L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | La Dentelle du Cygne | Des milliards de tapis de cheveux
Retour sur le site grand public
  • La Dentelle du Cygne

Andreas Eschbach

Des milliards de tapis de cheveux

Des milliards de tapis de cheveux

Date de parution : novembre 2016


Traduit par : Claire Duval
Illustrateur : Vincent Madras


ISBN13 : 9782841727896

Nombre de pages : 320
Prix : 22,00 €
État : disponible

Nœud après nœud, jour après jour, toute une vie durant, ses mains répétaient les mêmes gestes, nouant et renouant sans cesse les fins cheveux, comme son père et le père de son père l’avaient fait avant lui...
N’est-ce pas étrange qu’un monde entier s’adonne ainsi au tissage de tapis de cheveux ? l’objet en est, dit-on, d’orner le Palais des Étoiles, la demeure de l’Empereur. Mais qu’en est-il de l’Empereur lui-même ? N’entend-on pas qu’il aurait abdiqué ? Qu’il serait mort, abattu par des rebelles ?
Comment cela serait-il possible ? Le soleil brillerait-il sans lui ? Les étoiles brilleraient-elles encore au firmament ?
L’Empereur, les rebelles, des milliards de tapis de cheveux ; il est long le chemin qui mène à la vérité, de la cité de Yahannochia au Palais des Étoiles, et jusqu’au Palais des Larmes sur un monde oublié...

— Livre cartonné et toilé —

  • Détails
Langue originale : Allemand
Titre original : Die Haarteppichknüpfer
Date de parution en langue originale : 1995

Version : livre papier
Éditeur : L'Atalante
Format : 14,5 x 20 cm
 
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • Revue de presse
+
Campbell - Ascendant - Biblioteca magazine
Posté 30 novembre 2018 -

Rob Geary, désormais marié et père de famille, n'est pas reconduit à la tête de la station spatiale sur la planète Glenlyon qu'il a pourtant sauvée trois ans auparavant. Il s'inquiète du pouvoir grandissant des trois démocratures que sont Scatha, Turan et Apulu qui resserrent leur étau lentement mais sûrement...

Dans ce second tome, Jack campbell étend avec brio son exploration des conflits en mettant en évidence leurs origines modestes et fait peser, par le biais de ces conflits futuristes, la complexité et la portée de l'opinion public.

- Biblioteca magazine n°223, novembre 2018.

+
Brennan - Le sanctuaire ailé - Elbakin
Posté 21 novembre 2018 -

On le sait depuis Une histoire naturelle des dragons, les mémoires de Lady Trent, naturaliste et tête brûlée de son état, ne devaient comporter que cinq tomes, chaque nouveau volume allant un peu plus loin dans la résolution des mystères qui entourent les dragons. C’est donc avec un petit pincement au cœur que l’on suit Isabella au cœur du massif himalayen (ou pas, mais presque ; à ce stade de la série, vous connaissez la chanson) et du Sanctuaire qui s’y cache.
Par la voix de son héroïne et narratrice, Marie Brennan nous promet depuis le prologue du premier tome une découverte inouïe… et il faut bien reconnaître qu’elle ne s’est pas moquée de nous. Si vous trouvez la quatrième de couverture un peu vague, n’espérez pas que cette chronique vous en dise davantage : l’ampleur de la révélation est telle que résumer le roman et risquer le spoiler serait sacrilège.
Riches, passionnantes et formidablement illustrées, les Mémoires de Lady Trent se sont révélées d’une constance impressionnante et ce final en apothéose conclut la série de la meilleure des façons. Marie Brennan a livré ici une pentalogie extrêmement divertissante, tout à la fois roman de fantasy, récit de voyage et ouvrage faussement scientifique, bien écrite et moins légère qu’il n’y paraît.
Une lecture chaudement recommandée pour tous les amateurs de dragons, quel que soit d’ordinaire votre genre de prédilection !

-Saffron, le 02 juillet 2017.

revue