L'atalante éditions
Accueil | Revue de presse
Commande librairie Logo caddie
  • REVUE DE PRESSE

Pratchett - Trois Sœurcières - Se nourrir de livres
Posté le 27 avril 2017
Thème abordé : le théâtre.

Un régal, comme d’habitude avec cette série !

On retrouve nos personnages récurrents, Mémé Ciredutemps, la Mort. De nouveaux personnages apparaissent, comme Le Fou, Magrat Goussedail, et Nounou Ogg, les deux autres sorcières.

Les références à Shakespeare sont délicieuses, les personnalités des sorcières sont hilarantes, quant au Fou, que dire, sinon qu’il m’a fait rire de nombreuses fois ! J’adore plonger dans ce monde totalement loufoque, rire, mais aussi réfléchir, ici, aux pouvoirs des médias, aux régimes totalitaires qui contrôlent la diffusion de l’information, ou encore la déformation de la réalité par ces mêmes médias.

Vous l’aurez compris, je suis conquise au style burlesque de Pratchett, à chaque nouveau tome, c’est une découverte. Une série qui donne la banane, un pur moment de délice.
 
Sonia boulimique des livres - Se nourrir de livres


  • Les archives
Pratchett - Le Guet des Orfèvres - Livrement
Posté le 27 avril 2017
Le guet des orfèvres, 15e tome paru de la série, est aussi le second tome du sous-cycle Le guet. C’est avec plaisir qu’on retrouve le sergent Colon, les caporaux Chicque et Carotte. Le patricien Vétérini impose des quotas pour répondre au besoin d’intégration des minorités. De nouvelles recrues sont engagées : Détritus un troll, Bourrico un nain et Angua, une femme. J’ai apprécié rencontrer Gaspode. C’est un chien doté de la faculté de parler « humain ». Il n’aboie pas, mais fait « Ouah ouah » ; il donne aussi des idées comme « Donne un biscuit au chien »..

Le guet des orfèvres
: Ankh-Morpork est une cité réputée sur le Disque-Monde : elle est bancale, contient un nombre certain de cinglés – les guildes sont les organes de cette ville puante – : c’est un vrai bazar et là-dedans, œuvre le Guet. A contrario d’autres séries, les personnages ne sont pas figés et évoluent à chaque fois qu’on les retrouve..

L’enquête policière nous amène sur la piste d’un tueur. On en profite pour se balader dans les rues d’Ank-Morpork, de découvrir le fousi et de voir Carotte à l’œuvre avec son pouvoir de persuasion.
 
Sous couvert de fantasy, Terry Pratchett offre une critique de la société. On rit mais on est confronté à une réalité à peine déformée. Querelles techniques, racisme et misogynie sont au centre de la critique menée par l’auteur..

Comme toujours, humour et rebondissements sont au programme. J’ai trouvé les dialogues fluides et l’opposition entre Bourrico et Détritus se révèle truculente. On applaudit encore la superbe traduction effectuée par Patrick Couton.
 
Acr0 - Livrement


+


Cook - Une série TV pour... La Compagnie Noire ? - Elbakin
Posté le 27 avril 2017
On n'aurait pas forcément parié là-dessus, et pourtant !
Voilà que l'annonce vient de tomber il y a quelques minutes à peine. IM Global Television va développer un projet de série TV basé sur le cycle de Glen Cook La Compagnie Noire, y compris les prochains tomes à paraître annoncé en 2018 chez Tor Books, avec Eliza Dushku (Bull, Dollhouse, Buffy bien sûr...) dans le rôle de la Dame. David Goyer (scénariste des Batman de Christopher Nolan ou des Blade, mais aussi Da Vinci’s Demons, Flash Forward...) en sera le producteur exécutif, avec Kevin Turen (Birth of a Nation, Arbitrage...).
"La Compagnie Noire est une histoire de grande ampleur, mais qui se distingue par les choix moralement ambigus qu'elle offre", explique Dushku. "Nous sommes ravis de donner vie sur petit écran au classique de Glen Cook avec Mark et David, des sommités dans le domaine de la science-fiction et de la fantasy épique, qui sauront proposer des personnages poignants au cœur d'une intrigue offrant également de l'action à couper le souffle."
Après la confirmation d'une série TV basée sur La Roue du Temps la semaine passée, les choses s'emballent pour la fantasy !
 
Gillossen - Elbakin


+


Kay - Le Fleuve céleste - Bifrost
Posté le 25 avril 2017
Auteur aussi brillant que populaire, le canadien Guy Gavriel Kay est de nouveau réédité par les éditions l'Atalante deux ans après Les Chevaux célestes (in Bifrost 76),autre énorme pavé situé dans le même univers que le présent ouvrage. Cette fois, Le Fleuve céleste délaisse la IXe dynastie pour la XIIe et propulse le lecteur trois siècles plus tard, dans une Chine fantasmée, terreau fertile pour l'imagination fabuleuse et la plume élégante de l'écrivain. Comme à son habitude, Kay se sert d'une base historique solide – qu'il revendique légitimement – pour tisser une histoire ambitieuse, polyphonique et finalement grandiose. À la différence des Chevaux célestes, le lecteur n'entre plus dans un empire en pleine gloire, mais bien dans une Kitaï qui se meurt, qui décline. L'empereur n'est plus qu'un homme mal conseillé, étouffé par la cacophonie des clans conservateurs et progressistes. Le Fleuve céleste n'est pourtant pas qu'une histoire de cours et de nobles, mais bien celle de l'ascension d'un homme, un Robin des Bois à la sauce asiatique, qui finit par accomplir un fabuleux destin. Celui de résister, de briller et de se hisser au-dessus de la médiocrité de l'élite intellectuelle de l'époque. Rai Daiyan, personnage magnifique et flamboyant, s'avère encore plus réussi qu'un certain Shen Tai dont on se souvient pourtant avec émotion. A ses côtés naviguent des seconds rôles tout aussi réussis et passionnants, à commencer par Lin Shan, l'une de ces figures féminines dont Kay a le secret, et Zhao Ziji, ami et combattant plein de fougue et d'honneur.
Le Fleuve céleste arrive rapidement a surpasser son illustre aîné. D'abord parce que Kay semble n'avoir plus besoin d'introduire son univers, ensuite parce que les intrigues politiques et la dimension épique s'équilibrent avec une facilité évidente. Au-delà de ces atouts primordiaux, c'est aussi, et surtout, la beauté et l'exotisme de cet univers tiré de la Chine ancienne qui fait tout le charme du roman. Habitué a bâtir des univers depuis toujours, l'auteur canadien délivre ici une superbe toile de fond où la poésie, la calligraphie, les jardins et les mélodies de pipa deviennent autant d'éléments dépaysant mais aussi fascinants. On est tout de suite transporté par la plume de Kay, par l' intelligence de la construction de son récit et l'entrelacs de ses fils narratifs.
ll faut également rendre honneur à ce qu'explore Le Fleuve céleste au cours de ces 700 pages. Kay nous y parle de valeurs aujourd'hui désuètes, de courage, de résistance face à l'adversité mais également d'amour, de douceur, de beauté. Le Canadien nous raconte une époque qui entre en résonance avec la nôtre, tisse une toile mélancolique, à la fois sur la fin d'un empire de légende, mais aussi sur la disparition de figures humaines passionnantes. Le Fleuve céleste fait naître des
héros, jongle avec l'épique, la sauvagerie et l'intime. En effet, au-delà de cette fresque minutieuse, le roman sait s'immiscer dans la vie de ses personnages. Avec un talent sans cesse renouvelé, Kay nous convie a des petites destinées qui jalonneront le parcours des grandes figures historiques qu'il s'amuse à tordre pour bâtir son aventure. Le résultat n'en est que plus touchant.
Comme pour son prédécesseur, on pourrait ici pointer du doigt un certain défaut de répétition, la propension de Kay à répéter au lecteur des faits déjà énumérés auparavant – le non dégraissage d'une centaine de pages superflues. Mais en regard de l'immense réussite que constitue le résultat final, le lecteur oubliera très rapidement cet accroc récurrent chez l'auteur. Les amateurs de Kay seront ravis, les autres pourront en profiter pour découvrir une épopée grandiose – et se pencher tant qu'à faire sur le précédent volume.

Nicolas Winter - Bifrost n°86


+


Bordage - Frère Kalkin - Babélio
Posté le 25 avril 2017
Frere Kalkin est le troisième maillon de la fraternité du Panca. Sa quête se poursuit.

Pierre Bordage renouvelle son space opéra dans ce troisième opus en ne centralisant plus toute l'intrigue sur Silf mais en lui adjoignant d'autres personnages. Les femmes sont réellement mises en avant.

Bordage reste fidèle à ses thèmes de prédilection, et c'est tout à son honneur. Tout comme sa plume qui est une des plus belles dans la science fiction française. Ses descriptions sont splendides et ses personnages très travaillés.

C'est une fois de plus un immense moment de lecture pour moi.
lyoko - Babélio


+


  • Collections
+
Comme un accordéon
Sciences humaines
+
Insomniaques et ferroviaires
Roman noir et policier
+
La Dentelle du cygne
Science-fiction et fantastique
+
+
Romans, etc.
Littérature, cinéma, peinture
+
Flambant 9
Bandes dessinées
+
Le Maedre
Littérature jeunesse
+
+
  • Lettre d'information



Archives
  • À la une
+
Évènements du week-end prochain (28-30 avril)
Posté 24 avril 2017 -
Vous n'aurez que l'embarras du choix pour rencontrer tous ces auteurs :
- Laurence Suhner, Jean-Marc Ligny et Nathalie Le Gendre seront au Salon du Livre et de la Presse de Genève (28 au 31 avril)
- Jeanne A. Debats, Olivier Paquet et Laurent Genefort seront de leur côté aux Futuriales à Aulnay-sous-Bois (29 avril)
- Sylvie Denis, quant à elle, sera à Lyon pour les Intergalactiques (29 et 30 avril)
- Claude Ecken sera lui à Nice-fictions (28 au 30 avril)
 
Pour plus d'informations : 
+
Grand Prix de l'Imaginaire : les nommés sont...
Posté 19 avril 2017 -

Parmi les très talentueux nommés vous trouverez :

Roman francophone :
Jardin d'hiver
, d'Olivier Paquet

Roman étranger :
Mémoires de Lady Trent, tomes 1 et 2, de Marie Brennan
L'espace d'un an, de Becky Chambers

Prix Wojtek Siudmak au graphisme :
Todd Lockwood pour Mémoires de Lady Trent tomes 1 et 2 de Marie Brennan 

paquet_jardins-hive.jpgbrennan_dragon_cover_site_copie.jpg letropiquedesserpents.jpg

espace-d-un-an.jpg

 

 

 

 

Rendez-vous le 4 juin à Saint-Malo, lors du Festival Étonnants Voyageurs pour les résultats!

Plus d'informations ici

Le Festival Étonnants Voyageurs se tiendra du 3 au 5 juin 2017.

+
En avril 2017, tous les ebooks de Larry Correia à 4,99e
Posté 11 avril 2017 -
Au mois d’avril, nous vous proposons de découvrir un auteur à l’humour indéniable : Larry Correia. Les Chroniques du Grimnoir, saga de fantasy urbaine, mêlent gangsters, superhéros désinvoltes et désabusés, jolies filles teigneuses, bagarres épiques et armes à feu à tous les étages.
Pour des heures de lectures réjouissantes, rendez-vous jusqu’à fin avril sur vos stores numériques où les romans de Larry Correia sont à 4,99 €.

larrycorreia_site.jpg

+
Nommés pour le prix Imaginales 2017
Posté 07 avril 2017 -
Romans étrangers traduits :
- Marie Brennan pour Le Tropique des serpents - Mémoire de Lady Trent T2, traduit par Sylvie Denis ;
- Jim C. Hines pour Le Bibliomancien - Magie ex-libris, traduit par Lionel Davoust ;
- Guy Gavriel Kay pour Le Fleuve céleste, traduit pas Mikael Cabon ;
Nouvelles :
- Jean-Claude Dunyach pour Le Clin d'œil du héron.

letropiquedesserpents.jpg hines_biblimancien.jpgkay_fleuve-celeste.jpgheron1.jpg



 

 

 

 

 

Pour voir la liste complète des auteurs en compétition, c'est ici

+
Chambers en route pour le prix Hugo 2017
Posté 06 avril 2017 -

chambersbecky.jpegL’auteur de science-fiction Becky Chambers est nommée dans la catégorie « Meilleur roman » du prix Hugo pour son roman Libration, qui sortira le 22 juin.

 

Ce prix sera décerné le 11 août 2017 lors de la Worldcon 75.

  espace_dun_an.jpgchambers_libration1.jpg

+
Manuscrits
Posté 27 janvier 2017 -
Nous avons pris la décision, à partir du 1er février, d’interrompre la réception de manuscrits pendant quelques mois et nous réfléchissons à une nouvelle méthode pour les traiter. Tous les manuscrits déjà reçus avant cette date seront lus. Cependant, n’hésitez pas à préparer vos textes, à les peaufiner, car nous vous signalerons comment les envoyer, et surtout quand. Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux, des informations arriveront d’ici l’été.
Stay tuned !
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -

fb_logo.png twitter_logo.png insta_logo.png pinterest_logo.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Les Croisades d'Unnord 22ème édition
Posté le 25 janvier 2017 par les croisades d'unnord
Bonjour à tous ! Je vous écris pour vous annoncer que la 22ème édition des Croisades d’Unnord est en marche avec, cette fois encore, un nouveau thème qui sera : Au-delà des apparences. Cette année [...]