L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | Le voyage du Basilic
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

Marie Brennan

Le voyage du Basilic

Le voyage du Basilic

Date de parution : juin 2017

Série : Mémoires, par lady Trent
Livre : 3

Traduit par : Sylvie Denis
Illustrateur : Todd Lockwood


ISBN13 : 9782841728091

Nombre de pages : 368
Prix : 21,90 €
État : disponible

Isabelle Trent, devenue célèbre, n’en a pas fini de déplaire à la bonne société du Scirland (qui doit beaucoup à l’Angleterre victorienne).
Notre impétueuse naturaliste, après avoir transformé sa demeure en une sorte d’université pour jeunes femmes désireuses de s’instruire, entreprend de monter une expédition afin d’étudier les dragons du monde entier et, l’espère-t-elle, révolutionner leur taxonomie. Comble d’inconvenance, cette fois, Jake, le fils d’Isabelle et de son défunt mari, est du voyage.
Le voilier Basilic débute son périple dans le Grand Nord où Isabelle étudie (en pantalon) les serpents de mer, puis passe par un pays qui serait peut-être le Mexique, se fait chasser du Yélang et visite enfin les îles volcaniques de l’hémisphère Sud, où elle en apprend davantage sur la civilisation des Draconiens qui ont dominé le monde dans l’antiquité.
Au cours de ce voyage, le lecteur est aussi témoin d’une nouvelle étape de la vie sentimentale d’Isabelle ; quant à la présence de son fils, elle donne lieu à moult touches ironiques et tendres, car elle découvre que Jake ne s’intéresse qu’à une chose : la mer et tout ce qui s’en rapproche – mais pas aux dragons.

Le titre du livre rappelle Le Voyage du Beagle, de Charles Darwin, soulignant ce fait rare d’un livre de fantasy qui célèbre la science et son élaboration patiente par des gens qui ont soif de connaissance.
  • Revue de presse
+
Brennan - Le Voyage du Basilic - ActuSF
Posté le 19 septembre 2017 -

Les coups de coeur de Jean-Luc Rivera - septembre 2017

Jean-Luc Rivera est un passionné et un érudit de tous les genres de l’Imaginaire. Organisateur du Festival de Sèvres, conférencier et membre du jury du Grand Prix de l’Imaginaire, il nous fait partager régulièrement ses coups de cœur sur Actusf.

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de la série en cours de Marie Brennan sur les souvenirs d’Isabelle, lady Trent, vieille dame indigne et naturaliste de renom car elle est la spécialiste incontestée des dragons dont elle a révolutionné l’étude et la taxonomie dans les cercles scientifiques du Scirland (ce pays aussi collet monté et aristocratique que l’Angleterre de la fin du XIXème siècle) : après « Une Histoire naturelle des dragons » puis « Le Tropique des Serpents », voici maintenant le troisième volume de ses souvenirs, « Le Voyage du Basilic  » (tous trois à l’Atalante). Lady Trent continue de nous livrer ses souvenirs, ici sur la première expédition scientifique organisée par elle-même, faisant face aux difficultés financières et surtout aux critiques nombreuses et aux ragots sans fin sur sa vie dissolue (elle ose partir sans chaperon ! et ce sur un navire plein d’hommes seuls, avec son assistant…). Avec beaucoup de finesse, Marie Brennan fait évoluer la psychologie de son personnage : certes, Isabelle est toujours aussi enthousiaste quand il s’agit de dragons, mais la maturité la rend légèrement moins impulsive, elle s’intéresse maintenant à son fils Jake - fibre maternelle tardive – qui a dix ans et elle se penche plus sur les implications politiques de ses actes. Et de la politique il y en aura, elle refusera de retourner au Bayembé malgré les amis (et les énigmes irrésolues) qu’elle y a laissé alors qu’elle part explorer le Grand Nord et ses serpents de mer avant de se rendre au Coyahuac pour y étudier les quetzalcoatls (ces serpents à plumes appartiennent-ils au genre des dragons ?) puis au Yélang et dans la Mer Brisée, après avoir connu nombre de mésaventures dans ce dernier pays. Et c’est sur l’île de Kéonga que la politique, de manière inattendue, la rattrapera car elle se retrouvera mêlée à des intrigues de pouvoir internationales – dans lesquelles le Scirland est naturellement impliqué… Ce troisième volume des mémoires de Lady Trent nous apporte aussi de nouvelles informations sur l’antique civilisation disparue des Draconiens, qui a laissé des vestiges énigmatiques sur tout le globe : avec son ami Suhail, archéologue aussi peu conventionnel qu’elle, Isabelle va découvrir des ruines inconnues commencer à lui indiquer des liens possibles entre son sujet d’études obsessionnel et celui de Suhail. Ecrit avec toujours autant d’humour mais avec un ton plus sérieux, maturité oblige, « Le Voyage du Basilic  » est aussi prenant, avec son mélange de zoologie, d’ethnologie et réflexions sur la société, en particulier sur la place et le rôle des femmes, que les deux volumes précédents et il introduit plusieurs personnages intéressants et nouveaux : l’inflexible et malin capitaine fou du Basilic, Aékinitos, l’archéologue trompe-la-mort Suhail et le fils d‘Isabelle, Jake, passionné par beaucoup de choses – dont la mer et les navires – mais pas, au désespoir de sa mère, par les dragons. Comme pour les deux romans précédents, superbe couverture de Todd Lockwood qui signe aussi les belles illustrations intérieures (le caeliger, un dirigeable tout à fait spécial que je vous laisse découvrir avec Isabelle, p. 229 est magnifique) et traduction impeccable de Sylvie Denis. Et si vous n’avez pas lu les deux premiers volumes, voilà une lacune à combler de suite afin de pouvoir apprécier au mieux ce troisième tome qui nous fait attendre impatiemment le suivant.

 Jean-Luc Rivera

+
Brennan - Le voyage du Basilic - Blog-o-livre
Posté le 16 décembre 2017 -
J’ai de nouveau passé un très bon moment de lecture avec le troisième tome de ce cycle qui a réussi à se renouveler assez pour ne pas m’ennuyer, malgré que la magie de la découverte soit passé. L’intrigue, construite dans les grandes lignes de la même façon que les précédentes, s’avère efficace et bien porté par un rythme posé et entraînant. Elle est un peu coupée en deux parties, la première se consacrant sur l’héroïne, sa chasse aux dragons, ses relations et sa vision du monde, puis dans un second temps un aspect plus politique. L’univers continue à se densifier, bien porté par le dépaysement que propose ce voyage. Les descriptions le rendent aussi vivants et captivants et donne envie d’en apprendre plus. L’héroïne continue à gagner en densité et surtout à évoluer et changer au fil des pages et des tomes. Elle va ainsi devoir faire avec son fils, mais aussi un nouveau personnage Suhail, qui va la pousser à réfléchir. Ce qui est dommage, même si moins présent que les tomes précédents, c’est que les autres personnages qui gravitent autour, mis à part les deux cités plus haut, manquent parfois un peu de profondeur. Ensuite, je regrette aussi que la conclusion soit un peu traitée rapidement. Alors, rien de trop bloquant tant j’ai de nouveau été emporté, mais voilà ça se ressent légèrement. La plume de l’auteur est toujours aussi soignée, captivante et vivante et ce troisième tome confirme tout le bien que je pensais du cycle. Je ne vais pas tarder à me lancer dans la suite.
 
- BlackWolf, le 30/04/17. 
  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
L'espace d'un an
Becky Chambers
Livre9
Caboteur
George Foy
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Univers Métro 2033
Posté 13 décembre 2018 -

Vous avez lu Métro 2033 et vous voulez jouer au jeu vidéo ?
Vous avez joué au jeu vidéo et vous voulez lire les romans ?
Cette infographie apportera les réponses à toutes vos interrogations pour une expérience encore plus immersive dans l'univers Métro 2033.

 metro_info_rs_2.jpg

+
Manuscrits
Posté 13 décembre 2018 -
Nouvelle année, nouvelle session.
 
Pour la deuxième année consécutive, nous ouvrons la réception des manuscrits du 1er au 31 janvier. Envoyez-nous vos textes pendant cette période. Mais attention, le sort d’enchantement de notre boîte mail sera de nouveau actif le 1er février à minuit, supprimant tous les messages reçus après la date limite.
 
Et la session de l’an passé ? Sur les 885 textes reçus, certains sont toujours en lecture, mais la grande majorité a été traitée. Nous avions décidé d’ouvrir de façon temporaire le service des manuscrits pour une raison principale : limiter les envois qui ne nous sont pas spécifiquement adressés. Nous ne souhaitons pas juger de la qualité d’un carnet de voyage, d’un recueil de poésie ou d’une autobiographie. Et cela fut un succès, voilà pourquoi nous continuons selon cette méthode. L’objectif premier est de pouvoir consacrer un maximum de temps à vos textes.

Quant à ce que l’on y a trouvé, on vous en dit plus très bientôt. 

manuscrits_2019_generique.jpg

 

+
Rencontre - Camille Leboulanger
Posté 28 novembre 2018 -
Camille Leboulanger sera en dédicace :
- le samedi 15 décembre à la librairie Imaginaute (Tours).

leboulanger_s.jpg

+
Sélection - Prix Libr'à Nous Imaginaire
Posté 28 novembre 2018 -

Nous sommes heureux de découvrir Le Chant du coucou sélectionné dans la catégorie Imaginaire du prix Libr'à Nous !

Retrouvez les autres romans en compétition sur leur site.

chant-du-coucou_hd.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected