L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | Le Maedre | La pierre d'Etlal
Commande librairie Logo caddie
  • Le Maedre

Carina Rozenfeld

La pierre d'Etlal

La quête des pierres de Luet
La pierre d'Etlal

Date de parution : mai 2014

Série : La Quête des pierres de Luet
Livre : 1

Illustrateur : Benjamin Carré

Collection : Le Maedre

ISBN13 : 9782841726738

Nombre de pages : 224
Prix : 14,90 €
État : disponible

Zec, Éden et Louis en ont fini avec le lycée ; après avoir eu leur bac, ils se font une fête de passer leurs vacances d’été sur Chébérith, la planète qu’ils ont permis de recréer en retrouvant les trois Livres-monde. À leur arrivée, ils apprennent que Lodan leur demande de les rejoindre, lui et son équipe, sur un site de fouilles archéologiques dans le désert de l’Etlal.
Il y a découvert une pierre en forme de goutte d’eau, enterrée depuis des siècles dans le sable. Elle viendrait de Luet, la lune rose de Chébérith. Une fois déterrée et redressée, la pierre se met à vibrer et à léviter à quelques mètres du sol…
Après « La quête des Livres-monde », partez à la découverte d’une autre planète et de nouvelles
aventures de Zec, Éden et Louis !
  • Revue de presse
+
Rozenfeld - La pierre d'Étlal - La voix du livre
Posté le 21 mai 2014 -
« Une dernière… vraiment ? Avec Zec, Eden et Louis, ce furent comme de belles retrouvailles, émouvantes. Je ne m’étais pas rendu compte à quel point ils m’avaient manqué, eux aussi. »

Voilà ce qu’écrit Carina Rozenfeld quelques jours avant la publication de La pierre d’Etlal aux éditions L’Atalante. En effet, l’auteure qui a connu le succès et malheureusement des déboires éditoriaux avec sa trilogie La Quête des Livre-Mondes récompensée par le prix de Incorruptibles, et des Imaginales, se lance dans une nouvelle aventure, sorte de prolongement de la première. Alors comme le dit si bien Carina Rozenfeld, c’est l’heure des retrouvailles. Et, pour sûr, elles sont émouvantes.

Deux ans après la fin de leur première quête, Louis, Zec, et Éden ont passé le bac et sont prêt à conquérir de nouveaux horizons… avec deux lunes. Pour ce premier été en tant que bachelier, ils partent tous les trois pour passer les deux mois de vacances sur Chébérith, la planète qui, grâce à eux, a été reconstruite.

Le lecteur peut ainsi découvrir ce monde dans toute sa magnificence. En signant une nouvelle fois un roman à l’écriture aussi rigoureuse que rêveuse, Carina Rozenfeld atteste sa virtuosité littéraire. L’atmosphère décrite, les paysages dépeints, les odeurs qui enivrent le livre, le sont tous d’une main astucieuse, et imaginative. Quel bonheur pour le lecteur de découvrir une planète si foisonnante, une opulence maîtrisée avec soin.

C’est la création de cet univers qui fascine. Plus que tout, le but est de créer, de donner vie. Il y a une volonté d’évasion, de voler… Et ca marche. On plane, on s’éclipse du quotidien vers cette planète reconstruite. Une civilisation florissante face à la volonté humaine de changer les choses… parfois trop goulûment.

Car c’est ce qui germe doucement de la terre de mots modelée. Si tout cela est imaginaire, il y a comme une émotion intense qui surgit et prend au ventre : l’impression que la paix n’existe que parce qu’il y a la guerre. Au milieu de mots brillants, d’une civilisation minutieusement mise en place sur une planète incroyable, se dépeint un pan humain qui prend toute son ampleur en flammes. Pourquoi ?

Néanmoins, l’optimisme reste dominant : triomphant. L’humour qui pétille sur les lèvres, l’amour qui rit. Carina Rozenfeld décrit un monde qui bouge, un monde d’aventure et parfois de mal, mais surtout un monde d’Humanité.

Mais enfin, ce sont les retrouvailles avec les personnages qui se font alors avec joie, et tendresse. Qui a lu avec délectation leurs premières aventures ne peut que confirmer l’image qu’il leur en reste : un trio uni, attachant et notable. C’est comme retrouver des amis.
Et une nouvelle aventure, qui, puissante, résonne déjà comme une histoire, une intrigue et des rebondissements exceptionnels. Le rythme est mené d'une main de maître vers ce seul but : une imagination endiablée qu'elle impose avec grâce.

En conclusion, ce livre est un met chérubien qui se délecte qu’on y ait déjà goûté ou non. Une nouvelle quête commence, et quand on connaît déjà l’aventure, on a plus qu’une envie : y re-goûter. Ce nouveau livre sonne comme des retrouvailles : avec Zec, Eden, et Louis, mais surtout avec la fantastique romancière qu’est Carina Rozenfeld. Elle déniche les mots comme on déniche les étoiles, et cela, tout en douceur.
 
 
 
Tom
+
Rozenfeld - La pierre d'Étlal - La chronibook
Posté le 22 mai 2014 -
L'auteure revient plus en forme que jamais avec la suite de la trilogie La Quête des Livres-Monde, une aventure encore plus prenante et addictive que la première !

C'est encore tout émoustillé, que je sors de cette lecture qui m'a de nouveau conquis et transporté dans l'univers de Carina Rozenfeld et de ses héros Zec, Eden et Louis. Une histoire au rythme effréné qui m'a de nouveau fait passer un moment magnifique sur les terres de Chébérith. Une suite de la première trilogie que j'attendais avec impatience et la voilà encore meilleure que ce que j'imaginais. L'auteure a su me surprendre pendant ma lecture, me faire voyager de nouveau mais j'ai surtout retrouvé les personnages que j'affectionnais beaucoup.

Les personnages dans ce roman sont comme je l'ai déjà répété de nombreuses fois, le point fort de la romancière. J'ai constaté que les personnages ont beaucoup évolué depuis la première saga et sont plus « matures ». C'est vraiment plaisant de voir comment les protagonistes ont évolué dans le temps entre les deux. En effet, le personnage de Zec est assez pausé sans être ennuyeux, mais aussi courageux, réfléchi et bien d'autres. Il a toutes les qualités parfaites pour être un héros. C'est aussi le cas pour Eden, qui est devenue une belle jeune femme et qui conserve son caractère assez « première de la classe », et qui me plaît. J'aime beaucoup ce personnage et l'auteure l'utilise de temps en temps pour apporter des éléments historiques et descriptifs du monde de Chébérith, tout en subtilité. Grâce à ça, le roman gagne énormément en profondeur, c'est encore plus plaisant, mais surtout prenant ! J'ai bien entendu, gardé le personnage qui me fait le plus rire pour la fin, il s'agit vous l'aurez compris de Louis, qui à contrario des deux autres personnages, n'a pas du tout changé depuis le premier tome. Il est resté fidèle à lui-même, l'humour reste sa prédilection, et je trouve que cela s'est accentué dans cette nouvelle saga, pour mon plus grand plaisir !

L'intrigue de ce roman est comme toujours bien ficelée et donne bien entendue envie de lire la suite, me laissant avec la soif de découvrir la suite des aventures des personnages. L'ambiance de ce roman est toujours bien vivante et bon enfant, même si cette nouvelle série, est accessible à une catégorie de personnes plus âgées, c'est ce que j'ai ressentis et c'est très bien !

La plume de l'auteure, est toujours aussi belle, j'ai apprécié la retrouver. Des descriptions magnifiques du monde des héros, des dialogues qui apportent du rythme au récit. L'écriture de Carina Rozenfeld est agréable, fluide mais surtout très addictive. Effectivement, l'action démarre dès les premières lignes du récit et vous plonge directement dans l'univers. Point que j'ai remarqué et que j'ai vraiment trouvé très sympa (une sorte de petit clin d'œil à la première série). C'est que Zec dans la première série tenait un blog où il parlait de sa vie, aujourd'hui dans cette seconde saga, le jeune homme n'a plus de blog, mais un carnet de voyage où il écrit aussi ses petits commentaires. C'est un point qui m'a fait sourire et plaisir, merci à l'auteure de faire des petits clins d'œil comme ça !


Pour conclure cette lecture, je dirais qu'il s'agit d'un roman qui est indispensable de lire, j'ai passé un excellent moment de retrouvailles avec les personnages de Zec, Louis et Eden, qui m'avait beaucoup manqué. Je les ai aujourd'hui retrouvés dans de nouvelles aventures encore plus folles que la première série. La plume de l'auteure vous immerge totalement dans l'histoire. Un livre bourré d'actions et de rebondissements, j'ai passé un excellent moment !
Addictif et magique, je ne peux que conseiller de lire ce roman !
 
 
La chronibook
+
Rozenfeld - La pierre d'Étlal - Snow white of moon
Posté le 26 avril 2015 -

Ahhh purée !!! Il était grand temps que je retourne aux sources ; dans cet univers qui m’avait tant plu etdont les personnages m’avaient tant manqué. Vous ai-je déjà parlé de la trilogie "La Quête des Livres-Monde" ? Comment ça non ?! Si vous le savez ou pas, Carina Rozenfeld est une de mes auteur francophone favorite et ce depuis 2010 ! (Eh oui, année de création du blog !). C’est en découvrant sa première trilogie, citée ci-dessus, que j’ai reprit ce goût à la lecture après tant de temps à m’être sentie mal et surtout avec des problèmes aux yeux qui empiraient de jours en jours…

"La Quête des Livres-Monde", c’est une aventure qui se vie et se déroule sous nos yeux. On se laisse transporter dans ce monde, qui est vraiment splendide de part les descriptions que nous en fait l’un des personnages. Zec est un garçon plutôt banal, un peu comme vous et moi. Cependant, il va lui arriver un événement qui va faire tout basculer. Alors qu’il n’a que 16 ans, le voilà en train de sauver un monde et à porter tout ceci sur ses épaules. Un jeune homme tout à fait charmant et qui en plus est un ange, dans tous les sens du termes… Ouais, ouais, une histoire fantastique avec des anges !

Revenons à nos moutons, vous voulez bien ? Pour ce premier tome de cette nouvelle Quête pour nos personnages de "La Quête des Livres-Monde", cela va être plus orienté vers la planète Chébérith que Zec et Eden ainsi qu’Eyver en sont originaire. Lors de la première Quête, une entité maléfique et destructrice voulait anéantir l’univers et était parvenue à sa fin pour la planète de nos Chébériens. Mais ils se sont battus pour pouvoir faire renaître ce monde grâce aux trois Livres-Monde qui ont été cachés sur Terre… Si vous n’avez pas lu, la première trilogie il est préférable de la lire avant celle-ci, puisqu’il y a des références à ce qui c’était passé avant. Cependant vous n’êtes pas obligé, car l’auteur fait tout pour ne pas qu’on se sentent perdus entre les pages.

Nous retrouvons nos héros, 2 ans après la renaissance de Chébérith. Zec a changé et le voilà prêt à partir en vacances avec ses amis : Eden et Louis. Les trois-mousquetaires de nouveau réunis. Arrivé dans le monde de Chébérith, où le ciel est violet et dont tous les habitants volent dans les airs, Eyver va leur faire parvenir le message de Lodan (un Chébérien qui vit au Pérou normalement) mais qui aime recherché des choses du passé. C’est à partir delà qu’ils vont allés mener l’enquête sur la pierre rose mystérieuse qui a été retrouvée dans le Désert d’Eltal. […] J’ai vraiment été prise en haleine par ce que l’auteur me racontait. Toutes ces histoires autour de la planète et des peuples c’étaient fortement intéressants à découvrir. D’autant plus qu’elle a un style vraiment fluide et simple, ce que j’avais déjà relevé lors de ma lecture de la première trilogie. On voit bien aussi l’évolution des personnages depuis leur première quête. Ils ont grandit et murît et prennent beaucoup plus de risques, même s’ils le faisaient déjà avant. Je les aime toujours autant, voire même un peu plus. Louis me rapporte toujours ce brin de fraîcheur et d’humour qu’il faut à certains moments pour faire baisser les tensions qu’il peut y avoir souvent de fois. Eden est la douceur et beauté incarnée. J’arrive à la comprendre dans les réflexions qu’elle se fait elle-même et puis, elle adore lire, donc voilà pourquoi je me retrouve un peu en elle aussi.

Ce fût une merveilleuse lecture !! Un très bon retour aux sources, ces livres qui vous rappellent énormément de souvenirs et dont vous avez prit goût à les découvrir. J’admire toujours autant Carina Rozenfeld pour son imagination et son talent d’écriture !! Oui, oui je vous la recommande fortement !!

Un univers magique et magnifique, pour une nouvelle quête à découvrir ! Un roman dont on ne peut se défaire avant de l’avoir terminé. Un très bon retour aux sources et de la liberté…

 

  Justine G. - www.snowwhiteofmoon.fr - 17 avril 2015

 

 

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Malboire
Camille Leboulanger
Livre9
Enfants de la terre et du ciel
Guy Gavriel Kay
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Frankenstein, toujours !
Posté 08 août 2018 -
Frankenstein : cinq mots pour décrypter la créature de Mary Shelley article de Lloyd Chery dans Le Point POP :
 
« Frankenstein, c'est presque de la hard-science avant l'heure », analyse l'auteur Johan Heliot. « On pourrait dire que ce livre est le père de la science-fiction moderne. Le roman s'interroge sur la nature de la vie et de l'homme, qui sont des questions encore très présentes dans ce genre. » Le spécialiste français des uchronies historiques publie, le 20 septembre prochain, Frankenstein 1918 aux éditions de l'Atalante. Cet excellent récit imagine les recherches de Frankenstein utilisées pour créer des super-soldats dans les tranchées allemandes. Reprenant le même procédé épistolaire de Shelley sous forme de mémoires et rapport de guerre, Heliot met en scène un Winston Churchill traquant, dans une Europe post-apocalyptique, un de ses monstres qui s'est échappé. Originale et efficace, cette uchronie rappelle que l'ouvrage de Shelley inclut plusieurs genres.
 
en librairie le 20 septembre 2018 !
frankenstein_1918_s.jpg
+
Offre numérique : Magie Ex Libris à 4,99 e
Posté 02 août 2018 -

Le troisième tome de Magie Ex Libris sort à la fin du mois !
Profitez-en pour acquérir Le Bibliomancien et Lecteurs nés, respectivement premier et deuxième tome, à prix réduit en numérique.
Ici : bit.ly/MagieExLibrisEmaginaire
et partout ailleurs.

magieexlibris_site.jpg

+
L'Or du diable, sélectionné pour le prix Utopiales 2018
Posté 26 juillet 2018 -

L'Or du diable d'Andreas Eschbach est sélectionné pour le Prix Utopiales 2018 !

Découvrez toute la sélection

 eschbach_or-du-diable_site.jpg

+
Le Chant du coucou, sélectionné pour le prix Elbakin 2018
Posté 26 juillet 2018 -

Nous avons la joie de vous annoncer que Frances Hardinge est nommée au prix Elbakin.net 2018 pour son roman Le Chant du coucou dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit".

Découvrez toute la sélection

chant-du-coucou_site.jpg

 

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected