L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | Le Maedre | Au nom du fils Gigante
Commande librairie Logo caddie
  • Le Maedre

Alain Grousset

Au nom du fils Gigante

Au nom du fils Gigante

Date de parution : septembre 2013


Illustrateur : Manchu

Collection : Le Maedre

ISBN13 : 9782841726493

Nombre de pages : 192
Prix : 10,50 €
État : disponible

Koeb Merticant se réveille d’un sommeil cryogénique de quarante ans à bord d’un vaisseau stellaire qui l’a conduit sur la planète Gigante. Ethnologue de renom, il se passionne pour de mythiques géants qui auraient peuplé Gigante autrefois. Mais on l’attend, on l’acclame pour tout autre chose : son « fils », un certain Zaslo dont il ignorait l’existence, est un dieu vivant. Il aurait sauvé la vie à des milliards de Gigantins en les avertissant de la menace d’un orage électrique phénoménal. Koeb se découvre même un petit-fils, Drek, adolescent sûr de lui, qui exige qu’ils aillent ensemble à la recherche de son père disparu depuis des années.
Que faire alors ? S’en tenir à sa passion ou partir en quête de « sa » famille ?
 
L’univers et les personnages de Gigante ont été conçus conjointement par Pierre Bordage et Alain Grousset. Dans la collection « La Dentelle du Cygne », lisez aussi Gigante, Au nom du père de Pierre Bordage. Où vous suivrez le périple du fils de Koeb…
  • Revue de presse
+
Grousset - Au nom du fils Gigante - Le littéraire.com
Posté le 05 décembre 2013 -

Sur les traces de son fils, un dieu !

 

Koeb Merticant est parti à la recherche des mythiques géants de Gigante, laissant derrière lui une épouse qu’il n’aimait plus. « Cryogénisé », il voyage quarante ans sur Le Velox. Après un réveil sans incidents, le commandant informe tous les passagers de la situation, à savoir les progrès en durée de transports et la mise au rebut de leur vaisseau dépassé technologiquement. C’est au contrôle, lorsque le douanier prend connaissance de son identité, qu’il est orienté vers un espace VIP où l’attend le directeur de l’aéroport qui l’accueille avec chaleur. Il apprend, ainsi, qu’il a un fils, Zaslo, devenu l’égal d’un dieu sur Gigante et qu’il bénéfice au titre de père, d’un statut privilégié. Le lendemain, alors qu’il peine à se remettre des révélations et des malaises occasionnés par son nouvel environnement, devant un petit déjeuner peu engageant, un jeune garçon l’aborde. Il se présente comme son petit-fils, Drek Merticant, l’enfant de Zaslo et de Madilia et veut qu’ils partent, ensemble, à la recherche de son père dont personne n’a de nouvelles depuis treize ans. Puis, c’est  Romanka Pertiss, une ravissante représentante de l’Église du Saint-Sauveur, la nouvelle confession conçue autour de Zaslo. Celle-ci monte une expédition pour retrouver des traces du dieu et Koeb doit en être. Commence alors, pour ce père, un parcours initiatique à la découverte d’une planète et d’une famille dont il ignorait tout. Mais, les motivations réelles des uns et des autres sont-elles aussi limpides qu’elles paraissent ?

 

Pierre Bordage fait découvrir le parcours du fils (Gigante Au nom du père – même éditeur). Alain Grousset dévoile le cheminement d’un homme sur les traces de son garçon dont il ignorait l’existence, avec un petit-fils « tombé du ciel » sur une planète qui reste presque entièrement à découvrir. Grâce à un habile jeu de décalage dans le temps, les auteurs peuvent développer une intrigue inversée par rapport à ce que l’on trouve habituellement, à savoir un fils sur les traces de son père. L’usage de cet artifice n’est pas sans rappeler Retour à O, le prestigieux tour de passe-passe imaginé dans les années 1950 par Stefan Wul.

Alain Grousset met l’accent, comme Pierre Bordage, sur l’évolution du personnage principal, sur la découverte d’une planète et sur des religieux et leurs manigances.

L’auteur donne de son héros une image différente de celle présentée par son fils. La personnalité du solitaire égoïste, de l’aventureux scientifique, prend une autre dimension. Il explicite, sans les cautionner ni les excuser, les raisons du départ de son personnage. L’évolution psychologique est remarquablement menée par un romancier qui maîtrise bien la complexité de la nature humaine.

La découverte de la planète est, cependant, un des axes quelques peu éclipsé au profit du volet religion. Le romancier s’attache à montrer la création d’une religion, son évolution et, surtout, la dimension que lui donnent ceux qui s’autoproclament les disciples, les prêtres de ce nouveau dieu. La présentation de la volonté de ces religieux d’interpréter des écrits et des traces laissées par Zaslo, laisse un sentiment de gêne. D’autant que l’on peut mesurer l’écart entre les raisons premières et la traduction éloignée, voire totalement erronée qu’en fait ce clergé. L’exercice est fort réussit et ce texte devrait être largement diffusé auprès des fanatiques de toutes religions pour essayer de les convaincre des manipulations dont ils sont l’objet.

Les romans de Pierre Bordage et d’Alain Grousset peuvent être lus indépendamment, les indications fournies par chaque auteur permettent de suivre facilement l’intrigue. Toutefois, la lecture les deux volumes est préférable, en commençant par Au nom du père, car l’action est antérieure à celle d’Au nom du fils .

 

Au nom du fils se révèle aussi passionnant que l’autre volet de l’histoire. Alain Grousset propose un roman très agréable à lire, fort bien écrit, avec une intrigue riche en rebondissements et en approfondissements psychologiques de toutes natures.

 

Serge Perraud - Le littéraire.com

+
Bordage/Grousset - Gigante - Actusf
Posté le 17 février 2014 -
Alain Grousset et Pierre Bordage sont deux auteurs importants des littératures de l’imaginaire. Très importants. Le premier a écrit, souvent à quatre mains avec Danielle Martinigol, une quinzaine de livres essentiellement pour la jeunesse dont Les Chasse-marée, la série Les Enfants-étoiles ou bien encore La Guerre des Livres, Sens Interdit et de nombreux autres sous le pseudonyme de Dan Alpac. Il a également été anthologiste à plusieurs reprises (10 façons d’assassiner notre planète ou Les Archives du Futur) et directeur de l’éphémère collection Ukronie dans laquelle il a publié Pierre Bordage pour la série Jean et Clara

Si vous ne connaissez pas encore ce dernier, courrez vite rectifier cette lacune. En deux décennies, Pierre Bordage a su parler à un public toujours plus vaste et qui dépasse désormais de loin celui des amateurs de science fiction et de fantasy. Parmi son impressionnante bibliographie, on citera plusieurs séries entre space opera et postapocalyptisme comme Abzalon, Les Guerriers du Silence, Wang, Les Griots célestes, Prophéties ou bien encore L’Enjomineur et plus récemment La Fraternité du Panca. 

Une planète immense, un père et son fils...

Ensemble ils ont imaginé un diptyque un peu particulier ayant pour cadre une planète géante sur laquelle les temps de voyage se comptent au minimum en mois et le plus souvent en années. 

Pierre Bordage a décidé de raconter l’histoire d’un jeune homme, Zaslo, débarquant sur Gigante pour faire la lumière sur un mythe, celui de géants habitant des contrées reculées. Il poursuit un second but : celui de tuer son père qui est parti plusieurs années plus tôt vers la même planète, l’abandonnant avec sa mère. Les avancées de la technologie ont rendu entre-temps les vaisseaux spatiaux de plus en plus rapides, ce qui fait que si le père est toujours en route, son fils parti des années plus tard est arrivé avant lui... Alain Grousset raconte lui dans un deuxième livre le récit de ce père... 

Un concept original pas exempt de défauts mais plutôt agréable à lire... 
 
Ce qui frappe dans un premier temps c’est la richesse thématique de ces deux romans. Gigante est prometteuse par sa taille et ses mystères, un peu comme Omale de Laurent Genefort. Même si le procédé n’est pas nouveau, l’exploration d’une nouvelle planète dans un roman de science fiction provoque toujours beaucoup de curiosité. Les deux auteurs abordent de nombreux aspects de Gigante. Il y est question des voyages et de leurs longueurs, de ce que cela provoque chez les habitants, de différentes communautés vivant quasiment en autarcie et inventant leurs propres croyances, des caractéristiques naturelles et de la météo de la planète et d’une religion qui se crée. Le lecteur a de nombreuses choses à découvrir dans ces romans, avec en plus l’histoire de ces deux hommes qui vont évoluer au fil de leurs découvertes et du lien qui les unit.
 
Sur ce plan, Gigante est un diptyque plutôt réussi. Côté bémols on notera quelques longueurs, quelques facilités scénaristiques et une frustration de ne pas en savoir plus, notamment sur le système politique de la planète et sur l’univers en général (puisque les deux héros arrivent en vaisseau, c’est qu’il y a donc un ailleurs...). Et puis on croira ou pas à certaines particularités scientifiques de la planète... Des bémols vraiment, parce que l’ensemble est très agréable à suivre et à lire. Et puis l’originalité du concept, avec ce double récit et ce père et ce fils qui vivent une aventure commune à distance, et la richesse de l’ensemble emportent au final notre adhésion. Une idée, une planète et deux romans à découvrir... 

Jérôme Vincent Actusf

+
Bordage - Gigante Au nom du père - Babelio
Posté le 02 avril 2014 -

Zaslo Merticant nous apparaît en premier lieu comme un jeune garçon immature et colérique : lorsqu'il débarque sur la planète Gigante, il n'est mené que par sa haine de son père, qui l'a abandonné avec sa mère dès sa naissance. Ce père, scientifique passionné qui a embarqué il y a 20 ans pour Gigante, pour un voyage de 40 ans. Or, entre temps la technologie a tellement évolué que son fils est arrivé au même point en deux ans. Il est prêt à attendre encore 20 ans ce père pour le tuer. "Sa mère l'avait élevé dans la haine de l'homme qui les avait abandonnés pour se mettre en quête de créatures chimériques."

Mais Gigante va le changer complètement. Lorsqu'il découvre cette planète, il ne comprend pas encore son fonctionnement. Il n'y voit qu'une planète super géante où il faut des années pour aller d'un point à un autre.

"Les hommes ont vraiment été dingues de venir s'installer sur ce monde. Gigante prend et donne à hauteur de ses dimensions. Il nous faut simplement apprendre à la connaître. Penser différemment, Renoncer aux réflexes de sédentarité, privilégier la mobilité, voyager sur les flux, prévenir les orages, identifier les refuges possibles."

Mais la rencontre avec une intrépide jeune femme servira de détonateur : si Zaslo ne change pas du jour au lendemain, petit à petit il devient moins indécis, il prend plus de risques."Il risquait de perdre la vie, mais sa vie n'aurait d'intérêt que s'il acceptait l'épreuve. Mourir ne l'effrayait plus. On ne fondait pas son existence sur la détresse d'une mère et l'assassinat d'un père." Nous assistons au passage d'un anti-héros à un héros tout court qui découvre sa force intérieure, avec subtilité et finesse.

Et surtout ils apprennent ensemble à mieux connaître la planète elle-même, et la possibilité qu'elle offre de voyager sur les flux électriques qui la traversent … Un monde où toutes les lois physiques sont bousculées, et où il faut s'habituer à vivre.

Dès le départ, j'ai été embarquée dans cette aventure extraordinaire. Même si j'avais envie de mettre des claques au héros, dans les débuts, j'ai rapidement été séduite par le talent de conteur de Bordage, la fluidité de son récit, et par le mystère de ce monde fantastique, dix-huit mille fois plus volumineux que la Terre et qui semble donc si peu adapté aux petits humains. Bordage surmonte avec brio tous les inconvénients qui pourrait présenter une telle planète : un talent qui fait de lui un des grands noms de la science-fiction française.

En bref, une aventure qui fait écho à des problèmes actuels, avec un peu d'introspection, une pincée d'amour, tous ces ingrédients qui en font un très bon texte, publié par L'Atalante, cette talentueuse maison d'édition de science-fiction qui a publié ou traduit les plus grands noms.

 À noter, ce roman a été écrit en collaboration avec un autre auteur SF, Alain Grousset qui a écrit son pendant, Gigante Au nom du fils, où il raconte l'histoire du père de Zaslo. Un ouvrage que je vais m'empresser de me procurer …

 

Missbouquin

Babelio

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Les mondes d'Honor
David Weber
Livre9
Faux-semblance
Olivier Paquet
  • Lettre d'information



Archives
  • À la une
+
Libration sélectionné pour le prix Libr'à Nous 2018
Posté 30 novembre 2017 -

Libration de Becky Chambers est sélectionné dans la catégorie Imaginaire du prix Libr'à Nous !

Découvrez toute la sélection.chambers_libration1.jpg 23844952_2178574499036622_5849656067202614671_n.jpg

+
On parle de nous…
Posté 23 novembre 2017 -

À Francfort, Foire du Livre 2017 :

 

Dans Ouest-France (édition du 20/11 par Yves Scherr) :

equipe.jpg

 

 

 

 

 

Sur Télénantes (minutes 2:20) :

snapshot.jpg

 

+
Becky Chambers, lauréate du prix Julia Verlanger
Posté 07 novembre 2017 -

Becky Chambers est l'heureuse lauréate du prix Julia Verlanger 2017 pour ses deux romans : L'espace d'un an et Libration.

chambers.jpg espace-d-un-an.jpg chambers_libration1.jpg

+
PRIX ELBAKIN.NET 2017
Posté 25 septembre 2017 -
Le roman Le Fleuve céleste de Guy Gavriel Kay est le gagnant du prix Elbakin.net 2017 dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit" !
Tous les gagnants ici.
kay_fleuve-celeste.jpg kaysite.jpg
+
Manuscrits
Posté 27 janvier 2017 -

Serez-vous la nouvelle plume publiée pour nos 30 ans ?

Le mois de janvier 2018 marquera la reprise de la réception des manuscrits. Envoyez-nous votre texte du 1er au 31 janvier. Nous avons enchanté notre boîte mail, afin qu’elle transforme en citrouille tous les messages reçus à partir du 1er février minuit.

Ne serons lues que les œuvres de fiction : fantastique, science-fiction et fantasy. Rappel : nous ne publions plus de romans jeunesse, ni de bandes dessinées, ni de polars.

Les questions que vous ne manquerez pas de vous poser :

- Où l’envoyer ? À cette adresse : manuscrits@l-atalante.fr

- Comment savoir si mon manuscrit a été reçu ? Au cours des deux premières semaines de février, vous recevrez un accusé de réception qui vous expliquera la suite des opérations.
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Honor Harrington
Posté le 11 octobre 2017 par Nynn
Ha ha, je vais peut-être me remettre à fouiller dans le site de DW moi ! A la fois pour Honor et Sanctuaire. Mare d'acheter des tas de "tome 1" pour trouver enfin une vraie série intéressante et [...]