L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | La Chanson d'Arbonne
Retour sur le site grand public
  • La Dentelle du Cygne

Guy Gavriel Kay

La Chanson d'Arbonne

La Chanson d'Arbonne

Date de parution : 21 février 2019


Traduit par : Hélène Rioux
Illustrateur : Raphaël Defossez


ISBN13 : 9782841728071

Nombre de pages : 624
Prix : 27,90 €
État : à paraître

Au pays d’Arbonne le soleil mûrit les vignes et fait éclore les chansons des troubadours qui célèbrent l’amour courtois.
Au Gorhaut, terre austère du Nord où l’on adore le dieu mâle Corannos, règne le brutal Adémar, sous l’influence du primat fanatique du clergé.
« Jusqu’à ce que meure le soleil et que tombent les lunes, l’Arbonne et le Gorhaut ne vivront pas en harmonie côte à côte. »
Gouvernée par une femme, minée par la rivalité sanglante de ses deux seigneurs les plus puissants, l’Arbonne n’est-elle pas une proie tentante pour une guerre de conquête et de croisade du Gorhaut, d’autant – ignominie ! – qu’on y vénère une déesse ?
Mais c’est en Arbonne que Blaise du Gorhaut s’est engagé comme mercenaire au service d’un baronnet, après avoir fui son pays et son père. Il découvre en chemin les guerres et les intrigues d'un monde où les marionnettistes politiques parlent de l'avenir au présent, mais où l'amour, toujours, pèse plus fort que tout autre sentiment.
Qui est-il vraiment, ce Blaise du Nord, et quel destin l’attend qu’il ignore lui-même ? Seule le sait peut-être Béatrice, la grande prêtresse aveugle de Rian au hibou sur l’épaule.
  • Détails
Langue originale : anglais
Titre original : A Song for Arbonne
Date de parution en langue originale : 1992

Version : livre papier
Éditeur : L'Atalante
Format : 14,5 x 20 cm
 
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • Revue de presse
+
Campbell - Ascendant - Biblioteca magazine
Posté 30 novembre 2018 -

Rob Geary, désormais marié et père de famille, n'est pas reconduit à la tête de la station spatiale sur la planète Glenlyon qu'il a pourtant sauvée trois ans auparavant. Il s'inquiète du pouvoir grandissant des trois démocratures que sont Scatha, Turan et Apulu qui resserrent leur étau lentement mais sûrement...

Dans ce second tome, Jack campbell étend avec brio son exploration des conflits en mettant en évidence leurs origines modestes et fait peser, par le biais de ces conflits futuristes, la complexité et la portée de l'opinion public.

- Biblioteca magazine n°223, novembre 2018.

+
Brennan - Le sanctuaire ailé - Elbakin
Posté 21 novembre 2018 -

On le sait depuis Une histoire naturelle des dragons, les mémoires de Lady Trent, naturaliste et tête brûlée de son état, ne devaient comporter que cinq tomes, chaque nouveau volume allant un peu plus loin dans la résolution des mystères qui entourent les dragons. C’est donc avec un petit pincement au cœur que l’on suit Isabella au cœur du massif himalayen (ou pas, mais presque ; à ce stade de la série, vous connaissez la chanson) et du Sanctuaire qui s’y cache.
Par la voix de son héroïne et narratrice, Marie Brennan nous promet depuis le prologue du premier tome une découverte inouïe… et il faut bien reconnaître qu’elle ne s’est pas moquée de nous. Si vous trouvez la quatrième de couverture un peu vague, n’espérez pas que cette chronique vous en dise davantage : l’ampleur de la révélation est telle que résumer le roman et risquer le spoiler serait sacrilège.
Riches, passionnantes et formidablement illustrées, les Mémoires de Lady Trent se sont révélées d’une constance impressionnante et ce final en apothéose conclut la série de la meilleure des façons. Marie Brennan a livré ici une pentalogie extrêmement divertissante, tout à la fois roman de fantasy, récit de voyage et ouvrage faussement scientifique, bien écrite et moins légère qu’il n’y paraît.
Une lecture chaudement recommandée pour tous les amateurs de dragons, quel que soit d’ordinaire votre genre de prédilection !

-Saffron, le 02 juillet 2017.

revue