L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume II
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

Roland C. Wagner

Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume II

Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume II

Date de parution : mars 2015

Tome : 2

Illustrateur : Raphaël Defossez


ISBN13 : 9782841727087

Nombre de pages : 1120
Prix : 29,00 €
État : disponible

Mon nom est Temple Sacré de l’Aube Radieuse, mais vous pouvez m’appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m’oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
Paris, 2063. Un demi-siècle après la « Grande Terreur primitive » qui a bouleversé les fondements de la société (pour le meilleur plutôt que le pire), voici les FUTURS MYSTÈRES DE PARIS.
 
"Je tire mon feutre vert fluo à Roland C. Wagner et ses « Futurs Mystères de Paris ». À l’image de la vie de leur auteur, ils content un voyage exubérant à travers des mondes fantastiques et pourtant si proches de nous ; l’attitude gavroche s’y mêle à l’émotion la plus généreuse, l’humour au talent de captiver. Il est des vies fécondes d’histoires dont l’esprit ne meurt jamais. En voici un exemple."
Norman Spinrad
 
INTÉGRALE VOLUME I

Les ravisseurs quantiques
L'odyssée de l'espèce
L'aube incertaine
Tekrock
 
INTÉGRALE VOLUME II
 
Tøøns
Babaluma
Kali Yuga
Mine de rien
La balle du néant
 
  • Revue de presse
+
Roland C. Wagner - Les futurs mystères de Paris, l'intégrale- Mapilalire
Posté le 18 août 2015 -
Ses romans sont pleins de psychotropes, d’univers parallèles, d’humour et de Rock’n’roll, avis aux amateurs.  A lire : Les Futurs Mystères de Paris, tomes I et II, pour les fans de Nestor Burma. Le héros, détective privé, porte bien un borsalino, mais celui-ci est vert fluo car le pauvre est doué (affligé ?) du talent de transparence, ce qui l’oblige la plupart du temps à tout faire pour se faire remarquer. Les romans qui composent ce cycle sont remarquablement cohérents entre eux ...
Mapilalire
+
wagner - Babaluma - Dauphiné Libéré
Posté le 06 mai 2009 -

Fiction: Babaluma, Roland C. Wagner

Temple Sacré de l'Aube Radieuse sait rendre service à ses amis. Il est même prêt à répondre à leurs sollicitations , à l'heure où les gens sans imagination sont déjà couchés. Pour retrouver le véritable père de Ramirez, Tem (un diminutif assez pratique) est même prêt à partir à l'aventure dans le Plessis- Robinson, inquiétante bourgade que certains appellent familièrement Mickeyville.

Lorsque même les chauffeurs de taxi ignorent l'emplacement d'une localité, il est souvent préférable de passer son chemin. Mais le detective privé transparent des futurs mystères de Paris est suffisamment indifférent et blasé pour revenir de tout, même des pièges de la psychosphère. Et puis on peut bien affronter tous les diables, quand on'est aidé par des archétypes bienveillants et des inteligences artificielles anarchistes. Et les diables ne manquent pas. Roland C. Wagner, après quelques temps d'absence, renoue avec les aventures de son privé au chapeau vert fluo. 

Avec une élégance monchanlante, et un humour froid, peut-être légèrement cynique, il poursuit le récit d'un monde définitivement marqué par l'incarnation de l'inconscience collectif.

Sans en avoir l'air, il réinvente l'histoire du bien et du mal. Les chats sont definitivement du côté du bien.

T.H, Dauphiné Libéré, 24-06-2002

+
Wagner - Kali Yuga - Actu SF
Posté le 12 juin 2009 -

Roland C.Wagner n'est pas tout à fait un inconnu. Au fil des années, il a su s'imposer au cours ie la quarantaine de romans qu'il a écrit. On lui doit notamment quelques petits bonheurs Le Chant du Cosmos, les Psychopompes de Klash et surtout sa grande série sur Les Futurs Mystères de Paris dont voici le huitième tome (et oui déjà). Cette fois, Roland C.Wagner a choisit de faire court. Kali Yuga fait à peine ses 160 pages, renouant ainsi avec les débuts de la série et ses premiers tomes. On y retrouve Tem, un détective privé pas tout à fait comme les autres dans les années 2060. Sa particularité ? Etre non violent et surtout transparent. Doté d'un ADN modifié, il a le pouvoir de disparaître de l'esprit des gens, mais de manière aléatoire ce qui le met parfois dans des situations délicates. Dans Kali Yuga, le voila embauché par une drôle de bonne femme. Elle cherche à savoir pourquoi des milliers d'électeurs des Hauts de Seine ont décidé de changer de circonscription entre les deux tours des élections législatives ? Y-a-t-il manipulation, fraude ou escroquerie et qui est derrière tout ça ? A Tem de trouver. Loin d'être un défaut, la taille de Kali Yuga a le grand mérite de casser la routine des Futurs Mystères de Paris. C'est une sorte de pause qui nous est accordée avec un retour à une intrigue et une narration plus épurées et plus simples. La chose a son importance car elle permet d'éviter la lassitude. Kali Yuga est court, rapide et on ne s'en plaindra pas. Pour le reste, si le décor est habituel et les ingrédients de Wagner bien connus, ce huitième volume est plutôt sympathique et léger. A lire.

Jérôme Vincent, Actu SF, 2003

+
Wagner - Kali Yuga - Bifrost Magazine
Posté le 12 juin 2009 -

Apres huit volumes et presque autant d'années de publication, le cycle des « Futurs Mystères de Paris » reste l'une des oeuvres les plus attachantes et les plus intéressantes de la science-fiction française. Par son univers tout d'abord : un monde apaisé, où la violence est devenue l'exception, où, malgré les manipulations en arrière-plan des grandes multinationales, le modèle ultralibéral apparaît définitivement caduque. Un monde où il fait plutôt bon vivre, assez atypique parmi les futurs que nous donne à voir la science-fiction contemporaine, II y a ensuite les personnages, souvent fort attachants, qu'il s'agisse des réguliers de la série ou des divers individus rencontrés au fil de l'intrigue, souvent affublés de patronymes improbables (ici, au hasard, Sophyane Lépiote-Scaramouche, Prolégomène Loregon ou Callisthène Le Stochastique), et que Roland C. Wagner sait rendre vivants avec une aisance admirable. Il y a les intrigues, enfin. Plus ou moins réussies, selon les volumes. Celle de Kali Yuga l'est. Temple Sacré de l'Aube Radieuse est amené à enquêter sur ce qui ressemble bien à une fraude électorale massive : entre deux tours d'une élection législative, des milliers de votants ont subitement décidé de s'inscrire dans une autre circonscription, sans que rien ne puisse expliquer ce phénomène, Tem devra découvrir comment un tel événement a pu arriver, et à qui profite le crime... Kali Yuga est un roman plus court que ses prédécesseurs. Pas de narrateurs multiples comme à l'accoutumée, l'essentiel de l'histoire nous est conté par Tem. L'intrigue est intelligemment construite, l'énigme résolue de façon convaincante dans le dernier chapitre. Comme toujours, certains événements décrits ici renvoient à d'autres volumes de la série, voire à d'autres romans de l'auteur (en l'occurrence Le Nombril du monde), mais Wagner ne semble réintroduire ces éléments de gaçon suffisamment claire pour que le néophyte à l'œuvre ne soit pas lésé par rapport aux habitués. Bref, chaque nouveau volume des « Futurs Mystères de Paris » me procure toujours la même sensation, le même plaisir de retrouver un univers familier et particulièrement attachant. Et Kali Yuga est l'un des meilleurs de la série. Longue vie à Temple Sacré de l'Aube Radieuse, donc.

Philippe Boulier, Bifrost magazine, 2003  

+
Wagner - Kali Yuga - Lanfeust Mag
Posté le 12 juin 2009 -

Kali Yuga : Fallait y penser ! Temple Sacré de l'Aube Radieuse, détective privé parfois même de présence, est contacté par la collaboratrice d'un candidat aux législatives qui a vu plusieurs milliers de ses électeurs se désinscrire des listes électorales entre les deux tours de scrutin. Plus que de savoir qui est derrière cette machination, Tempest curieux de découvrir comment une telle manipulation a pu être effectuée. L'enquête va lui en apprendre autant sur lui-même et sur son grand-père que sur l'état actuel du monde post-terreur. Dans ce nouvel opus de l'excellente série des Futurs Mystères de Paris, Roland C. Wagner poursuit l'exploration d'un monde futuriste très personnel mixant très habilement technologie et spiritualité. Intelligente et originale, cette série est certainement l'une des meilleures de la science-fiction françaisese actuelle. Ce court roman sort en même temps qu'une réédition, chez L'Atalante, du tome précédent (L'Aube Incertaine) augmentée d'une novella (Honoré a disparu). L'occasion, pour ceux qui ne connaissent pas, de se lancer dans l'acquisition de toute la collection. Ça en vaut la peine.

Lanfeust mag, juin 2003

+
Wagner - Kali Yuga - Le journal du dimanche
Posté le 12 juin 2009 -
Le détective Temple Sacré de l'Aube radieuse, Tem pour les intimes, est lui un homme de la fin du XXIe siècle et il déteste la violence : c'est un disciple du Nestor Burma de Léo Malet. Il a été élevé par les millénaristes, une secte hippie née d'une Grande Terreur Primitive qui a bouleversé l'humanité. Il a un Talent de transparence, bien utile pour un détective privé, qui lui permet d être quasi invisible. Mais cette médaille a un revers : ses clients et ses proches oublient rapidement jusqu'à son existence ; pour être vu, il doit porter un Borsalino fluorescent ! Et puis son don va et vient... Dans L'aube incertaine, Tem enquête sur l'assassinat d'artistes du showbiz employés par l'une des multinationales qui contrôlent l'économie ; dans Kali Yuga il cherche comment et pourquoi 10.000 électeurs ont changé de liste électorale entre les deux tours d'une élection législative dans les Hauts-de-Seine, au risque de faire basculer le scrutin. Roland Wagner, 43 ans, s'est engagé dans la remarquable série des « Futurs mystères de Paris », dont Tem est le héros. Il décrit, non sans humour, et avec talent, une France atomisée où les humains ordinaires côtoient quelques mutants polymorphes arrivés d'univers parallèles, et des intelligences artificielles, mais où logique et intuition viennent toujours à bout des énigmes policières.

Michel Pébereau, Le journal du dimanche, avril 2003  
+
Wagner - Mine de rien - Les Chroniques de l'imaginaire
Posté le 29 janvier 2013 -

L'Agence de l'Aube Radieuse a le vent en poupe, et beaucoup de clients. L'un d'eux inquiète suffisamment Tem pour qu'il renonce à entrer dans l'immeuble qu'il était censé infiltrer. D'autres sont vraiment très surprenants. Ainsi, l'inspecteur Marcellin Trovallec fait appel à Tem d'abord pour l'aider à élucider l'énigme de l'évasion d'Onésime Drond, alias Odon ; puis "le Dénébien", qui se révèle finalement assez amical pour fléchir Eileen, qui ne le portait pas dans son coeur, non sans raisons, entraîne le détective sur les lieux d'un massacre stupéfiant, un vrai carnage à l'arme blanche, comportant une menace explicite envers Tem. D'après la police, cette tuerie est signée Odon.

Tem, lui, n'en est pas tout-à-fait sûr. Et d'ailleurs, Odon lui-même l'engagera pour démontrer son innocence, mission que Tem accomplira avec une aide bienvenue, mais très surprenante, pour lui et pour le lecteur fidèle des Futurs Mystères de Paris. On retrouvera aussi dans cet opus de vieilles connaissances telles que le Baron Roux, la Marquise, ou le Ror-Chat.

Passionnant ! Les personnages de la série, sans perdre leur caractère "zinzin" si attachant, acquièrent de plus en plus de complexité. L'action est incessante, et tient le lecteur en haleine tant et si bien qu'on pourrait en oublier combien l'auteur manie en virtuose le langage et les multiples fils qui composent son oeuvre. Dans une interview récente, Roland C. Wagner disait n'être pas las de son héros, et c'est évident à la lecture de ce neuvième opus d'une série qui ne manifeste aucun signe d'essoufflement. Au contraire, les notions sur lesquelles elle est basée (la psychosphère, les archétypes...) s'éclairent, se précisent, sans que cela devienne le moins du monde ennuyeux. L'auteur réussit ce trop rare équilibre entre information et amusement du lecteur qui est la marque de l'excellente SF. A lire et à relire, c'est un pur bonheur !

Mureliane (05/05/2006)

+
Wagner - Mine de rien - L'écran fantastique
Posté le 15 juin 2009 -
Pour ce neuvième opus des Futurs Mystères de Paris, Roland Wagner a convoqué les protagonistes de la série au grand complet, depuis certains acteurs de L'Odyssée de l'espèce jusqu'au néandertalien Kali Yuga. Cette fois, un massacre perpétré dans un domicile vise directement le détective au borsalino vert fluo, dont le nom s'affiche en lettres sanglantes sur le mur... Fidèle à ses habitudes, l'auteur multiplie les pistes et les personnages tout en dirigeant son projecteur sur certains aspects de notre société : ici, les multinationales toutes-puissantes et le monde du sport, avec son lot navrant de magouilles, de rachats de joueurs et de dopage. On notera en particulier les commentaires du Weltraumball, genre de foot violent se déroulant en apesanteur, qui sont un régal d'humour distancié. Le roman offre un saisissant raccourci d'un siècle de modernité, depuis la découverte du LSD en 1938 jusqu'aux premiers pas de l'Homme sur la Lune, en passant par Hiroshima et la popularisation de la télévision. Derrière ses apparents délires, Wagner dresse un bilan lucide de nos sociétés.

Claude Ecken, L'écran fantastique, été 2006
+
Wagner - Tøøns - Les chroniqueurs vagabonds
Posté le 03 décembre 2009 -
Cette fois, le détective mutant Tem (alias Temple Sacré de l’Aube Radieuse !) « transparent » (les rares qui le remarquent l’oublient aussitôt), toujours aidé par des « fées » virtuelles qui n’ont pas leur langue dans la poche, est confronté à une invasion de créatures issues des cartoons !
On croise même Titi au détour d’un chapitre...
 
Reprenant le concept génial de Qui veut la peau de Roger Rabbit, adapté à sa sauce de façon très cohérente, psychosphère incluse, Roland C. Wagner déploie tout son humour et toute son imagination dans cette histoire quelque peu abracadabrante. Comme d’habitude, l’auteur maîtrise les codes du roman policier et trousse une enquête assez intéressante où un kangourou cartoonesque (magnifique sur la couverture de Caza) dérobe les exemplaires d’un vieux roman de SF écrit par le grand-père de Tem (ce qui nous vaut quelques clins d’œil rigolos au petit monde de la SF).
Pour nos intrépides héros, ce n’est là que le début d’une sinistre machination qui pourrait bien changer leur vie, voire la face d’un monde déjà bien barge en temps normal. Regrettons quand même que le Paris futur soit au final peu décrit. […] N’empêche, Tem est aussi sympathique et drôle que Burma, ce qui n’est pas peu dire. Tout comme ses comparses, d’ailleurs.
 

Trois nouvelles s’ajoutent à cet agréable roman.
  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Les Loups de Prague
Olivier Paquet
Livre9
Sorcière
Remo Guerrini
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Découvrez cet univers qui nous fascine avec Olivier Paquet
Posté 20 mars 2019 -

Samedi 23 mars au théâtre d’Etampes, Olivier Paquet participera à une journée d’étude sur cet univers qui fascine les hommes depuis la nuit des temps.

Plus d'informations

etampesphilo.jpg

+
Opération ARÈS
Posté 11 mars 2019 -

En mars, on sort l’artillerie lourde ! L’OP Arès c’est 14 romans de SF militaire à petit prix jusqu’à la fin du mois.
Sur 7switch, Feedbooks et partout ailleurs.

opares499.jpg

+
Entends la nuit – Prix Masterton 2019
Posté 08 mars 2019 -

Le roman fantastique de l'année !

Catherine Dufour est la lauréate du prix Masterton 2019. Son ouvrage Entends la nuit est arrivé en tête de liste des romans francophones.
Un livre à lire ou à relire.

entendslanuitbeandeau.jpg

+
Glukhovsky – La méthode scientifique
Posté 07 mars 2019 -

Un entretien exclusif de Dmitry Glukhovsky en direct de Livre Paris le vendredi 15 mars de 16h à 17h sur France Culture dans l'émission La Méthode scientifique !

glukhorvb.jpg

+
Manuscrits
Posté 15 février 2019 -

En janvier, lors de la session de réception des manuscrits nous avons eu le plaisir de recevoir 847 titres !
Si vous souhaitez nous envoyer votre texte nous vous prions d'attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l'espérons en janvier 2020. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d'informations.

FacebookTwitter

847manuscrits_2019.jpg

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected