L'atalante éditions
Accueil | Auteurs | Boudry
Commande librairie Logo caddie
  • auteurs

  • Revue de presse
+
Boudry & Les gaillards d'avant, La Bilbiothèque Nomédienne - Science fiction Magazine
Posté 03 février 2009 -

L'histoire littéraire est émaillée de ces livres décrivant des continents perdus ou oubliés, enfouis, resurgissant des flots au gré des marées, tremblements de terre ou de quelque mystérieux jeu de la nature. [...]

Qu'est-ce donc que la Nomédie ? La Nomédie est un continent mythique qui servirait en quelque sorte de terre promise née d'on ne sait quel miracle géologique, quelque part au beau milieu de l'océan Pacifique. Le point de vue du livre part du fait que le monde ayant connu un cataclysme informatique général, les données sur cette terre mythique se sont vues effacées, égarées. [...] Partant d'une judicieuse thématique de science-fiction sur la disparition de l'information, la bande de joyeux drilles et passionnés à l'origine de ce nouvel ovni s'est amusée à un exercice somme toute assez difficile dans le genre croyance. [...]

+
Boudry - La Bibliothèque Nomédienne - Biblioman(u)
Posté 09 mars 2009 -

Voici quelques mois, j'avais entendu dire qu'un OLMOepcNI (Objet Littéraire Mystérieux et Original et, par conséquent, Non Identifié) viendrait semer le trouble sur les tables ronronnantes des librairies de l'Imaginaire. On le disait également issu d'un atelier d'écriture et cette information seule suffit à muer ma curiosité en une réelle impatience. Sans doute parce qu'en plus de l'élaboration d'une histoire et de la narration qui s'en suit, il s'agit là d'un processus d'écriture fascinant, souvent méconnu d'un point de vue pratique et qui aboutit rarement à une édition de cette trempe-là. Ah oui, parce que j'avais oublié de vous dire que cet ouvrage, d'après mes premiers renseignements, devait voir le jour dans une collection de référence en matière de science-fiction, j'ai nommé : La Dentelle du Cygne aux éditions de l'Atalante qui, une fois n'est pas coutume, étaient disposées à jouer la carte de la découverte et de l'innovation. Et puis...

...Il y eut la confirmation (tant attendue!) qu'on tenait bien là un OLMOepcNI dans toute sa splendeur. Esthétiquement parlant, une véritable réussite : un format à ma connaissance jamais utilisé par cette maison d'édition ; une couverture qui résonne à elle seule comme un appel à l'évasion ; un papier digne de ce nom...

Très bien, très bien, vous dites-vous certainement, mais la Bibliothèque nomédienne, c'est quoi au juste ?

Voici le moment où j'aurais bien été tenté de me débiner tant il est difficile de résumer un tel ouvrage. Mais loin de moi, aussi, l'idée de vous laisser en plan car je ne saurais trop vous inviter à le lire comme il vous plaira, d'une traite, dans l'ordre, de ci, de là...

En 2026, quelques années avant le Big Bug qui a vu tous les réseaux informatiques voler en éclats, et remis au goût d'un autre âge les techniques de communication, la Nomédie, continent "égaré", serait à nouveau apparue au coeur du Pacifique. Durant ce laps de temps où les réseaux répondaient aux abonnés absents, le comité de rédaction de la Bibliothèque nomédienne a entrepris de remonter à la source de ce continent mystérieux ayant suscité bien des passions et fait couler de l'encre sans qu'elle ne soit forcément nommée. Pour ce faire, les membres de cette cellule ont collecté des documents traitant de la Nomédie auprès de tous ceux qui étaient susceptibles d'en posséder : en tout et pour tout vingt-quatre documents de styles, de tailles, de longueurs et de formes variables qui invitent à l'exploration et à la découverte de la Nomédie.

Peu nombreux ont été les textes auxquels je n'ai pas adhéré, car il y en a eu, soit parce qu'ils étaient trop longs, soit parce que je n'avais pas les clés ni les connaissances pour les assimiler pleinement. Mais c'est bien là peu de choses au regard de cette fascination émergente et continue pour la Nomédie et ses habitants insaisissables : l'aventure (et l'aventurier!), l'exploration, le langage, la faune, la flore, l'art, les absences d'us et de coutumes... et j'en passe, bien sûr, l'étendue est si vaste qu'elle mérite qu'on y revienne de temps à autre.

A noter tout de même, là où les distopies se font l'écho des travers de nos sociétés à trop vouloir jouer avec le feu, Alfred Boudry et les Gaillards d'avant ont préféré, eux, dresser le tableau vivant d'une utopie riche et passionnante où l'Homme n'est pas qu'un loup pour l'Homme et où la simplicité fait figure d' aspiration récurrente. "Par contre, je vous promets qu'à l'instant où nous toucherons à notre but mon statut deviendra celui d'un homme simple". La représentation en est en tout cas saisissante.

"Car qui sait ? peut-être en refermant ces pages suffira-t-il au lecteur inspiré de sortir de chez lui pour se retrouver en plein coeur de la Nomédie".

Je vous laisse sur ces mots, je continue mon propre voyage.

Biblioman(u)

+
Boudry - La Bibliothèque Nomédienne - La Gazette de Nîmes
Posté 18 novembre 2008 -

C'est le livre le plus excitant de la rentrée. La Bibliothèque Nomédienne, publiée aux éditions l'Atalante est un "roman mosaïque" écrit à plusieurs mains. Un recueil des textes existants sur la Nomédie, ce fameux continent égaré, qui se situe presque, mais pas tout à fait, au milieu du Pacifique.

Frederic DELON, La Gazette de Nîmes, 30 octobre/5 novembre 2008 

+
Boudry, La Bibliothèque nomédienne - Le Courrier français
Posté 19 février 2009 -


[...] Un ouvrage d'exception peut parfois ne pas venir seul ! La Bibliothèque nomédienne, ouvrage collectif signé Alfred Boudry et huit autres fous littéraires (six rédacteurs et deux graphistes), retrace l'histoire d'un continent quelque part au milieu du Pacifique, apparaissant puis se volatilisant au fil des siècles. Le mystère de la Nomédie, pure création littéraire, est retracé depuis sa première découverte, faite évidemment par des navigateurs du XVIIè siècle... Continent fantôme ? Second Atlantide ? La Nomédie, objet de quête, devient rapidement objet de rêve, création littéraire au fil des nombreuses pages de ce " roman " où s'entassent documents et témoignages, sorte d'énorme dossier au fil des siècles d'histoire et de mythes...

Comme chez Danielewski, l'écriture éclate, se fragmente et se recompose au fil du temps, et ce sont quatre siècles de témoignages et d'inventions à travers une Histoire revisitée qui nous sont livrés dans cette frasque étonnante. Plus qu'un roman, cet ouvrage est un voyage que l'on voudrait infini.

 

Christian Robin, Le Courrier français n° 3341, 26 septembre 2008. 

+
Boudry, La Bibliothèque Nomédienne - lelibraire.org
Posté 25 février 2009 -

[...]

Comme on aime aussi à l'occasion se faire brasser en lisant, je conclus par La bibliothèque nomédienne, d'Alfred Boudry avec les Gaillards d'Avant.

Là, on est dans le moderne, et même le postmoderne! Et s'il existait en plein milieu de l'Atlantique, là où se trouve le fameux « pot au noir », un énorme continent jamais découvert, ou bel et bien découvert, mais tenu secret au cours des siècles pour des raisons... qu'on essaie d'élucider dans ce livre ? À partir de ces prémices, Alfred Boudry et ses complices ont produit un des livres les plus jouissifs qu'il m'ait été donné de lire ces derniers temps et qui redore à mes yeux le terme désormais galvaudé de «fusion» lorsqu'il est appliqué aux genres dits populaires. Sa création semble une gageure, puisqu'il a été produit par une quinzaine de paires de mains, les membres d'un atelier d'écriture se tenant à Montpellier. Et pourtant, les diverses parties du texte (qui nous font voyager dans le temps, de la découverte des Amériques à aujourd'hui) s'articulent parfaitement, avec tout un jeu d'échos et de correspondances qui donnent le tournis par tout ce que ces dernières suggèrent sans jamais, bien sûr, le révéler [...]
 

+
Boudry, La Bibliothèque Nomédienne, Noosfere
Posté 25 février 2009 -
Qu'est ce que La Bibliothèque nomédienne ? Ce livre-concept résulte d'un projet initié dans un atelier d'écriture montpelliérain animé par Alfred Boudry. Pour stimuler ses « élèves » (surnommés les Gaillards d'Avant), ce dernier leur a proposé de construire un monde à partir d'un texte original, avec pour principale contrainte de devoir aller « un peu au-delà de leur imagination ».
Le récit primitif, et si La Pérouse avait trouvé ce qu'il cherchait, ouvre le présent ouvrage et relève à l'évidence de l'uchronie : son auteur imagine que La Pérouse a découvert dans le Pacifique une île paradisiaque, la Nomédie. A partir de là se développe une Histoire parallèle à la nôtre, jusqu'aux années 2020, date à laquelle le réseau informatique mondial plante au point d'effacer toutes les données enregistrées sur les disques durs. Au redémarrage du réseau, la Nomédie a disparu ! Voila donc rassemblés dans ce livre tous les documents relatifs au « continent égaré » qui ont pu être retrouvés et qui dressent le bilan d'une utopie fondée sur cette hypothèse uchronique. [...]

  
+
Boudry/Copains d'avant - La bibliothèque nomédienne - Le Libraire
Posté 16 février 2010 -

Comme on aime aussi à l’occasion se faire brasser en lisant, je conclus par La bibliothèque nomédienne, d’Alfred Boudry avec les Gaillards d’Avant. Là, on est dans le moderne, et même le postmoderne! Et s’il existait en plein milieu de l’Atlantique, là où se trouve le fameux «pot au noir», un énorme continent jamais découvert, ou bel et bien découvert, mais tenu secret au cours des siècles pour des raisons... qu’on essaie d’élucider dans ce livre? À partir de ces prémices, Alfred Boudry et ses complices ont produit un des livres les plus jouissifs qu’il m’ait été donné de lire ces derniers temps et qui redore à mes yeux le terme désormais galvaudé de «fusion» lorsqu’il est appliqué aux genres dits populaires. Sa création semble une gageure, puisqu’il a été produit par une quinzaine de paires de mains, les membres d’un atelier d’écriture se tenant à Montpellier. Et pourtant, les diverses parties du texte (qui nous font voyager dans le temps, de la découverte des Amériques à aujourd’hui) s’arti­culent parfaitement, avec tout un jeu d’échos et de correspondances qui donnent le tournis par tout ce que ces dernières suggèrent sans jamais, bien sûr, le révéler. Ce «livre mosaïque» est à la fois une utopie, une histoire parallèle (ou «uchronie»), de la philosophie, un pastiche du roman d’aventures, des récits de voyage héroïques, des exposés scientifiques et des enquêtes sur un mystère. Le tout avec un délicieux humour pince-sans-rire, mais en posant aussi des questions extrêmement sérieuses sur les conditions de toute connaissance, à travers des relations de voyages, des articles de revues spécialisées (souvent désopilants), des lettres, des journaux — documents où il est parfois bien difficile de départager le vrai et l’inventé, et cela fait partie du plaisir proprement «uchronique» de la chose. Les amateurs de science-fiction déjantée remarqueront qu’on se trouve dans les parages de Borgès («Tlön Uqbar Orbis Tertius» plus que «La bibliothèque de Babel») autant que de Stanislas Lem et de sa bibliothèque solarienne (Solaris, le livre, pas le film), de ses faux articles d’encyclopédie du futur ou de ses critiques de livres inexistants (Imaginary Magnitude, Mortal Engines). Les autres devraient se laisser prendre sans réticences aux plaisirs de la fiction — et de la méta-fiction — qui propulsent cet ovni littéraire.

Elisabeth Vonarburg, 2009/02/19, lelibraire.org.

+
Boudry - La Bibliothèque nomédienne - Les Chroniques de l'imaginaire
Posté 29 janvier 2013 -

Après une brève apparition au grand jour, concomitante avec l'interruption de toute activité informatique sur l'ensemble de la planète, la Nomédie a de nouveau disparu, méritant une fois de plus son nom de "continent égaré". On ne saurait en effet dire qu'il est "perdu", au même titre que Mu ou l'Atlantide, mais simplement quasi impossible à trouver et à rejoindre, sauf peut-être par hasard, ou par d'heureux mortels tels que La Pérouse ou Vilya Hrönir.

Ce livre difficile à résumer, et pour cause, est un corpus de textes sans suite entre eux, même si certains personnages sont communs à plusieurs, autour de la Nomédie, décrite comme une sorte d'utopie dépourvue de rites, de structures politico-économico-juridico-fiscales, et d'un langage fixe.L'intérêt littéraire des différents textes est bien sûr inégal, comme leur longueur, et le lecteur peut être frustré de n'avoir que des "bouts d'histoire", ce qui signe d'ailleurs la réussite du créateur de tel ou tel personnage que le lecteur regrette de quitter si vite.

Mureliane (22/10/2008)

  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Les internautes vous conseillent
Livre9
Courageux
Jack Campbell
Livre9
Entends la nuit
Catherine Dufour
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Offre numérique : Mémoires de Lady Trent à 4,99e
Posté 09 novembre 2018 -

Le dernier tome des Mémoires de Lady Trent sort ce mois-ci : Le Sanctuaire ailé !
À cette occasion, le reste de la série est à prix réduit en numérique.

ladytrent_site.jpg

+
La pratique de l’Hilketa selon John Scalzi
Posté 06 novembre 2018 -

L’hilketa est un sport inventé aux États-Unis où deux équipes de onze joueurs ont pour principal objectif d’arracher la tête à l’un de leurs adversaires puis de la lancer ou de la porter entre les poteaux de but.

Ils marquent ainsi des points auxquels peuvent s’ajouter ceux attribués en récompense d’actions défensives ou offensives. En raison de la violence de cette discipline, aucun organisme humain n’est présent sur le terrain pendant la partie

Lire la suite sur le blog

hilketa.jpg

+
"Entends la nuit" sur Alternantes
Posté 17 octobre 2018 -

Écoutez l'émission ici

 catherine-dufour_couv_s.jpg

 

 

+
Texto, le nouveau roman de Dmitry Glukhovsky
Posté 24 septembre 2018 -


 

À paraître en janvier 2019.

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2019. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected