L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Negrete - Le Regard des Furies - Outre Livres
Posté le 16 août 2018

En farfouillant dans l’une de mes librairies favorites, je suis tombée sur Le regard des Furies de Javier Negrete.Je me suis dit que ce roman espagnol de science-fiction serait parfait comme entrée pour la sélection d’août du fil rouge (après le coup de cœur manga de mardi), d’autant que j’ai une totale méconnaissance de cette branche de la science-fiction.

Après lecture, ce roman écrit en 1997 m’est apparu comme un OVNI, à la fois très visionnaire par certains côtés, et très old school tendance machiste pour le traitement de ses personnages. De quoi s’agit-il ? Dans Le regard des Furies, l’Humanité a atteint l’espace, mais elle dépend pour ses déplacements interstellaires du bon vouloir d’une autre espèce, les Tritons, jaloux du secret de ses compétences. Quand un vaisseau Triton s’échoue sur une colonie pénitentiaire terrienne, la sentence tombe : l’Humanité a 13 jours pour le rendre ou elle sera annihilée. S’engage alors une course contre la montre entre multinationales pour s’emparer de l’objet avant le délai imparti. Le tout se faisant à coup d’armes illégales depuis une vingtaine d’années : les génètes, des humains génétiquement modifiés. Et c’est là que commence la partie « old school »/« OSS117 ne répond plus » du roman avec l’apparition du personnage principal. Celui-ci, Eremos, est l’un de ces génètes, employé comme tueur sur gage par l’une des multinationale qui s’affrontent et croisement improbable entre Superman et James Bond. Manipulateur, il utilisera tous les moyens mis à sa disposition, y compris un sex-appeal au regard froid ravageur (sic) pour accomplir sa mission. Il croisera la route de deux « Eremos girls » qui l’aideront et d’une assassine sadique et vénéneuse, elle aussi génétiquement modifiée.

L’originalité du roman vient de l’imbrication entre la mythologie et la linguistique, et l’intrigue de SF pure et dure du roman (comment réussir à aller plus vite que la lumière). Ce sont ces connaissances remontant à l’Antiquité humaine qui montreront au « héros » la voie pour comprendre le mystérieux objet échoué et sauver l’humanité. Au final, Le regard des Furies est un livre plaisant à lire pour se distraire et trouver une version assez James Bondienne des aventures spatiales.

[L'article complet]

 



  • Les archives
Campbell - La Genèse de la Flotte - CenterBlog
Posté le 10 août 2018
Un bon livre, même si on a un peu de mal à entrer dans les premiers chapitres qui sont essentiellement des explications sur le développement de l'humanité dans l'espace. Une fois que l'histoire est bien installée, on se retrouve aux prises de batailles homériques comme les aime l'auteur avec des personnages, comme toujours, très bien imaginés. Ce premier tome est intéressant; on a hâte de voir où tout cela va nous mener... Un détail qui compte: il n'est pas nécessaire de connaître la série dont est tirée cette préquelle pour bien comprendre.

[L'article complet]

Par diluc

+


Brennan - Le Labyrinthe des Gardiens - Au Pays des Cave Trolls
Posté le 10 août 2018

Cette chronique porte sur le quatrième et avant-dernier tome de la série des Mémoires de Lady Trent où Lady Trent âgée revient sur sa vie pour nous la raconter en détail et en 5 tomes. Le recul de la lady âgée, racontant ses aventures, apporte un certain humour bienvenu. L’ambiance de la série est très intéressante et mélange plusieurs thèmes : naturalisme, dragons, époque victorienne et rôle des femmes dans une société qui ne veut pas leur en donner. Les illustrations de Todd Lockwodd sur les couvertures et à l’intérieur des livres sont un pur régal. Les objets livres sont tous magnifiques, chacun avec une petite différence. Celui-ci  est dans les tonalités marron pour la couverture et l’encre de la police rappelant le désert alors que le précédent était dans les tons bleus en rapport avec la mer.

[...]

La dernière partie du récit a un peu des airs de films d’aventures à la Indiana Jones. [...] Le roman offre un savoureux mélange d’aventures, de découvertes, de dragons et de naturalisme.

Ce quatrième opus de la série des mémoires de Lady Trent est dans la droite lignée des précédents. Il offre toujours dépaysement, aventures et un personnage central captivant. Le dernier tome intitulé Le sanctuaire Ailé doit paraître le 22 novembre 2018. Nul doute qu’il sera dans ma bibliothèque à cette date.

[L'article complet]

Par Célindanaé

 



+


Lehman & Colin - La Brigade Chimérique T2 - Feanor Journal
Posté le 09 août 2018
Il était évident que ma critique du premier tome de La Brigade Chimérique avait été on ne peut plus enthousiaste ! Il faut dire que cette bande dessinée semi-uchronique où les protagonistes principaux sont des super-héros européens de l’entre deux guerres – et où les auteurs, souhaitaient, justement, nous expliquer pourquoi ceux-ci, contrairement à ceux d’outre-Atlantique, ont disparu – avait tout pour plaire et au vu du résultat du premier volume, cela semblait fort bien partit ! Et pour ce qui est du second volume de La Brigade Chimérique, force est de constater qu’il est dans la même veine que son prédécesseur. [...] Mais à mes yeux, ce qui restera surtout de ce deuxième volume de La Brigade Chimérique, c’est le mot surprise [...] personnellement, quand des auteurs me surprennent, quelque soit l’œuvre, c’est toujours un bon point pour eux [...]
Et là aussi, deuxième bon point, car, en grand néophyte que j’étais en découvrant cette BD, je ne savais pas du tout (hormis quelques dessins entraperçus sur le net) ce qu’était véritablement cette Brigade dont tout le monde parle, mais si leur apparence ne m’étais pas inconnue, les révélations faites sur celle-ci m’ont littéralement scotché sur place lors de la lecture, et là, franchement, je tire bien bas mon chapeau aux auteurs de la chose, mais je n’en dirais pas plus, pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte aux nouveaux lecteurs. [...]


Bref, un deuxième tome qui n’aura cessé de me surprendre, du début à la fin, et ce, de façon positive, bien entendu. Bien évidement, pour ce qui est des dessins de Gess, je m’en tiendrais à ce que j’ai déjà dit lors de la critique du premier tome : on adore ou on déteste mais, personnellement, non seulement je les trouve excellents mais, qui plus est, parfaitement adapté à l’œuvre. D’ailleurs, je commence petit à petit à me dire que cette oeuvre n’aurait pas été aussi aboutie, qu’il aurait manqué un petit quelque chose, avec un autre artiste. [...] le style, justement, non fédérateur, risque d’en rebuter certains qui du coup, passeront à coté d’une excellente bande dessinée, ce que je trouve dommage. Alors, à ceux-ci, je ne peux que leur conseiller, si vraiment vous n’aimez pas ces dessins, de faire un effort car cela vaut le coup. Et surtout, ceux-ci sont loin d’être mauvais, bien au contraire.

Bref, le deuxième volume de La Brigade Chimérique m’aura donc, comme le premier, conquis, définitivement pourrais-je même ajouter : que cela soit par l’univers, le synopsis de base, l’intrigue et ces développements, les deux nouvelles histoires proposées, toutes deux excellentes, m’auront – de par leurs implications, les personnages qui y apparaissent, et surtout, les révélations offertes aux lecteurs, mais aussi et surtout, ne l’oublions pas, les multiples clins d’œil à tant d’autres œuvres de l’époque – fait passer dans la catégorie du fan, tout simplement. Attendons maintenant la suite qui, n’en doutons pas, sera toujours aussi bonne !

[L'article complet]

Par Feanor

+


Pratchett - La Huitième Couleur & Le Huitième Sortilège
Posté le 08 août 2018

Présenter ces deux volumes en même temps est également l'occasion de vous inviter à vous plonger sans trop attendre dans cette oeuvre que je découvre par petites touches, mais toujours avec beaucoup de plaisirs. J'avoue avoir, sur les conseils d'un passionné de Pratchett, mis un pied dans l'univers sans commencer par le début. Pour autant, ces deux premiers titres ont un intérêt majeur : celui de présenter au lecteur l'univers du Disque-monde, sa cosmogonie, ses principaux personnages... En effet, on va croiser les mages de l'université de L'invisible, le bibliothécaire le plus célèbre de toute la littérature (Ook !), la Mort, le guêt... Les guildes sont évoquées, ainsi que les dragons, les trolls, les sorcières... Sans parler de la grande A'Tuin, la tortue géante qui supporte les quatre éléphants qui eux-mêmes supportent le Disque-monde... (Non, promis, je n'ai rien bu d'autre qu'un thé sans alcool ajouté avant de rédiger cette chronique !)

Grâce aux aventures de Rincevent, mage raté qui aura pourtant un rôle central dans Le huitième sortilège, et de Deuxfleurs, premier touriste du Disque-monde et caricature touristes asiatiques qui parcourent l'Occident, Terry Pratchett crée un univers et nous entraîne à l'intérieur. Il semble poser les premières pièces d'un puzzle géant qui se complètera peu à peu au fil des romans. Mais lire Pratchett, ce n'est pas que s'immerger dans un monde fantastique, c'est aussi voir plein de petits messages, de critiques de la société, de la politique, de sujets caricaturés via l'histoire qu'il conte : j'ai parlé des touristes, mais je peux aussi citer la références évidente aux nazis à travers les adorateurs de l'étoile... Les purs fans vous trouveraient d'ailleurs de nombreuses autres références beaucoup plus subtiles !

Si vous aimez les formules magiques, les dragons, l'humour, les héros vieillissants, les bagarres, les courses poursuites et les tortues, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire !

[L'article complet]

Par Miss Alfie 



+


  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du Cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Newsletter
        Inscription newsletter
  • À la une
+
Frankenstein, toujours !
Posté 08 août 2018 -
Frankenstein : cinq mots pour décrypter la créature de Mary Shelley article de Lloyd Chery dans Le Point POP :
 
« Frankenstein, c'est presque de la hard-science avant l'heure », analyse l'auteur Johan Heliot. « On pourrait dire que ce livre est le père de la science-fiction moderne. Le roman s'interroge sur la nature de la vie et de l'homme, qui sont des questions encore très présentes dans ce genre. » Le spécialiste français des uchronies historiques publie, le 20 septembre prochain, Frankenstein 1918 aux éditions de l'Atalante. Cet excellent récit imagine les recherches de Frankenstein utilisées pour créer des super-soldats dans les tranchées allemandes. Reprenant le même procédé épistolaire de Shelley sous forme de mémoires et rapport de guerre, Heliot met en scène un Winston Churchill traquant, dans une Europe post-apocalyptique, un de ses monstres qui s'est échappé. Originale et efficace, cette uchronie rappelle que l'ouvrage de Shelley inclut plusieurs genres.
 
en librairie le 20 septembre 2018 !
frankenstein_1918_s.jpg
+
Offre numérique : Magie Ex Libris à 4,99 e
Posté 02 août 2018 -

Le troisième tome de Magie Ex Libris sort à la fin du mois !
Profitez-en pour acquérir Le Bibliomancien et Lecteurs nés, respectivement premier et deuxième tome, à prix réduit en numérique.
Ici : bit.ly/MagieExLibrisEmaginaire
et partout ailleurs.

magieexlibris_site.jpg

+
L'Or du diable, sélectionné pour le prix Utopiales 2018
Posté 26 juillet 2018 -

L'Or du diable d'Andreas Eschbach est sélectionné pour le Prix Utopiales 2018 !

Découvrez toute la sélection

 eschbach_or-du-diable_site.jpg

+
Le Chant du coucou, sélectionné pour le prix Elbakin 2018
Posté 26 juillet 2018 -

Nous avons la joie de vous annoncer que Frances Hardinge est nommée au prix Elbakin.net 2018 pour son roman Le Chant du coucou dans la catégorie "meilleur roman fantasy traduit".

Découvrez toute la sélection

chant-du-coucou_site.jpg

 

+
Manuscrits
Posté 01 février 2018 -

La session de janvier de réception des manuscrits est close. Avec 885 titres reçus, nous avons du pain sur la planche ! C’est pourquoi, si vous souhaitez nous envoyer votre texte, nous vous prions d’attendre que nous ouvrions une nouvelle session – nous l’espérons courant 2018. Cela dépendra du temps que nous prendront le grand nombre de textes reçus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux au fil des mois pour plus d’informations.

manuscrits885_2.jpg

 

+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
No database selected