L'atalante éditions
Accueil | Catalogue | Classiques de l'imaginaire | Le roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde
Commande librairie Logo caddie
  • Classiques de l'imaginaire

Thomas Malory

Le roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde

Le roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde

Date de parution : janvier 2015


Traduit par : Pierre Goubert
Illustrateur : Raphaël Defossez


ISBN13 : 9782841726981

Nombre de pages : 1056
Prix : 32,00 €
État : disponible

« Je le requiers de vous tous, hommes et dames de bonne maison qui lirez ce livre d'Arthur et de ses chevaliers, du commencement à la fin, priez pour moi. Ce livre fut terminé la neuvième année du règne du roi Édouard IV, par messire Thomas Malory, chevalier. »

Achevé donc en 1469-1470, réagencé et publié par l'imprimeur Caxton en 1485, l'ouvrage n'a pas cessé d'être réédité en Angleterre ; il est la référence arthurienne de toute la culture anglo-saxonne. De siècle en siècle, il a inspiré les grands poètes, plus tard les cinéastes. Il figurait aussi parmi les quatre livres que Lawrence d'Arabie emportait dans ses sacoches de selle quand il partait pour de lointains voyages.
Tel est, conclut Caxton, « ce noble et joyeux livre, intitulé Le morte d'Arthur, nonobstant qu'il traite de la naissance, de la vie et des faits et gestes dudit roi Arthur, de ses nobles chevaliers de la Table Ronde, de leurs merveilleuses quêtes et aventures, de l'accès qu'ils eurent aux secrets du Saint-Graal, et finalement de la mort douloureuse de tous et de la façon dont ils quittèrent ce monde ».
 
Le roman du roi Arthur, ce n'est pas un livre. Mais une forêt où prospèrent des arbres étranges, où foisonnent les fourrés inextricables, où se perdent quelques sentes secrètes. Ce n'est pas un livre, c'est un continent de l'imaginaire qu'ont arpenté les écrivains, les poètes, les mémorialistes français, anglais, allemands... Ce n'est pas un livre, c'est une bibliothèque.
Thierry Guidet, Ouest France
 
– Texte intégral –
  • Revue de presse
+
Malory - Le Roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde - Nice Matin
Posté le 05 mars 2015 -

Ce livre fut terminé la neuvième année du règne du roi Edouard IV par messire Thomas Malory, chevalier. » Terminé par conséquent vers 1470, arrangé et publié par l’imprimeur Caxton en 1485, « La Morte Darthur » (orthographe d’origine) n’a jamais cessé depuis lors d’être réédité en Angleterre où il demeure la référence arthurienne de toute la culture anglosaxonne.
Bizarrement, ce texte capital n’existait pas en français dans son intégralité. Il était bien paru un « Roman d’Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde » en 1948 chez Aubier, mais l’adaptation de M.M. Dubois ne concernait que des extraits du Malory/Caxton. Lacune d’autant plus paradoxale que la tradition francophone du mythe du Saint Graal et de la Table Ronde est fort riche et que Thomas Malory ne manque d’ailleurs pas d’y faire référence : de Chrétien de Troyes à Robert de Boron, en passant par les anonymes du XIIIe siècle qui ont enrichi la tradition (voire qui l’ont initiée), la prodigieuse abondance des récits médiévaux, « bretons », y compris en langue d’Oc, n’a jamais cessé de proliférer et de se consolider d’un bord à l’autre de la Manche (et même au-delà du Rhin, si l’on y ajoute les contributions d’un Wolfram von Eschenbach).
Malory n’avait pas achevé son roman. Les huit récits distincts laissés par lui ont été unifiés et refondus en vingt et un livres homogènes par Caxton, à la demande de la Cour d’Angleterre. Cette version est généralement utilisée dans les rééditions savantes à égalité avec celle dite du « Manuscrit de Winhcester  », découverte en 1934 et réputée probablement plus conforme à l’original.
L’édition enfin proposée dans son intégralité aux lecteurs français se réfère pourtant au texte « remanié » de Caxton, parce qu’il est moins « désordonné » et sûrement plus attrayant à lire. Car l’éditeur veut toucher en priorité un public de non-spécialistes, un public assez large pour rendre à ce fleuron du mythe la place qui lui revient  de droit dans le panthéon du roman aventureux.
Nul ne s’en plaindra, je pense, à l’instar de Lawrence – celui « d’Arabie » - qui le faisait figurer parmi les quatre livres indispensables qu’il emportait dans les sacoches de sa selle lorsqu’il partait pour de lointains voyages. Il n’en reste pas moins vrai que l’on attend maintenant la traduction définitive de l’original maloryen. Mais, telle quelle,  cette adaptation intégrale ne peut que ravir les amateurs de chevauchées légendaires, de quête du Graal, de grandes amours contrariées, d’héroïsme exemplaire et de magie féérique, sous les auspices de l’enchanteur Merlin. Avec en prime l’humour et la truculence qui sous-tendent les grands romans picaresques.


Numa Sadoul - Nice Matin

+
Malory - Le Roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde - Nouvelle Revue Pédagogique
Posté le 05 mars 2015 -

Passent deux mille ans et voici que surgit - mais dans un tout autre domaine – un autre livre de référence : Le Morte d'Arthur qui a inspiré toute la culture anglo-saxonne, des poètes aux cinéastes, et que Lawrence d'Arabie emportait toujours avec lui. Achevé vers les années 1469-1470, ce merveilleux livre, raconte malgré son titre, toute l'histoire d'Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. Les éditions de l'Atalante, souvent citées ici pour l'originalité de leur
production, nous donnent, en deux volumes et sous un bel emboîtage, la première traduction française intégrale de l'œuvre de Thomas Malory, Le Roman du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde (traduit de l'anglais par Pierre Goubert).


Claude Aziza - Nouvelle Revue Pédagogique

+
Malory - Le Roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde - Ouest France
Posté le 05 mars 2015 -

La maison d'édition nantaise l'Atalante vient de publier « Le Morte d'Arthur ». Il s'agit de la première traduction en français de la version anglaise du roman du roi Arthur, celle que Lawrence d'Arabie emportait dans ses sacoches de selle dès qu'il partait pour de lointaines aventures. Le roman du roi Arthur, ce n'est pas un livre. Mais une forêt où prospèrent des arbres étranges, où foisonnent les fourrés inextricables, où se perdent quelques sentes secrètes. Ce n'est pas un livre, c'est un continent de l'imaginaire qu'ont arpenté les écrivains, les poètes, les mémorialistes français, anglais, allemands ... Ce n'est pas un livre, c'est une bibliothèque.


Thierry Guidet  - Ouest France

+
Malory - Le Roman du Roi Arthur - Nouvelle République du Centre-Ouest
Posté le 05 mars 2015 -

Un régal pour tous ceux qui ont encore le sens du merveilleux! Voici, dans un seul livre, toute l'aventure d'Arthur, mais surtout de Lancelot, dont le coeur est écartelé entre son ami Gauvain et son amante Guenièvre. En Angleterre, c'est un classique depuis le XVè siècle. Mais c'est pourtant la première traduction intégrale en français.

Laurent Lemire - La Nouvelle République du Centre-Ouest

+
Malory - Le roman du roi Arthur - L'amour des livres
Posté le 06 septembre 2016 -

C'est en 1485 qu'est publiée pour la première fois cette somme romanesque et séduisante des gestes de la chevalerie de Thomas Malory. De siècle en siècle, il a inspiré poètes, écrivains, peintres et cinéastes. Le Morte Darthur, ainsi intitulé par Caxron, le tout premier imprimeur britannique, reste la référence arthurienne de toute la culture anglo-saxonne. Roman courtois, tragédie médiévale et moralité religieuse se convoquent pour nous offrir ces récits poignants, cruels et beaux, qui depuis des siècles sont ceux qui ont tant su enchanter l'imagination.

L'amour des Livres

Poches et policiers, les livres de l'été 2015

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Procrastination
Terry Pratchett
Livre9
Va-t-en guerre
Terry Pratchett
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Frankenstein, toujours !
Posté 08 août 2018 -
Frankenstein : cinq mots pour décrypter la créature de Mary Shelley article de Lloyd Chery dans Le Point POP :
 
« Frankenstein, c'est presque de la hard-science avant l'heure », analyse l'auteur Johan Heliot. « On pourrait dire que ce livre est le père de la science-fiction moderne. Le roman s'interroge sur la nature de la vie et de l'homme, qui sont des questions encore très présentes dans ce genre. » Le spécialiste français des uchronies historiques publie, le 20 septembre prochain, Frankenstein 1918 aux éditions de l'Atalante. Cet excellent récit imagine les recherches de Frankenstein utilisées pour créer des super-soldats dans les tranchées allemandes. Reprenant le même procédé épistolaire de Shelley sous forme de mémoires et rapport de guerre, Heliot met en scène un Winston Churchill traquant, dans une Europe post-apocalyptique, un de ses monstres qui s'est échappé. Originale et efficace, cette uchronie rappelle que l'ouvrage de Shelley inclut plusieurs genres.
 
en librairie le 20 septembre 2018 !
frankenstein_1918_s.jpg
+
Offre numérique : Magie Ex Libris à 4,99 e
Posté 02 août 2018 -

Le troisième tome de Magie Ex Libris sort à la fin du mois !
Profitez-en pour acquérir Le Bibliomancien et Lecteurs nés, respectivement premier et deuxième tome, à prix réduit en numérique.
Ici : bit.ly/MagieExLibrisEmaginaire
et partout ailleurs.

magieexlibris_site.jpg

+
L'Or du diable, sélectionné pour le prix Utopiales 2018
Posté 26 juillet 2018 -

L'Or du diable d'Andreas Eschbach est sélectionné pour le Prix Utopiales 2018 !

Découvrez toute la sélection

 eschbach_or-du-diable_site.jpg

+
Le Chant du coucou, sélectionné pour le prix Elbakin 2018
Posté 26 juillet 2018 -

Nous avons la joie de vous annoncer que Frances Hardinge est nommée au prix Elbakin.net 2018 pour son roman Le Chant du coucou dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit".

Découvrez toute la sélection

chant-du-coucou_site.jpg

 

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected