L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | La Lune des mutins
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

David Weber

La Lune des mutins

La Lune des mutins

Date de parution : octobre 2004

Série : Les héritiers de l'empire
Livre : 1

Traduit par : Arnaud Regnauld de la Soudière
Illustrateur : Didier Florentz


ISBN10 : 2841722813
ISBN13 : 9782841722815

Nombre de pages : 384
Prix : 19,90 €
État : disponible

Pour le capitaine Colin MacIntyre de la NASA, l'histoire commence par un vol d'essai autour de la Lune, en ce milieu du XXIe siècle. Pour Dahak, vaisseau de guerre du Quatrième Empirium, elle a débuté cinquante millénaires plus tôt, par une mutinerie à son bord et le débarquement forcé de tout son équipage sur la Terre. Une mutinerie jamais résolue à ce jour.
Or une menace insoupçonnée pèse sur la Terre : à intervalles de millions d'années, une espèce non humaine opère des raids destructeurs systématiques à l'échelle de la Galaxie, dans le but d'éradiquer toute intelligence concurrente. Il se pourrait que nous soyons à l'aube d'un de ces raids. Mais, pour y faire face, il s'agit d'abord de vaincre les mutins qui ont survécu dans l'ombre au cours des siècles...
Roman complet, La Lune des mutins forme le premier volet d'une trilogie.
  • Revue de presse
+
Weber - La lune des mutins - ravage
Posté le 29 avril 2009 -
La lune des mutins est un excellent roman. D'abord, il est bien écrit, ensuite, il est bien construit. Enfin il  est bourré de bonnes idées : une "jeune" Impériale qui parle dans un langage qui fleure bon la renaissance, des extra-terrestre plus humains que nature, une intelligence artificielle qui développe un égo en cinquante siècles plus un an, etc. Bref, ce qui doit être a priori le premier volet d'une trilogie de Space Opéra promet beaucoup et tient déjà pas mal : ce n'est pas tous les jours qu'on croise un bon Planet Opera.
ravage n°26, décembre/janvier 2005
+
Weber - La lune des mutins - Les chroniques de l'Imaginaire
Posté le 29 avril 2009 -
Un livre génial... J'avais déjà été charmé par David Weber avec sa saga space-op Honnor Harrington et là avec ce premier roman de la trilogie du même nom, je n'ai pas été déçu. Je déplore seulement que L'Atalante débute une nouvelle série sans en finir une autre...

Dans ce livre, on retrouve des luttes sanglantes plus ou moins discrètes à base de bombe atomique et autres armes futuristes, de trahisons avec un rapport de force très inégal.

Je dois dire que j'ai mis pas moins de quatre chapitres avant d’être envoûté par cette partie d’échec de taille planétaire et de ne plus pouvoir fermer ce livre ...
Eh oui ! Encore une nuit blanche !

Un petit détail qui peut être rebutant pour certain, le début est un enchaînement de détails et de caractéristiques propres à la SF : il ne faut surtout pas se décourager !

En tout cas, un livre à lire !

Jack, les chroniques de l'Imaginaire, le 27 Avril 2005
+
Weber - La lune des mutins - Wiitoo Takatoulire
Posté le 24 septembre 2014 -
Hein ? la Lune est en fait un vaisseau spatial abandonné qui végète autour de la terre depuis des millénaires ? Heeeeeeein on ne descend pas du poisson rouge ? Serions-nous en fait les descendants d’une bande de mutins extraterrestres humanoïdes ?

La Lune des mutins est le premier roman d’une trilogie dans la série « Les Héritier de l’Empire » de David Weber. Il est suivi par L’héritage de l’Armageddon et enfin Les héritiers de l’Empire.

A nouveau une lecture passionnante d’un roman de David Weber qui, cette fois, nous conte une histoire qui se déroule sur la Terre. Et c’est peut-être là le seul petit défaut de ce roman ! A mon grand regret, les conséquences sur terre des actes des mutins ne sont pas relatés, ou si peu. Tout au long du livre, on pourrait se trouver sur n’importe quelle planète extraterrestre et ce serait pareil. C’est dommage car il aurait été très intéressant, à mon avis, de développer un peu plus les conséquences politiques et militaires sur nos gouvernements d’une présence extraterrestre avec une technologie bien plus avancées, parmi la population terriene.

Après tout, quand on prend le parti d’écrire un livre de SF ou des mutins extraterrestre se tapent dessus à coup de missiles nucléaires, il parait assez logique que les gouvernements en place réagissent. Hors dans ce roman, il n’y a réellement que deux camps, « les gentils » mutins et « les méchants » mutins. Les terriens eux, servent juste à alimenter les rangs des deux factions.

En dehors de ce point de détail qui m’a un peu gêné durant la lecture, La Lune des mutins est un planète opéra de très bonne facture. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Comme d’habitude avec David Weber, on est, dès la première page, emporté avec lui dans une histoire bien construite, dynamique et très bien écrite. On ne s’ennui pas une minute et on dévore le livre sans pouvoir s’arrêter.

Je me réjouis de lire la suite après avoir passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome.

Note 6/6

 Wiitoo Takatoulire

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Au service du Sabre
David Weber
Livre9
Va-t-en guerre
Terry Pratchett
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Dmitry Glukhovsky, invité de l'émission 28 minutes
Posté 28 juin 2018 -

Le 27 juin dernier, Dmitry Glukhovsky était invité sur le plateau de 28 minutes pour une émission spéciale consacrée à l'actualité internationale. 

Regarder en replay sur Arte

Regarder sur YouTube

glukhotv.png

+
John Scalzi, lauréat du Locus Award
Posté 26 juin 2018 -

Merveilleuse nouvelle ! John Scalzi est lauréat du Locus Award dans la catégorie roman avec The Collapsing Empire
Roman prévu en 2019 à L'Atalante.

Tous les gagnants

collapsingempire.jpg

+
Quand Honor se féminise
Posté 25 juin 2018 -

« Le lieutenant Jane Smith entra. Elle était fatiguée. »

Ah, non, se dit le traducteur, ça ne va pas. Le sujet de la phrase est « Le lieutenant Jane Smith », donc masculin. Bon, alors, reprenons :

« Le lieutenant Jane Smith entra. Il était fatigué. »

Oui, mais c’est une femme, ce lieutenant, c’est tout de même ennuyeux de le désigner par « il ».

Et, dans tous les romans de David Weber, en collaboration ou non avec Eric Flint, le même problème surgissait à chaque page ou presque.

Lire la suite sur le blog

ombredelavictoire_1et2.png

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected