L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | Nouvelles du Disque-Monde
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

Terry Pratchett

Nouvelles du Disque-Monde

Recueil de nouvelles du Disque-monde
Nouvelles du Disque-Monde

Date de parution : octobre 2011


Traduit par : Patrick Couton
Illustrateur : Paul Kidby


ISBN13 : 978-2-84172-559-5

Nombre de pages : 128
Prix : 10,90 €
État : épuisé

« Les nouvelles me coûtent sang et eau. J’envie ceux qui les écrivent avec facilité, du moins ce qui ressemble à de la facilité. Je serais étonné d’en avoir écrit plus de quinze dans ma vie. »

Voici le premier livre réunissant l’ensemble des nouvelles de Terry Pratchett qui appartiennent au corpus du Disquemonde. On y re trouve avec jubilation les mages de l’Université de l’Invisible, la Mort, les sommités d’Ankh-Morpork, les sorcières de Lancre, le Guet et même Cohen le Barbare.

  • Revue de presse
+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - Le Matin
Posté le 24 octobre 2011 -

LES NOUVELLES DU DISQUE-MONDE

Terry Pratchett est un auteur de fantasy. Assez classique, non? Sauf (oui, il devait y avoir quelque chose) que Pratchett le fait avec humour. Décalé, à mi-chemin entre Monty Python et Douglas Adams. Ce recueil de nouvelles, inédites en français, est un excellent moyen de découvrir cet auteur farfelu et drôle. OOK!

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - Un papillon dans la lune
Posté le 17 novembre 2011 -
Nouvelles du Disque-Monde est un recueil de la totalité des nouvelles concernant le Disque-Monde, à savoir... 6 ! Sir Pratchett n'est apparemment pas un grand fan de l'écriture de short stories comme il le dit :

"Les nouvelles me coûtent sang et eau. J'envie ceux qui les écrivent avec facilité, du moins ce qui ressemble à de la facilité.
Je serais étonné d'en avoir écrit plus de quinze dans ma vie"
(citation de l'introduction d'une nouvelle)

Ce recueil est dans l'ensemble très sympathique. La couv' est joliment illustrée par Paul Kidby (Who else !). Patrick Couton nous prouve encore une fois son talent d'écrivain à travers la traduction que j'imagine compliquée de Sir Pratchett et de ses jeux de mots 
+
pratchett - Nouvelles du Disque-monde - uncoindeblog
Posté le 27 janvier 2012 -

Un recueil de nouvelles et comme souvent on trouve de l'excellent et des nouvelles parfois un peu décevantes non pas au niveau de l'imaginaire mais au niveau de la durée de l'intrigue et de tous les éléments qui pourraient enrichir le contenu. Les deux nouvelles qui dominent ce recueil sont les plus longues car, ainsi que je viens de l'indiquer, elles permettent à l'auteur de jouer avec son imaginaire, avec humour des situations et des personnages, détournant comme il est souvent de bon ton chez Terry Pratchett des personnages connus ou tournant en dérision ces vilains.

C'est donc "La mer et les petits poissons" & "Drame de Troll" qui m'ont enchanté. La première nouvelle relate l'histoire de sorcières et plus particulièrement les relations entre Mémé CireduTemps et Nounou Ogg. Leur relation et leurs différences sont déjà fort peu communes mais quant 3 autres mimant les humains viennent indiquer à Mémé CireduTemps qu'il serait temps de passer la main en quelque sorte pour le grand concours des sorcières, le résultat devient tordant. Je vous laisse imaginer Mémé CireduTemps faisant preuve d'amabilité ! Les voisins humains prennent peur et sont persuadés qu'elle leur a jeté un sort c'est certain sinon pourquoi leur aurait-elle parlé ? Mais quand il s'agit des autres sorcières qui se précipent sur les amulettes et autres colifichets (je vous épargne tous les détails) le sourire s'affiche sur le visage du lecteur.

Dans "Drame de Troll", nous retrouvons ce pauvre Cohen le Barbare ! Mais oui, c'est bien lui vous l'avez reconnu, tout comme ce Troll avec qui il est venu en découdre au seuil de sa vie, se remémorant les paroles de son père. Mais la situation n'est plus vraiment celle du passé. Le pont gardé par le troll n'en finit pas de s'effondrer, sa femme ne croit plus en lui. Ses beaux-frères se sont ralliés à la vie moderne et pour s'en sortir il doit travailler. Que croyez-vous que Cohen le Barbare va bien pouvoir faire ? Une chose est certaine son cheval (acheté aux enchères d'un mage à son corps défendant) n'a pas fini de lui en parler et de lui remémorer ses erreurs et son âge.

Bref ne serait-ce que pour retrouver ces deux pépites, je ne peux que vous encourager à feuilleter ce petit ouvrage.

uncoindeblog

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - L'Écran fantastique
Posté le 01 février 2012 -

Des fables légères que rien ne raiera jamais

Pratchett écrit si peu de nouvelles que le recueil mérite d'être signalé. Celles sur le Disque-monde sont au nombre de six, dont une qui dépasse en longueur les cinq autres, pochades ou récits à chute qui auraient pu être intégrés dans les romans, comme "Le Rejet par l'Université de procédés diaboliques", en fait une exigence de contrôle et d'enseignement par ceux qui financent. "La Mort et tout ce qui s'ensuit" présente les ratiocinations d'un philosophe pour retarder l'échéance, une gourmandise réjouissante à souhait. "Minutes de la réunion en vue de concrétiser le projet de fédération de scouts d'Ankh-Morpork" est un compte-rendu municipal typique du regard porté sur la jeunesse. Le gros morceau, "La Mer et les petits poissons," met en scène une Mémé Ciredutemps encore plus dérangeante parce qu'elle aurait décidé d'être gentille et serviable : agréable récit sur le regard porté sur autrui et les délires d'interprétation, sur la morale des épreuves sportives, avec de beaux aphorismes comme : « Elle a perdu d'un cheveu » est un bien meilleur compliment que « Elle a gagné d'un cheveu ». "Le Théâtre de la cruauté", réflexion sur les formes artistiques qui n'ont pas la faveur des autorités, semble revisiter Agatha Christie. "Drame de troll," enfin, histoire douce amère empreinte de sagesse : travailler à changer le monde revient immanquablement à s'en exclure, de sorte que c'est moins le temps qui passe que les actes qu'on pose qui poussent à la nostalgie. Un recueil frivole en apparence, qui distille ses propos avec la légèreté qui manque aux moralistes à gros sabots.

 

Claude Ecken

 

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - Un peu de détente
Posté le 02 mars 2012 -

Après La belle vie il me fallait une lecture qui me redonne confiance dans l’être humain. Et je venais de découvrir un recueil de nouvelles de Terry Pratchett. Sobrement intitulé Nouvelles du Disque-Monde. Excellent antidote contre la morosité et le désespoir. Les mages, la MORT, mémé Ciredutemps, le guet et même Cohen le Barbare, ils sont tous là, dans six nouvelles.

Je ne vais pas vous mentir, Terry Pratchett lui-même déclare, tout de go, qu’il n’est pas un écrivain de nouvelles. Et c’est vrai qu’il est ici moins à l’aise que lorsqu’il a du temps pour développer. C’est vrai aussi que je ne conseille pas ce recueil à ceux qui ne connaissent pas les romans. Mais pour les fans en manque, et en particulier s’ils ont un coup de blues, ce n’est que du bonheur. Car même si les histoires sont parfois un peu minces, on retrouve la patte Pratchett, avec sa façon unique de mettre en mots, dans un univers loufoque, des choses que nous avons tous vues ou vécues sans jamais arriver à les formuler.

Exemple, à propos d’une publication d’une université concurrente de l’Université de l’Invisible : « Oh, j’crois pas que c’était destiné à être lu. Plutôt à être écrit » Et puis cela, à propos de notre sorcière préférée : « Des tas de gens peuvent parler d’une manière tranchante, se disait Nounou. Mais Esmé Ciredutemps, elle, arrivait à écouter de manière tranchante. Elle arrivait à rendre des propos ridicules rien qu’en les entendant. »

Un dernier pour la route, ce dialogue entre Nounou Ogg, sorcière souvent bienveillante, et Esmé Ciredutemps, sorcière plus… intransigeante. Un dialogue 100 % Pratchett :

«- Pas très aimable ce que t’as fait. - J’ai rien fait - Ouais, ben … c’est pas très aimable, ce que t’as pas fait. C’est comme retirer la chaise quand quelqu’un veut s’assoir dessus - Ceux qui regardent pas où ils s’asseyent feraient mieux d’rester debout »

Donc six nouvelles un peu minces (sauf la dernière, très émouvante), mais tout ce qu’il fallait pour me requinquer.

JM Laherrère

 

 

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - Les Chroniques de l'Imaginaire
Posté le 10 juillet 2012 -

Passer sur un vieux pont exige une classe toute particulière. Seuls les meilleurs trolls et barbares y arrivent avec élégance et, surtout, respect des traditions. Cohen en est et c'est un Drame de troll !

Avez-vous déjà imaginé ce que serait devenue Mémé Ciredutemps si elle avait été gentille à ses jeunes années ? Est-ce même possible me rétorquerez-vous ? C'est arrivé et quelqu'une a, d'ailleurs, tenté de créer une organisation de représentation des sorcières. Une personne qui s'ennuyait et avait trop de temps libre, une mauvaise sorcière en somme. Mémé Ciredutemps prépare des muffins dans La mer et les petits poissons.

Quel est le mode opératoire du Guet d'Ankh-Morpork lorsque ses agents d'élite découvrent la victime d'un crime ? Rien de plus simple, ils vont interroger Le témoin dans Le théâtre de la cruauté.

Tiens ! On a parlé de créer une association de scout dans la capitale ces derniers jours. Les minutes de la réunion en vue de concrétiser le projet de fédération de scouts d'Ankh-Morpork sont disponibles au public dès à présent.

"L'urgence exige que l'on prenne son temps", les mages de l'UI (à ne pas confondre avec les pensionnaires d'une maison de repos) l'ont bien compris, ils sont mis en place une commission à ce sujet, Rejet par l'université de procédés diaboliques.

Enfin, le dernier texte raconte la rencontre entre La Mort et un philosophe dans La mort et tout ce qui s'ensuit.

L'Atalante a sorti, fin de l'année 2011, un petit recueil des rares nouvelles écrites par Pratchett qui, selon ses dires, déteste cet exercice. Les textes ne sont pas inédits mais c'est une très bonne idée que de les avoir regroupés en un ouvrage car ils sont de très bonne qualité dans le style tranche de vie du Disque-Monde et très amusantes à lire.

Les histoires sont courtes et se lisent très vite, ce qui fait de ce livre une porte d'entrée avec tapis rouge (et champagne offert) pour les débutants dans l'univers de Pratchett, comme ceux qui l'auraient découvert en même temps que le film Discworld.

Enfin, après tant de bonnes choses, l'unique reproche que je peux formuler est à propos du prix de ce recueil, ça fait cher la page...

Bon voyage sur le Disque-Monde !

Baern
Les Chroniques de l'Imaginaire

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - Bifrost
Posté le 11 septembre 2012 -

Si vous l'ignorez encore, le monde est un disque posé sur quatre éléphants, eux-mêmes placés sur le dos d'une tortue qui erre à travers l'univers. Si vous voulez en savoir plus et hésitez à aborder un roman du Disque-Monde, ce petit ouvrage est une occasion toute trouvée pour y jeter un oeil. Quant à ceux qui sont déjà familiers de cet univers, réjouissez-vous: Terry Pratchett est aussi à l'aise dans le format de la nouvelle que dans celui du roman. Même s'il nous dit que « les nouvelles (lui) coûtent sang et eau» et qu'il « envie ceux qui les écrivent avec facilité », expliquant ainsi la rareté de ce genre de textes dans sa bibliographie. Et à la lecture de ce recueil, on ne peut que le regretter.

Sur les cinq nouvelles présentées ici, quatre ont pour personnage principal une des figures célèbres du Disque-Monde. Avec, par ordre d'apparition: l'Université de l'Invisible et son cortège de mages plus intéressés par leur estomac que par le bien commun ; la Mort, de sexe masculin, tout le monde le sait ; le capitaine Carotte, Côlon, Chicard et Détritus, nobles représentants du Guet municipal d'Ankh-Morpork. Et, à tout seigneur tout honneur (d'ailleurs, il vaut mieux ne pas la vexer), Mémé Ciredutemps. Elle a droit à la nouvelle centrale, la plus longue aussi (près de la moitié du recueil). On assiste avec une certaine délectation à un duel entre cette vieille sorcière et une de ses condisciples, toute prête à la mettre à la retraite. Erreur fatale ! Elle recevra très vite une leçon à base de « têtologie ». Efficace, comme d'habitude.

Enfin, pour boucler le recueil, un « étranger » à cet univers. Mais dont l'original est bien connu de tous: Cohen le Barbare, proche de la fin, veut effectuer un baroud d'honneur. Hélas pour lui, chez Pratchett, rien ne tourne comme prévu. Même les trolls ne sont plus ce qu'ils étaient!

Une dernière remarque : à la lecture de certains titres, il est évident que l'auteur, s'il est parvenu à écrire des textes courts, n'a pas trouvé la formule pour les titres : « Rejet par l'Université de procédés diaboliques » ou « Minutes de la réunion en vue de concrétiser le projet de Fédération de scouts d'Ankh-Morpork » (aussi longs en VO qu'en VF) ! Mais que cela ne vous empêche pas de vous précipiter sur cette petite sucrerie, à déguster sans modération.

Raphaël Gaudin
Bifrost

+
Pratchett - Nouvelles du Disque-monde - murmures
Posté le 29 janvier 2014 -

Amateurs de Pratchett, collectionneurs, complétistes, réjouissez-vous, l’Atalante édite dans ce petit livre (125 pages) l’ensemble des nouvelles du maître appartenant au corpus du Disque-Monde. Un exercice rare de la part de l’auteur, qui préfère s’exprimer sur la longueur et sue sang et eau pour rester dans le cadre bien délimité de la nouvelle.

Nous avons donc droit à six nouvelles, certaines très courtes (quelques pages) et d’autres bien plus longues (« La mer et les petits poissons » et ses 66 pages), qui mettent en scène nos personnages favoris : la Mort, le Guet, les mages de l’Université de l’Invisible, les sorcières de Lancre et Cohen le Barbare. Deux sortent particulièrement du lot.

D’abord la précitée « La mer et les petits poissons », dans laquelle notre chère Esmé Ciredutemps, jalouse des attentions que les gens donnent à sa collègue et amie Nounou Ogg, décide d’être… aimable ! Le petit monde des sorcières en est tout bouleversé et personne ne sait comment gérer cet accès d’humanité. Cette nouvelle sera d’ailleurs introduite d’une certaine manière dans le livre « Un chapeau de ciel », la correspondance fera sourire les connaisseurs.

La seconde est une nouvelle inhabituellement triste et nostalgique, dans laquelle Cohen le Barbare se heurte à un monde qu’il ne reconnaît plus : il n’y a plus d’horizons nouveaux, les forêts lugubres sont rasées, les fermes poussent partout. Il perd ses repères, alors que ses exploits sont de plus en plus lointains. Une conclusion mélancolique à ce recueil (c’est la dernière nouvelle), que tout amateur de Pratchett se doit de posséder.


Yamine Guettari

 

 
  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
La guerre de l'ombre
Carina Rozenfeld
Livre9
L'Effondrement de l'empire
John Scalzi
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Un nouveau site internet
Posté 25 mars 2019 -

Chers lecteurs, chers internautes,

Grande nouvelle ! À partir de mercredi prochain, quand vous taperez www.l-atalante.com dans votre barre URL, vous accéderez à notre nouveau site.

Petites choses à savoir :
1- Le site sera probablement hors-ligne pendant quelques heures le temps de la propagation DNS.
2- Notre blog sera intégré au nouveau site. Rendez-vous sur la page Actualités.
3- Il n'y aura plus de boutique en ligne…
4- …mais nous vous en proposerons une flambant neuve d'ici mi-avril.

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected