L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | L'Atalante Poche (La petite Dentelle) | Space O.P.A.
Commande librairie Logo caddie
  • L'Atalante Poche (La petite Dentelle)

Greg Costikyan

Space O.P.A.

Space O.P.A.

Date de parution : janvier 2018


Traduit par : Frank Reichert
Illustrateur : Raphaël Defossez


ISBN13 : 9782841728442

Nombre de pages : 368
Prix : 8,00 €
État : disponible

La Bourse est à la hausse. Le produit – le MDS-316, dernier cri de la technologie en matière d’écran holographique – va se vendre comme des petits pains. Tous les voyants sont au vert et Johnson Mukerjii, P.-D.G. de la M.D.S., se frotte les mains. C’est oublier, hélas, que la Galaxie et sa population de monstres visqueux aux yeux pédonculés ourdissent une O.P.A. hostile contre la Terre et les Terriens.
Les extraterrestres débarquent.
Non pas en envahisseurs belliqueux armés de désintégrateurs, mais en mercantis capitalistes, avec pour seule arme la loi inexorable du marché.
La Terre va tomber au fin fond du tiers-monde de la Galaxie. Mais Mukerjii sait sa leçon. À la rue, sans le sou, abandonné par une épouse vénale, il reviendra en conquérant, avec son seul savoir-faire d’industriel et le Grand Rêve américain dans ses bagages...
 
 
Fable loufoque, Space O.P.A. est aussi une critique féroce des marchés financiers et de leurs spécialistes, et une véritable démonstration de l’efficacité de l’esprit d’entreprise. Mukerjii qu’aucun malheur n’abat, qui se bat sans cesse, qui s’adapte et innove, toujours en quête de clients et de profits, est, tout simplement, un entrepreneur. L’humour de Greg Costikyan est plus convaincant encore que la rigoureuse démonstration de l’austère Capitalisme, socialisme et démocratie (Joseph Schumpeter, 1942).
Michel Pébereau, Le Journal du dimanche
  • Revue de presse
+
Costikyan - $pace O.P.A. - Bifrost
Posté le 08 mars 2012 -

La guerre des mondes selon Wells n'aura pas lieu. Les armes économiques sont bien plus redoutables pour conquérir un adversaire, comme en témoigne ce roman très humoristique. Comment, en effet, Johnson Mukerjii saurait-il sauver sa société conceptrice d'un écran holographique quand des extraterrestres se présentent avec des produits cent fois plus performants ? La Terre se débarrasse un peu vite de ses possessions en échange de secrets industriels que sa technologie est incapable de fabriquer, voire de comprendre. La récession provoque l'effondrement de la Bourse.

Mukerjii ne peut se refaire qu'en se battant sur le même terrain : il conçoit un gadget pour vaisseaux spatiaux, aussi ridicule que promu à un brillant avenir, qui intéresse les riches touristes aux yeux pédonculés. Tout en démontant les mécanismes du capitalisme d'entreprise, Greg Costikyan raconte avec jubilation les aventures échevelées de son P.D.G. poursuivi par une pléiade de plaignants, avocats, militaires, gouvernements et hommes d'affaires.

Il est dommage qu'une farce aussi réussie repose sur un argument peu crédible, le gadget qu'invente Mukerjii pour réussir sa reconquête économique, un porte-boissons à fixer au mur au moyen d'une ventouse pour ne pas laisser flotter sa consommation dans le vaisseau ; en effet, on peine à croire que des civilisations extraterrestres disposant ailleurs de l'anti-gravité comme de la gravité artificielle n'aient pas songé à installer celle-ci sur leurs moyens de transport.

Hormis ce défaut, on est enchanté par cette farce caustique, dont les sarcasmes n'épargnent rien ni personne. La location d'un stand à une foire-exposition interstellaire est un morceau d'anthologie. Issu de l'univers du jeu de rôle, Greg Costikyan confirme sa réputation d'auteur déjanté aussi brillant qu'hilarant. Avec $pace O.P.A., il se glisse d'emblée à la hauteur d'un Sheckley.

Claude Ecken

+
Costikyan - Space OPA - Playstation2 mag
Posté le 13 octobre 2017 -

Les larves rampantes et les insectes grésillants sont là, descendus sur terre, pour faire... leurs courses. Alors que toute invasion extraterrestre est habituellement suivie d'une vampirisation des ressources terrestres et humaines dans tout bon livre de SF qui se respecte, Greg Costikyan nous les présente ici comme d'invétérs consommateurs. Mais le danger plane quand même car leurs besoins sont en décalage avec ceux des hommes. La plupart des sociétés de production font faillite, l'économie s'effondre et seuls quelques irréductibles innovateurs vont s'adapter à ce nouveau régime et pourvoir à la demande de ces envahisseurs gluants. Critique humoristique de la société de consommation et du capitalisme en général, Greg Costikyan, auteur de nombreux scénarios pour jeux de rôle, nous plonge dans un univers de SF cohérent, dont les absurdes lois du marché ne sont pas si éloignées de ce que nous vivons aujourd'hui.

Playstation2 magazine, N° 76 juin 2003. 

+
Costikyan - Space OPA - Pavillon Rouge
Posté le 20 novembre 2017 -

Et si les extraterrestres étaient des caïds du capitalisme ? C'est sur cette idée simple que l'Américain Greg Costikyan a basé son roman Space OPA. En débarquant sur Terre, les ET ont envoyé leurs meilleurs VRP pour conquérir ce nouveau marché pour leur techologie. Pas de guerre, pas de conflit, juste du commerce et des échanges dans lesquels les humains ont tout à... perdre. Mais quand on n'a pas de pétrole, il faut avoir des idées... Un roman hilarant et original qui devrait vous faire passer un bon moment.

J. V., 2003. 

+
Costikyan - $pace O.P.A. - Lanfeust Mag
Posté le 08 mars 2012 -

Voici un petit bouquin vraiment marrant ! Greg Costikyan se livre à une analyse iconoclaste et sans pitié d'un monde des affaires qu'il semble bien connaître. Pourtant, derrière la distance et l'humour présents à chaque page, on a affaire à travers ce roman à une mise en abîme des doctrines ultra-libérales. Les Américains soumis au diktat économique des extra-terrestres ressemblent fort au pays du tiers-monde soumis au libéralisme des ces mêmes Américains : la loi du marché est dure, mais c'est la loi. Une jolie parabolle à faire lire dans les écoles de commerce, pour humaniser ceux qui en sortent...

A.L. Dometoff

+
Costikyan - Space OPA - Courrier français
Posté le 13 octobre 2017 -

Il faut toujours se méfier des extraterrestres, pn le sait depuis que H. G. Wells a écrit sa "Guerre des Mondes". Et de plus en plus, parce qu'ils ont bien changé, les fourbes ! Plus question d'envahir la terre en zigouillant tout ce qui bouge avec des pistolets à rayons... Les voilà maintenant dans la peau d'ignobles capitalistes ne connaissant que la dure loi du marché, et l'OPA qu'ils ourdissent contre la planète, irrémédiablement colonisée et exploitée comme le fut le tiers-Monde en son temps, est fatale à plus d'une entreprise... Ainsi, Joseph Mukerjii se retrouve du jour au lendemain sur la paille. Comment rebondir, si ce n'est partir à la conquête de la Galaxie ?

Cette conquête absolument hilarante, Greg Costikyan, nous la raconte, avec force coups de griffe bien appuyés sur un monde déshumanisé où l'Argent (cici, le dollar) est roi. Un roman féroce et irrésistible, dans la lignée des meilleurs textes de Robert Shecklay, où le rythme et la fantaisie ne faiblissent jamais.

Christian Robin, Courrier français, N°3065 13 juin 2003. 

+
Costikyan - $pace O.P.A. - Le Journal du dimanche
Posté le 09 mars 2012 -

Le ralentissement de la croissance économique et la volatilité des marchés vous font-ils douter de l’efficacité de l’entreprise et de l’économie de marché pour créer des richesses ? Alors n’hésitez pas ! Plongez-vous dans $pace O.P.A. P-DG de l’entreprise qui porte son non, Johnson Mukerjii est sur le point de lancer en grand la fabrication d’un écran holographique révolutionnaire : son banquier est prêt à le suivre, et le meilleur journaliste spécialisé est convaincu.

Hélas ! Les extraterrestres débarquent sur Terre et inondent le marché de leurs innovations spectaculaires qui rendent son produit obsolète. Mukerjii perd ses appuis et son entreprise ; il est ruiné par l’effondrement de la Bourse et son épouse abandonne le domicile conjugal avec l’argent du ménage. Le voilà SDF, condamné à la soupe populaire. À l’occasion d’un contact fortuit avec des extraterrestres en visite sur une Terre ruinée, Mukerjii a l’idée d’un gadget qui séduit ces touristes. Il crée une nouvelle entreprise, embauche une spécialiste du marketing, retrouve la confiance des banques, renoue avec le profit.

Pour développer son affaire, il lui faut des capitaux : la Bourse est là. Mais pour la convaincre, les spécialistes sont formels : ses bénéfices sont trop importants pour une start-up d’avenir ; de bonnes pertes seraient un meilleur gage de croissance ! Il falsifie donc ses comptes. Hélas, encore ! les autorités boursières veillent et la faillite menace à nouveau, mais cette fois aussi la prison… Pour les éviter notre entrepreneur partira à l’autre bout de la galaxie en quête de marchés d’envergure et prendra des engagements qui mettraient en péril l’existence de la Terre s’ils venaient à ne pas être tenus.

Fable loufoque, $pace O.P.A. est aussi une critique féroce des marchés financiers et de leurs spécialistes, et une véritable démonstration de l’efficacité de l’esprit d’entreprise. Mukerjii qu’aucun malheur n’abat, qui se bat sans cesse, qui s’adapte et innove, toujours en quête de clients et de profits, est, tout simplement, un entrpreneur. L’humour de Greg Costikyan est plus convaincant encore que la rigoureuse démonstration de l’austère Capitalisme, socialisme et démocratie (Joseph Schumpeter, 1942).

Michel Pébereau

+
Costikyan - Space O.P.A. - Daily Passions
Posté le 19 juillet 2018 -

On notera l’attirante sobriété de la couverture et la subtilité qui transforme un code barre en gaz d’échappement de soucoupe volante… et les amateurs de science-fiction auront noté qu’un de leur genre favori a subi avec ce titre quelques modifications. Le space opera est, en matière de science-fiction, un genre où l’on visite des étoiles, des galaxies où l’on rencontre des extraterrestres. Mais O.P.A. et O.P.V. ne relève pas de la SF, Offre Publique d’Achat ou de Vente relèvent de la Bourse… Nous allons donc avoir affaire avec un space op. boursier… Et c’est effectivement le cas.

La société que dirige Johnson Mukerjii vient de mettre au point un produit qui va lui assurer de somptueux bénéfices. Hélas les extraterrestres arrivent et offrent aux Terriens une brutale et extraordinaire avancée technologique : imaginez que vous offriez à « un Aztèque le catalogue des armes et cycles de la Manufacture de Saint-Étienne » (France). Comme ce cadeau est gratuit, une bonne partie des entreprises et des banques terrestres s’effondre. Et Johnson Mukerjii se retrouve ruiné, sans entreprise et le peu qui lui restait est emporté par sa femme. Il touche le fond. Mais, ayant assisté à la rencontre avec les extraterrestres, il trouve facilement ce qu’il peut leur vendre et il escroque un auteur de SF dont les extraterrestres raffolent pour monter son entreprise au Mexique… Et là il va devoir faire face à tout un tas de difficultés. Et cela se lit avec plaisir d’une seule traite – on hésite à lâcher le héros et ses amis.

En mêlant le droit, le commerce, et les extraterrestres, l’auteur démonte les ressorts d’un capitalisme forcené qui mise sur le tourisme pour se développer. Je suis presque certain que ce roman peut toucher un très très large public. Faites le test, offrez-le à vos amis qui travaillent dans le commerce international.

Bonne lecture.

Noé Gaillard - Daily Passions 

+
Costikyan - Space O.P.A. - Lire peu ou Proust
Posté le 12 octobre 2018 -

Une lecture fait parfois corps avec son lecteur. De quoi faire dire au lecteur parlant de sa lecture : parce que c’est elle, parce que c’est moi.

L’ouvrage parle de finance. Mais pas de finance internationale. La finance est, là, intergalactique. Le billet vert a laissé place aux petits hommes verts. In Mars We Trust.

Le titre français est Space O.P.A. Pas mal du tout. Le titre original est First Contract. Bien aussi. Le mot 'contact' avec un  -r le transforme en $.

Notre espèce mérite d’entrer dans la communauté galactique. C’est ce que vient annoncer aux humains une délégation. Pour la forme, l’originalité est permise. C’est plus plaisant. Dans Space O.P.A, la créature qui vient d’ailleurs a une forme qui évoque la limace.

Que viennent proposer ces créatures d'un autre monde ?

Le voyage interstellaire,  la vie éternelle, une énergie illimitée, la fin du besoin, de la haine, de la guerre, de la peur. En échange, ceux qu'on pourrait appeler des Limartiens demandent la planète Jupiter.

« L’opinion mondiale se rallia au secrétaire général. À quoi pouvait bien nous servir Jupiter ? »

Ce roman est malin. Et si le contact avec une vie extraterrestre se faisait par des échanges financiers, des accords multilatéraux sur le commerce intergalactique, bref par le pognon ? La vision du Martien devient bien terre à terre. A tomber sur les fesses SF. Cela relève de l’alien fétide et capitaliste.

Et pourtant…cela semble aller tellement de soi.

L’homme a créé Dieu à son image, il pourrait faire de même avec tous les E.T qu’il imagine… Cela dit, il avait commencé avec cette pseudo-soucoupe semblable à une assiette à tarte…(la faim donne parfois de ces hallucinations).
L’homme peut aller encore plus loin. Il a grandi. Il serait temps qu’il assume son esprit mercantile et qu’il abandonne ses soucoupes et fasse de l’extraterrestre un capitalovni, un dur en affaire, un inhumain…ou un trop humain.

Oui, il faut des petits hommes verts qui aient envie de devenir milliardaires.

-  Le pistolero, le 08 octobre 2018.


  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Le chant du coucou
Frances Hardinge
Livre9
Vaillant
Jack Campbell
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Offre numérique : Mémoires de Lady Trent à 4,99e
Posté 09 novembre 2018 -

Le dernier tome des Mémoires de Lady Trent sort ce mois-ci : Le Sanctuaire ailé !
À cette occasion, le reste de la série est à prix réduit en numérique.

ladytrent_site.jpg

+
La pratique de l’Hilketa selon John Scalzi
Posté 06 novembre 2018 -

L’hilketa est un sport inventé aux États-Unis où deux équipes de onze joueurs ont pour principal objectif d’arracher la tête à l’un de leurs adversaires puis de la lancer ou de la porter entre les poteaux de but.

Ils marquent ainsi des points auxquels peuvent s’ajouter ceux attribués en récompense d’actions défensives ou offensives. En raison de la violence de cette discipline, aucun organisme humain n’est présent sur le terrain pendant la partie

Lire la suite sur le blog

hilketa.jpg

+
"Entends la nuit" sur Alternantes
Posté 17 octobre 2018 -

Écoutez l'émission ici

 catherine-dufour_couv_s.jpg

 

 

+
Texto, le nouveau roman de Dmitry Glukhovsky
Posté 24 septembre 2018 -


 

À paraître en janvier 2019.

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2019. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected