L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | La couronne du berger
Commande librairie Logo caddie
  • La Dentelle du Cygne

Terry Pratchett

La couronne du berger

La couronne du berger

Date de parution : mai 2016

Série : Tiphaine Patraque

Traduit par : Patrick Couton
Illustrateur : Paul Kidby


ISBN13 : 9782841727599

Nombre de pages : 352
Prix : 21,90 €
État : épuisé

Un trouble malaise s’est emparé du Causse. Les chouettes et les renards le perçoivent, et Tiphaine Patraque aussi à travers ses chaussures. Un vieil ennemi rassemble ses forces. Or, comme le dit la kelda des Nac mac Feegle, « le vwale est fragile entre les mondes et se daekire facilmaet. »
C’est un temps de déclins et de recommencements, d’anciens et de nouveaux amis, et de frontières incertaines. Un temps où le fardeau de la succession s’abat sur une jeune sorcière désormais appelée à se tenir entre la lumière et les ténèbres.
La horde des fées prépare son invasion, et Tiphaine devra battre le rappel de toutes les sorcières pour protéger le pays.
Son pays.
Ça sent le règlement de comptes…
  • Revue de presse
+
Pratchett - La couronne du berger - Les libraires
Posté le 23 septembre 2016 -

C’est bien connu : les sorcières n’ont pas de chef. Toutefois, lorsque les fées se massent aux frontières et fomentent des projets d’invasion, c’est à la jeune Tiphaine Patraque qu’échoit la tâche de rassembler ses consœurs pour la défense du Disque-Monde. Notons bien que le terme « consœurs », ici, désigne également Geoffroy, premier apprenti sorcière de sexe masculin de toute l’histoire du Multivers, qui devra apprendre à travailler aussi dur qu’une femme s’il veut se montrer digne du métier. Truffée d’humour british, La couronne du berger saura plaire aux fidèles de Terry Pratchett autant qu’aux néophytes.

Une véritable ode à la vie, dans laquelle on se laisse glisser comme dans une couverture chaude. 

Émilie Roy-Brière - librairie Pantoute - Les libraires

 

+
Pratchett - La couronne du berger - Babelio - Taraxacum
Posté le 15 décembre 2016 -
Vais-je vous l'avouer? J'ai pleuré. Malgré ce que l'on pourrait croire, cela n'est pas venu du fait que ce roman est le dernier du Disque-Monde, une série qui a enchanté des lecteurs à travers le monde entier pendant des années, non.
J'ai pleuré, attention spoilers, car ici l'inénarrable Mémé quitte le Disque-Monde. Même les grandes sorcières voient un jour sonner leur heure et la sienne est là. Cela fait étrange de dire adieu à un tel personnage.
Le reste du livre est typique d'un livre de Tiphaine et d'un livre des sorcières à la fois (n'allez pas commencer par celui- ci, il faut lire les séries dans l'ordre à l'intérieur de l'immense série Disque-Monde): des elfes et des ch'tits hommes libres, des vieillards à visiter et des femmes à accoucher, et des ennemis de la race humaine à repousser aux confins du monde.
C'est drôle et intelligent à la fois,c'est tout simplement excellent.
 
Taraxacum - Babelio
+
Pratchett - La couronne du berger - Actusf
Posté le 27 février 2017 -
Terry Pratchett, La Couronne du Berger, trad. Patrick Couton, L’Atalante : « Le dernier roman du Disque-Monde », nous dit le sous-titre en couverture. Terry Pratchett nous a quittés il y a presque deux ans déjà, et ce livre est donc bien « le dernier » qu’il signera jamais – le 41ème roman du Disque-Monde, auquel s’ajoutent bon nombre d’ouvrages compagnons, si j’en crois la liste qui figure au début du volume et vient rappeler que L’Atalante a constamment accompagné ces parutions. Ça n’a rien d’anodin, et c’est forcément une expérience particulière que d’entamer cet ouvrage, et plus encore de le terminer. Ne nous y trompons pas cependant : ce n’est en rien un livre-testament – même si un personnage important du Disque-Monde y meurt, d’une mort idéale, douce et attendue, à la fin d’une vie bien remplie, c’est plutôt l’histoire d’un renouveau. Ce n’est un livre voulu ou conçu comme « le dernier » ; il ne conclut rien, puisque l’ensemble de Pratchett se compose de romans autonomes, pièces d’un même grand jeu, formant des sous-ensembles mais pas d’intrigue suivie.
 
On retrouve ici la série des sorcières, qui symbolise chez Pratchett l’engagement et le dévouement qu’il associe aux femmes : les pieds sur terre, les mains dans le cambouis, dans l’action et au service d’autrui, pas par bonté naïve mais parce qu’il faut bien que quelqu’un s’en occupe. La jeune Tiphaine Patraque (personnage récurrent déjà dans plusieurs romans antérieurs) va une nouvelle fois faire ses preuves en affrontant le petit peuple féérique (très négatif chez Pratchett, cruel et égoïste), aidée par ses alliés pixies, les réjouissants Nac mac Feegle dont la traduction rend bien le savoureux langage (glossaire final fourni !). Le monde a bien changé, doivent bien constater les elfes comme les gobelins en leçon finale ; le Disque-Monde aussi, après plus de quarante romans… 

Anne Besson - Actusf

+
Pratchett - La couronne du berger - Blog d'une amatrice de fictions
Posté le 29 mars 2017 -
Ce tome est donc le dernier tome de la série du Disque-Monde. C'est avec un léger pincement au coeur que j'ai donc entamé ce roman.

La Couronne du berger appartient à la série des Tiphaine Patraque, l'héroïne des romans destinés à la jeunesse parmi les annales du Disque-Monde. J'avais un peu de mal avec cette série mais j'ai beaucoup aimé ce tome.

Côté intrigue, j'ai trouvé que l'histoire n'était pas inédite. En résumé, des elfes menacent d'envahir le Disque-Monde, comme dans Nobliaux et Sorcières. Il revient aux sorcières de défendre leur monde, comme dans Nobliaux et Sorcières. Au final je trouve que l'auteur a recours aux mêmes rebondissements dans les deux romans.

Le roman s'ouvre sur un événement assez bouleversant pour le Disque-Monde. J'ai aimé que l'auteur mentionne la réaction d'un certain nombre de personnages, grands (Ridculle par exemple) ou plus petits mais tout aussi important dans l'histoire du Disque-Monde (comme Eska, c'est bon de voir que l'auteur n'oublie aucun de ses personnages). J'ai aussi apprécié les allusions et les reprises d'un certain nombre d'éléments des tomes précédents.

Est-ce pour autant une pâle réécriture de Nobliaux et Sorcières ? Non, parce que c'est le dernier roman de Terry Pratchett et que cela a une grande importance. Ce parallélisme entre les deux romans est, je pense, voulu. Il permet de voir l'évolution du Disque-Monde. Alors que Mémé était une sorcière assez traditionnelle qui combat les elfes avec les armes habituelles (son esprit affuté et le métal), Tiphaine utilise ses propres armes et sa propre manière de faire.

Je trouve que ce roman est parfait en dernier roman. Il clôt d'une certaine manière les annales. Tiphaine incarne la nouvelle génération, qui prend le relais par rapport à ses anciens et qui impose sa manière de faire et ça avec une certaine sérénité et une détermination digne de Mémé Ciredutemps.
 
Euphemia - Blog d'une amatrice de fiction
  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
La guerre de l'ombre
Carina Rozenfeld
Livre9
L'Effondrement de l'empire
John Scalzi
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Un nouveau site internet
Posté 25 mars 2019 -

Chers lecteurs, chers internautes,

Grande nouvelle ! À partir de mercredi prochain, quand vous taperez www.l-atalante.com dans votre barre URL, vous accéderez à notre nouveau site.

Petites choses à savoir :
1- Le site sera probablement hors-ligne pendant quelques heures le temps de la propagation DNS.
2- Notre blog sera intégré au nouveau site. Rendez-vous sur la page Actualités.
3- Il n'y aura plus de boutique en ligne…
4- …mais nous vous en proposerons une flambant neuve d'ici mi-avril.

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected