquel je pense, vraiment, pardonne moi ! J'ai croisé trop de caricatures de ton rôle qui trahissaient que j'en suis devenue méfiante...

Bref, ai-je vraiment besoin de continuer pour vous convaincre que cette trilogie mérite plus que tout d’être lue, que l'auteur a un talent formidable et que pour ma part, je lui offre un véritable et magnifique...
 
Chronique Dans la bibliothèque d'une Serdaigle
+
Rozenfeld - La Quête des Livres-Mondes - carinarozenfeld.wordpress.com
Posté le 10 mars 2015 -

La Quête des Livres-Monde, ma trilogie favorite depuis le début. J’ai lu et relu les 2 premiers tomes un nombre incalculables de fois en attendant fermement le tome 3. Puis en 2012, lorsqu’il est enfin sortit, je me suis ruée dans mon Leclerc et je l’ai lu en une soirée !! Une trilogie & des romans qui se dévorent à chaque fois ! [...] C’est un coup de foudre littéraire, un univers hors du commun et des personnages plus qu’attachant.
La fin du tome 3 m’a beaucoup ému & de savoir qu’une « suite » est-là avec La Quête des Pierres de Luet, me redonne le sourire & je n’ai qu’une hâte : retrouvés cet univers qui m’a tant manqué tout comme [une] plume tellement chantante & rayonnante. [...]

 

Justine G - carinarozenfeld.wordpress.com - 09 mars 2015

+
Rozenfeld - Le Livre des Âmes - leblogdeptitelfe.fr
Posté le 16 mars 2015 -

Très vite, Carina enchaîne sur les évènements, ce qui fait qu’il n’y a aucun temps mort dans ce premier tome introductif. Le récit est fluide, l’histoire s’adresse principalement à un public jeune / adolescent mais cela ne m’a pas empêché de passer un très bon moment ! Même si par moment, les choses pouvaient aller un peu trop vite. Mais comme on est dans un style jeunesse, cela n’a pas bloqué le plaisir de lire ! De plus, l’action prenant place en France, Carina Rozenfeld nous fait un peu voyager dans certaines contrées de notre beau pays ! Ses descriptions sont maîtrisées, jouant sur les codes des couleurs et des odeurs.
Pour conclure, ce livre destiné à un public adolescent pourra aussi convaincre les adultes. J’ai passé un très bon moment avec Zec, Eden et Louis. Les paysages et descriptions sont maîtrisées et permettent au lecteur de s’évader.

 

leblogdeptitelfe.fr - 06 mars 2015

+
Rozenfeld - La Quête des Livres-Mondes, Tome 1 - Le livre des âmes - Chrolitt
Posté le 13 avril 2016 -

Que feriez-vous si, une nuit, une paire d’ailes vous poussait dans le dos, en vous mettant au supplice ? Que feriez-vous si vous croisiez un vieillard sénile en fauteuil au milieu d’un parc, et que celui-ci vous annonçait que vous êtes un extraterrestre ?

Zec est un adolescent, un ado comme tous les autres, qui va au lycée et partage chaque instant de sa vie avec son meilleur ami Louis. Jusqu’au jour où ces questions s’abattent sur lui. Il lui faut faire face à une nouvelle et dure réalité : héritier d’une planète disparue, Zec est l’un des deux seuls à pouvoir retrouver les livres-mondes qui renferme la mémoire de celle-ci : Chébérith !

Pour une surprise, c’en est une belle. Ce premier roman de la trilogie de Carina Rozenfeld est un vrai rayon de soleil. Les personnages, avec toute l’énergie de leur âge, et une insouciante touchante, sont formidablement attachants. L’histoire se développe peu à peu, et capte le lecteur tout de suite. Le style est fluide, léger, simple, mais surtout très efficace.

La fin de ce premier tome est tout simplement excellente. Carina Rozenfeld boucle ce premier opus de la série avec brio, le suspense redouble et nous laisse avec une seule idée en tête : vite, la suite !

Chrolitt

+
Rozenfeld - Le livre des âmes - Babelio
Posté le 17 octobre 2016 -
Cette trilogie est de loin ma préférée ! J'adore le fait que l'histoire soit fantastique mais qu'en même temps les lieux dans lesquelles se rendent les héros soit réels. J'ai d'abord été intrigué par la couverture, puis j'ai lu le résumé qui est un extrait du texte, et je n'ai pu résister à l'envie de lire ce premier tome. L'histoire est ensorcelante, une fois que j'ai commencé à lire les premières pages je n'ai pas pu m'arrêter. J'étais absorbé par l'aventure des héros, Zec et Eden. J'ai enchaîner les chapitres les uns après les autres. J'ai beaucoup aimé le début du livre. En fait le premier chapitre est une page web ce qui est très intéressant et légèrement perturbant. Un livre à lire absolument !
 
Le prince céleste
Babelio
+
Rozenfeld - Le livre des âmes - Babelio - DVN
Posté le 14 novembre 2016 -

Le livre est génial ! Il y a beaucoup d'action et même si c'est fantastique, on pourrait y croire. Les phrases sont tournées comme à notre époque, c'est moderne et c'est bien fait.

DV

Babelio

+
Rozenfeld - Le Livre des Âmes - Jeanne's reading blog
Posté le 23 novembre 2018 -

C’est une livre palpitant et absolument passionnant. Enquête, indices, aventures, mystères, dangers, voilà tous les ingrédients de l’histoire de cet hero. Un livre unique, qui nous engage dans un monde comme le nôtre, mais où on découvre qu’on n’est pas les seuls dans l’univers…

NOTE: 4.7/5

-  Jeannebookreviews, le 21 novembre 2018.

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Je m'en rappelle - 579 impressions marseillaises
Serge Valletti
Livre9
Un roman de quartier
Francisco González Ledesma
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
En février, Lazare en guerre à prix réduit en numérique
Posté 12 février 2019 -

Le premier tome de "La Guerre sans fin", Paria, sort dans moins de deux semaines ! À cette occasion, nous vous proposons de découvrir "Lazare en guerre" à prix réduit en numérique.
Sur Kobo, sur Emaginaire, sur Amazon et partout ailleurs.

lazareenguerre499.jpg
+
Johan Heliot à la Foire du livre de Bruxelles
Posté 12 février 2019 -
Le samedi 16 et dimanche 17 février, venez rencontrer Johan Heliot à la Foire du livre de Bruxelles.
Il sera en dédicace le samedi à 17h et le dimanche à 11h, 16h ainsi que 17h30.
Le dimanche à 16h, il interviendra lors de la table ronde : Frankenstein, le mythe est vivant.
 
heliot_3.jpg frankenstein_1918_s.jpg
+
L’Atalante, 30 ans au compteur
Posté 11 février 2019 -

« Au départ une petite librairie de 15m2 spécialisée dans le cinéma au cœur de la ville de Nantes. Puis la librairie s’agrandit et devient édition, et du cinéma passe à l’imaginaire et à la science-fiction. C’est d’abord un catalogue étranger, dont une prise de guerre qui lui permet de se consolider : Terry Pratchett et sa saga du Disque-monde. Puis peu à peu des auteurs français, et non des moindres : Pierre Bordage avec sa trilogie des Guerriers du silence, Roland Wagner, Serge Lehman et maintenant Catherine Dufour. En 30 ans, L’Atalante est devenue l’un des piliers de la SF en France. C’est son anniversaire que nous fêtons aujourd’hui. »

Nicolas Martin, La Méthode scientifique sur France Culture – 26/01/2019

Écoutez l'émission

 franceculture.png

+
Manuscrits
Posté 21 janvier 2019 -

Et la session de l’an passé ?

En 2018, nous avons reçu 885 manuscrits lors de l’ouverture de notre session annuelle de janvier, changement de méthode dont nous sommes satisfaits. Nous y avons trouvé une plus large proportion de fantasy (50 %) que de science-fiction (40 %) et assez peu de fantastique (10 %), sans compter les inclassables…
Plusieurs textes nous ont semblé prometteurs, mais souvent il leur manquait un petit quelque chose pour être publiables. N’hésitez pas à persévérer, à retravailler vos textes ou à en écrire d’autres. Faites-vous plaisir, surtout.
Un dernier conseil, le plus important selon nous : lisez ! Inspirez-vous, baignez dans les récits de vos prédécesseurs. Pierre Bordage, Michael Moorcock, Guy Gavriel Kay, Orson Scott Card, Ursula K. Le Guin, Jean-Marc Ligny, Becky Chambers pour n’en citer que quelques-uns. Il y a l’embarras du choix.

Lors de cette session, merveille !, nous sommes tombés sur une pépite. Il s’agit d’un roman de fantasy historique revisitant un mythe soufi. Il nous emmène en terres franques, en Syrie et en Irak. L’écriture de l’autrice est bouleversante tant par son érudition sur le sujet que par sa galerie de personnages fabuleux, tous uniques et ancrés dans leur époque et leur culture. Nous sommes heureux de bientôt publier L’Appel des Quarante, le premier opus de "La Rose de Djam", par Sandrine Alexie
   retoursur2018_manuscrits_2019_s.jpg
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected