L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | Le labyrinthe des gardiens
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

Marie Brennan

Le labyrinthe des gardiens

Le labyrinthe des gardiens

Date de parution : mai 2018

Série : Mémoires, par lady Trent
Livre : 4

Traduit par : Sylvie Denis
Illustrateur : Todd Lockwood


ISBN13 : 9782841728503

Nombre de pages : 336
Prix : 21,90 €
État : disponible

Dans le quatrième tome de ses mémoires, la célèbre et scandaleuse lady Trent nous emmène en Akhie, contrée désertique avec laquelle son propre pays souhaite s’allier.

À la suite de ses découvertes du volume précédent, le Scirland a décidé de lancer un programme d’élevage de dragons afin de contrer les actions du Yélang. Isabelle Trent et Tom Wilker se rendent donc en Akhie pour le superviser.
Mais en dépit du peu de goût de lady Trent pour la politique, celle-ci la rattrape, sous la forme d’enlèvements par des tribus du désert et de sabotages qui mettent sa vie et celle de Tom Wilker en danger.
Les deux chercheurs n’en continuent pas moins à mener leurs recherches sur les dragons locaux, s’aventurant jusque dans le terrible désert du Jéfi.
C’est là qu’accompagnée de Suhail, l’archéologue akhien rencontré dans le volume précédent, elle fera les découvertes majeures qui vont bouleverser son monde. Au passage, préjugés et archaïsmes auront été écorchés par son humour à froid et son obstination hors du commun.
  • Revue de presse
+
Brennan - Le labyrinthe des gardiens - Elbakin
Posté le 01 juin 2018 -
Isabella Camherst, devenue Dame Isabella suite aux événements relatés dans le volume précédent, délaisse dans ce quatrième tome son costume d’aventurière pour revenir en scientifique respectable. Ou presque. À ce stade de ses mémoires, on ne peut plus s’attendre à ce que la jeune femme s’assagisse et cesse de courir après le danger.
Cette fois, c’est l’armée qui fait appel à elle et à son ami et collègue Tom Wilker pour percer les secrets de la domestication des dragons. Objectif avoué : pousser les gros lézards du désert d’Akhia à se reproduire en captivité afin de récupérer leurs os, une matière première aussi légère que résistante. Le côté rigoureusement scientifique assumé par l’auteur dès le début de la série est toujours bien présent, au point que ce roman pourrait servir de manuel pour l’incubation des œufs de dragon… s’ils existaient.
Suivant l’exemple d’une Naomi Novik (quoiqu’avec un peu plus de subtilité…), Marie Brennan nous emmène dans une nouvelle région du monde, la quatrième en quatre tomes. L’univers de Lady Trent n’est pas le nôtre, nous l’avons suffisamment répété, mais les détails concernant les coutumes religieuses et le mode de vie nomade des tribus akhianes font forcément penser à notre Afrique du Nord version milieu du 19è siècle.Si Isabella nous régale des détails de son travail, sa vie privée n’est pas en reste – et de ce côté-là, les choses se précisent ! Fidèle à elle-même, la jeune naturaliste bouscule les conventions et ne se laisse pas arrêter par le qu’en-dira-t-on. Difficile d’en dire plus sans verser dans le spoiler, mais je dois malgré tout faire amende honorable. Ma remarque concernant Lord Trent dans la chronique de Voyage of the Basilisk illustre parfaitement un travers qu’Isabella n’a de cesse de condamner : les hommes ne sont pas les seuls à mériter des éloges, et une femme audacieuse peut parfaitement apporter son nom et son titre à son mari plutôt que l’inverse !
Du côté des personnages secondaires, la présence du frère d’Isabella, Andrew, apporte une touche de fraîcheur et de candeur bienvenue à ce stade de la série. Quant à Tom Wilker, après avoir été beaucoup mis en avant dans le tome 3, il repasse une fois de plus au second plan pour faire de la place à Suhail, mais cela se justifie parfaitement dans le contexte du roman.
Il est rare qu’une série en arrive à son quatrième volume sans s’essouffler ou enregistrer une baisse de qualité, mais les mémoires de Lady Trent font exception. Marie Brennan nous offre là encore un très bon roman, mélange idéal d’aventure et de romantisme à la sauce naturaliste.
 
Par Saffron - Elbakin.net 
+
Brennan - Le Labyrinthe des Gardiens - Au Pays des Cave Trolls
Posté le 10 août 2018 -

Cette chronique porte sur le quatrième et avant-dernier tome de la série des Mémoires de Lady Trent où Lady Trent âgée revient sur sa vie pour nous la raconter en détail et en 5 tomes. Le recul de la lady âgée, racontant ses aventures, apporte un certain humour bienvenu. L’ambiance de la série est très intéressante et mélange plusieurs thèmes : naturalisme, dragons, époque victorienne et rôle des femmes dans une société qui ne veut pas leur en donner. Les illustrations de Todd Lockwodd sur les couvertures et à l’intérieur des livres sont un pur régal. Les objets livres sont tous magnifiques, chacun avec une petite différence. Celui-ci  est dans les tonalités marron pour la couverture et l’encre de la police rappelant le désert alors que le précédent était dans les tons bleus en rapport avec la mer.

[...]

La dernière partie du récit a un peu des airs de films d’aventures à la Indiana Jones. [...] Le roman offre un savoureux mélange d’aventures, de découvertes, de dragons et de naturalisme.

Ce quatrième opus de la série des mémoires de Lady Trent est dans la droite lignée des précédents. Il offre toujours dépaysement, aventures et un personnage central captivant. Le dernier tome intitulé Le sanctuaire Ailé doit paraître le 22 novembre 2018. Nul doute qu’il sera dans ma bibliothèque à cette date.

[L'article complet]

Par Célindanaé

 

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Un roman de quartier
Francisco González Ledesma
Livre9
Courageux
Jack Campbell
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
En février, Lazare en guerre à prix réduit en numérique
Posté 12 février 2019 -

Le premier tome de "La Guerre sans fin", Paria, sort dans moins de deux semaines ! À cette occasion, nous vous proposons de découvrir "Lazare en guerre" à prix réduit en numérique.
Sur Kobo, sur Emaginaire, sur Amazon et partout ailleurs.

lazareenguerre499.jpg
+
L’Atalante, 30 ans au compteur
Posté 11 février 2019 -

« Au départ une petite librairie de 15m2 spécialisée dans le cinéma au cœur de la ville de Nantes. Puis la librairie s’agrandit et devient édition, et du cinéma passe à l’imaginaire et à la science-fiction. C’est d’abord un catalogue étranger, dont une prise de guerre qui lui permet de se consolider : Terry Pratchett et sa saga du Disque-monde. Puis peu à peu des auteurs français, et non des moindres : Pierre Bordage avec sa trilogie des Guerriers du silence, Roland Wagner, Serge Lehman et maintenant Catherine Dufour. En 30 ans, L’Atalante est devenue l’un des piliers de la SF en France. C’est son anniversaire que nous fêtons aujourd’hui. »

Nicolas Martin, La Méthode scientifique sur France Culture – 26/01/2019

Écoutez l'émission

 franceculture.png

+
Manuscrits
Posté 21 janvier 2019 -

Et la session de l’an passé ?

En 2018, nous avons reçu 885 manuscrits lors de l’ouverture de notre session annuelle de janvier, changement de méthode dont nous sommes satisfaits. Nous y avons trouvé une plus large proportion de fantasy (50 %) que de science-fiction (40 %) et assez peu de fantastique (10 %), sans compter les inclassables…
Plusieurs textes nous ont semblé prometteurs, mais souvent il leur manquait un petit quelque chose pour être publiables. N’hésitez pas à persévérer, à retravailler vos textes ou à en écrire d’autres. Faites-vous plaisir, surtout.
Un dernier conseil, le plus important selon nous : lisez ! Inspirez-vous, baignez dans les récits de vos prédécesseurs. Pierre Bordage, Michael Moorcock, Guy Gavriel Kay, Orson Scott Card, Ursula K. Le Guin, Jean-Marc Ligny, Becky Chambers pour n’en citer que quelques-uns. Il y a l’embarras du choix.

Lors de cette session, merveille !, nous sommes tombés sur une pépite. Il s’agit d’un roman de fantasy historique revisitant un mythe soufi. Il nous emmène en terres franques, en Syrie et en Irak. L’écriture de l’autrice est bouleversante tant par son érudition sur le sujet que par sa galerie de personnages fabuleux, tous uniques et ancrés dans leur époque et leur culture. Nous sommes heureux de bientôt publier L’Appel des Quarante, le premier opus de "La Rose de Djam", par Sandrine Alexie
   retoursur2018_manuscrits_2019_s.jpg
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected